PDA

Voir la version complète : Championnat d'Afrique de Boxe: De l'or pour l'Algérie


morjane
28/07/2009, 14h56
16E Édition du Championnat d'Afrique de Boxe à l’Ile Maurice

En remportant trois médailles d’or, une médaille d’argent et trois médailles de bronze, les boxeurs algériens n’ont certes pas fait mieux qu’à Madagascar en 2007, mais ont réalisé plus qu’il n’était exigé d’eux par la Fédération Algérienne de Boxe.

En 2007, les boxeurs algériens étaient au nombre de 11 contre 8, pour l’édition de l’île Maurice. 7 d’entre eux ont décroché des médailles. Lors de la finale qui s’est disputée dimanche dernier, Ouradi, Filali et Benchabla ont été sacrés champions d’Afrique, alors que Bouloudinat s’est contenté d’une médaille d’argent et d’un symbolique titre de vice-champion d’Afrique. Leurs coéquipiers, Brahimi, Chadi et Tariket ont remporté une médaille de bronze chacun.

Face au Mauricien, Bruno Julie, évoluant chez lui, en plus de sa renommée, médaillé de bronze lors des Jeux olympiques de Pékin, Ouradi partait légèrement désavantagé. Rares étaient, en effet, ceux qui ont donné cher de sa peau. Volontaire, mais surtout mûr tactiquement,

Ouradi Halim a su renverser la situation en sa faveur. Décrochant le combat à 7-4, le pompier de métier et sociétaire de l’ASA PC a pu maîtriser le feu que dégageait son rival du jour, surtout lors du dernier round. Au coup de gong final, il ne restait à Bruno Julie que de constater sa défaite. Et c’était la joie dans le camp des Algériens où Djellab, entraîneur national, commençait à goûter aux délices de la victoire.

Cette victoire, le revenant Filali l’a bien savourée en ne laissant aucune chance à son adversaire, le Marocain Mohamed Elmechhabi, en le battant par 4 à 0. Après une absence de plus de deux années en EN, le comeback effectué par l’enfant chéri de Hamma Bouziane, a été plus que réussi. Benchabla a certes perdu une médaille d’or lors des Jeux méditerranéens mais il a su s’imposer en obligeant le Gabonais Charles Ovono Obiang à abandonner le combat à la deuxième reprise. Le styliste de Boumerdès (RCB) a été le plus fort de cette compétition, puisque tous ses combats ne sont pas allés à leur bout. La récolte de trois titres africains a permis à l’EN d’occuper la seconde loge du classement par équipes, derrière le Maroc.

Les Marocains ont également raflé 3 médailles d’or, mais c’est le nombre de médailles d’argent (02) qu’ils ont remportés qui fait la différence. Djellab ne peut-être que content, en rentrant au bercail avec le sentiment du devoir accompli, même s’il a, au passage, perdu son leadership sur le continent. Pour sa défense, il pourra avancer que la FAB lui a fixé l’objectif de revenir avec 6 médailles et une place sur le podium par équipes.

Cet écueil, Djellab l’a largement dépassé, tout comme celui des Jeux méditerranéens. Cette sortie Mauricienne a permis à la Boxe de confirmer qu’elle demeure une discipline qui se porte bien et qui peut tant donner, à condition que les pouvoirs publics lui accordent un intérêt particulier. Cet intérêt doit s’exprimer au niveau des clubs, puis au niveau des équipes nationales. En parlant de l’intérêt, les boxeurs algériens sont attendus le mois prochain à Milan (Italie) où ils doivent participer au championnat du monde 2009. D’ici là, les boxeurs et la boxe doivent être encouragés par des primes alléchantes.

ILS ONT DIT :

Meziane Mourad, DTN de la Féderation Algérienne de Boxe :«Notre EN s’est bien comportée, puisqu’elle a largement réalisé l’objectif qui lui a été assigné préalablement. Nous allons continuer à nous préparer pour les prochaines échéances, notamment le championnat du monde qui doit se dérouler le mois d’août à Milan, en Italie, où nous devons faire mieux que lors de l’édition de 2005, puisque à celle de 2007, on était absent. Bravo pour le staff technique et les boxeurs.»


Djellab Abdelhadi, entraîneur national : «Nous avons fait de notre mieux et les boxeurs n’ont pas déçu. On misait sur 6 médailles, on a finalement arraché 7. Et là, c’est un exploit. Tous les boxeurs ont bien travaillé, je les en félicite. Nous avons cru en nos chances et Dieu ne nous a pas contrariés.»

Par Le soir

Cookies