PDA

Voir la version complète : Une famille de 11 personnes ensevelies à El-Maïen


morjane
28/07/2009, 14h16
Le douar d’El-Djouahra, dans la commune d’El-Maïen, au sud-ouest de la wilaya de Aïn-Defla, a été le théâtre d’un drame épouvantable. Les membres de la famille Chakor, en quête de quelque fraîcheur en ces jours de fournaise, préfèrent dormir dans une sorte de cour aménagée et clôturée par une palissade de roseaux enduite de terre séchée.

Mais ce dimanche, vers 6h, pour une raison encore inconnue, le mur de clôture s'est effondré et les 11 membres de la famille, le père, la mère et les 9 enfants, ont été littéralement ensevelis sous des quintaux de terre sèche.

Les voisins, dans un élan spontané de solidarité, ont vite accouru et dégagé les 11 personnes des décombres. Malheureusement, Chakor Razika (10 ans) et sa sœur Nora (6 ans) périront asphyxiées. Le père et la mère ainsi que leurs enfants Kamel et Abdelkader, souffrant de blessures importantes, ont été admis à l’hôpital de Sidi- Bouabida, à El-Attaf. Les cinq autres enfants, quant à eux, sont encore sous le choc.

Ce drame, drame de la misère, vient s’ajouter à d’autres misères que vivent au quotidien les habitants d’El-Djouahra, un douar perdu dans les contreforts de la chaîne de l’Ouarsenis, à 20 km à l’ouest du chef-lieu de la commune et à 70 km du sud-ouest de Aïn-Defla.

Le père de cette famille de 11 personnes vit grâce au «filet social». «Même l’eau potable est rare ici ; une fois tous les 8 à 10 jours, on nous apporte une citerne d’eau qu’on se partage», clament les habitants.

Par Le Soir

Cookies