PDA

Voir la version complète : L'Afrique bien seule face à la pandémie .


Iska
04/08/2009, 13h54
http://www.lequotidien-oran.com/img/font3_icon.gif (javascript:tsz('article_body','10px')) http://www.lequotidien-oran.com/img/font2_icon.gif (javascript:tsz('article_body','12px')) http://www.lequotidien-oran.com/img/font1_icon.gif (javascript:tsz('article_body','14px'))
L'Afrique bien seule face à la pandémie
par Kharroubi Habib
http://www.lequotidien-oran.com/files/spacer.gif Aucune institution de veille sanitaire, aucun expert ne sont en mesure de prévoir ce qu'il pourrait en coûter humainement au continent africain dans le cas probable où il va être confronté à la pandémie de la grippe A. La seule certitude en est qu'il payera le prix fort. Et cela pour la simple raison que la majorité des Etats africains sont dans l'incapacité financière, matérielle, mais aussi humaine d'instaurer les mesures de précaution pouvant endiguer chez eux l'extension de la pandémie et d'offrir à leurs populations le vaccin et les médicaments susceptibles de les protéger au cas où elles en seraient atteintes.

La communauté internationale est consciente que l'Afrique est pour cette raison la zone planétaire où la grippe A pourrait avoir pour dramatique conséquence une hécatombe de vies humaines. Ce qui pour autant ne semble pas lui avoir dicté des devoirs et l'obligation de solidarité à l'égard de ces populations sur lesquelles planent un si dangereux risque.

L'on comprend que les pays riches, dont les populations sont elles aussi concernées par la pandémie, se mobilisent en priorité pour assurer la protection sanitaire de leurs propres citoyens. Mais ils ont tout de même les moyens et de faire cela et de porter assistance aux Etats africains ou autres qui en sont démunis. Ce dont on n'a pas écho qu'ils aient décidé d'agir en ce sens. Le grand tapage médiatique que suscite cette pandémie dans les pays riches aurait-il eu cette ampleur si celle-ci, ne menaçant pas leurs territoires et populations, s'était cantonnée à n'affecter que le continent africain et les autres régions sud de la planète ?

D'autres pandémies et maladies sévissent dans ces régions, le sida, le paludisme, la dengue, la tuberculose et autres fléaux aux bilans mortels effroyables, sans faire l'actualité des médias de ces pays riches pour la bonne et simple raison que le sujet a moins d'urgence dramatique, puisque leurs contrées en sont épargnées.

L'on ne sait, répétons-le, ce que pourrait être le quantitatif de la macabre moisson qui sera celle de la grippe A sur le continent africain, sauf que les handicaps de celui-ci en font un terreau favorable à sa propagation.

Face à un danger de cette sorte, il y a crime contre l'humanité à renvoyer les Etats et les dirigeants des pays pauvres à leurs propres responsabilités. C'est ce réflexe pourtant qui fonctionne dans les pays prospères. Et pas seulement à l'occasion de cette pandémie de la grippe A. Sinon, comment expliquer que des famines ont emporté des millions d'Africains, alors que les seuls surstocks alimentaires des pays industrialisés auraient pu largement enrayer cette fauche. Le seul espoir pour les Africains et les autres démunis de la planète est que les sinistres prévisions qui accompagnent la progression de la pandémie se révèlent fausses.

Mais ce qu'il faut retenir de ce «chacun pour soi» qui s'est manifesté à l'apparition de la pandémie, est que humanisme et solidarité ne sont que des mots dont les nantis usent pour couvrir leur égoïsme.

Le Quotidien d'Oran .

sandaryo
04/08/2009, 13h59
Comment ça bien seule ?....., le journaliste ne sait pas qu'ils se mettent à plusieurs pour leur refilés toutes les expériences destructrices . Tout les microbes des labos occidentales sont là justement pour tenir compagnie aux africains .

Iska
04/08/2009, 14h02
Sandaryo


Relis l'article en entier, tu comprendras que l'Afrique est bien seule pour lutter contre la pandémie de la grippe A .

btp50
04/08/2009, 14h28
En effet l'Afrique est bien seule face aux manipulations genetiques des laboratoires des multinationales pharmaceutiques du monde "civilisé". Le drame l'Afrique, en plus d'etre un immence reservoire des richesses naturelles, elle est aussi un immence résérvoire de cobays ou toutes les experiences diaboliques s'autorisent.
Il faut se rappeller du virus "Ebolla", on nous a expliqué que le virus descendait d'un arbre par l'intermediaire d'un singe, mais nous savons tous que le singe et l'homme vivaient en Afrique depuis des milliers d'années en parfaite harmonie. Comme par hazard, du jour au lendemain un virus se déclare au sein d'une population reculée et isolée d'Afrique vivant dans des huttes, et comme par hazard chez une population noire.
.

sandaryo
04/08/2009, 14h44
Coucou ?.., c'est par l'irronie que j'avait répondu justement !, en accord avec ton article .

J'espère aller dans le même sens que ton sujet en te disant que beaucoups s'interroge sur la fatalité de toutes ces maladies qui frappe l'Afrique , est-ce bien normal tous ça ?.

N'est-ce pas Wangari Mutai ( prix nobel de la paix d'origine kenyane ) qui s'été interroger sur une impréssion de ressentir que une ou plusieurs entités chercher à reduire la population noire africaine , et qu'elles se cachait peut-être derrière les trops nombreuses actions humanitaires .


Btp , Non c'est vrai que ce n'ai pas un hazard si l'Afrique est délaisser , il a de nombreuses fonction en plus d'être des cobayes tout trouvés .

noubat
04/08/2009, 18h02
actuellement la devise est:
<<chacun pour soi, Dieu pour tous>>!

en France la ministre annonce les premiers vaccins pour octobre, mais la plupart pense qu'il sera présent sur le marché au mieux pour fin novembre, ensuite sur son efficacité il ya une incertitude, car d'ici là, il se pourrait que le virus évolue.

Cookies