PDA

Voir la version complète : Anadarko met le cap sur le projet El Merk en Algérie


loursse
08/08/2009, 13h26
Yasmine Idjer

Le projet d’El Merk sur lequel est à pied d’œuvre la compagnie nationale Sonatrach et le groupe américain Anadarko Petroleum Corp est sur la bonne voie. La mise en service de ce complexe interviendra au plus tard en 2011, a ainsi annoncé le président directeur général de la compagnie US, Jim Hackett lors d’une conférence avec des investisseurs à Houston, où se trouve le siège de l’entreprise. Le projet sera donc réceptionné plus tôt que prévu soit une année à l’avance étant donné que le début de la production d’huile était attendu en mars 2012 et la réception provisoire du projet en décembre 2012. Anadarko qui a été touchée par la crise a investi beaucoup moins cette année adoptant une politique de restriction budgétaire afin de limiter les pertes. «Nous avons investi 30% de moins cette année par rapport à l’année dernière», a souligné à ce propos M. Hackett. Anadarko mise beaucoup sur le projet d’El Merk pour booster ses résultats financiers à l’avenir. Voilà qui va faire un peu oublier le différend concernant la taxe sur les superprofits qui a fait grincer les dents des responsables d’Anadarko. D’ailleurs, une procédure d’arbitrage est toujours en cours concernant cette taxe. M. Hacket, s’exprimant à ce sujet, a signifié que cette procédure risque de durer entre 18 mois à deux années avant d’aboutir. M. Hacket a en outre rappelé que le site d’El Merk est toujours en plein travaux signalant au passage que la plupart des contrats pour la réalisation des différents compartiments du projet ont été attribués. En mars dernier, Sonatrach et son partenaire Anadarko, agissant pour le compte des participants au projet EL Merk (ConocoPhillips, Eni, Maersk et Talisman) avaient signé des contrats de type EPC portant sur la réalisation des ouvrages destinés au traitement d’huile et du gaz humide, la récupération et l’expédition d’huile vers Haoud El Hamra via le PK0 et l’expédition des GPL et des condensât vers Gassi Touil via les canalisations NH2 et LR1 respectivement. L’un des contrats, au nombre de quatre, a été signé avec Petrofac pour le lot portant sur la réalisation des installations de traitement d’huile, condensât et récupération de GPL et Intégration du système de télécommunication. Le contrat est d’une valeur globale de 2,266 milliards de dollars. Un autre contrat avait été signé avec ABB/SARPI/Petrojet pour les lots portant sur la réalisation des réseaux de collecte et desserte pour un montant de 673 millions de dollars. Kahrif a été par ailleurs retenu pour le lot des lignes de transport d’énergie électrique pour un montant de 99 millions de dollars alors que Siemens a été attributaire du lot du poste blindé pour un montant de 27,15 millions de dollars. Les installations d’El Merk, une fois réalisées, permettront de traiter 135.000 bbl/jour d’huile, 55.000 bbl/jour de condensât et 30.000 bbl/jour de GPL.

LE FINANCIER

Cookies