PDA

Voir la version complète : S-O:We seek no revenge – only peace


nacer-eddine06
11/08/2009, 12h44
We seek no revenge – only peace
The people of Western Sahara stand prepared to engage with Morocco and to enter open discussions about our joint future


Mohammed Khadad
guardian.co.uk, Monday 10 August 2009 20.30 BST

A new round of talks between the kingdom of Morocco and the Polisario Front of Western Sahara are under way in Vienna, Austria. These talks, characterised as informal by the personal envoy of the UN secretary general, Christopher Ross, are the latest attempt to bring peace and security to Western Sahara and to the wider Maghreb region. We enter them with an unwavering and genuine commitment to finding a just, mutually acceptable and democratic solution. Will our Moroccan counterparts adopt the same approach?

In every circumstance, peace comes at a cost. Somehow, somewhere, there must be a compromise and someone, generally everyone, must be prepared to search for common ground and to yield to the higher ideals found there. For the people of Western Sahara, the price of peace is high. We have been occupied for over three decades, following an illegal annexation by the Moroccan kingdom. We have seen our natural resources become unethical trade boons to the Moroccan economy while our people languish in refugee camps, unable, or too afraid, to return home.

Yet, rather than seek to exercise a sense of revenge or frustration, we stand prepared to engage with Morocco and to enter open discussions about our joint future. This is long-established policy. In our statement to the UN security council in 2007, we stated we would guarantee "the rights and obligations of the Moroccan population in Western Sahara". We also put on the public record that our readiness "to participate with Morocco and the countries of the region in the maintenance of peace, stability and security for the whole region."

The people of Western Sahara remain committed to the self-determination process initiated by the UN nearly 50 years ago, and have backed ever since via various resolutions and statements. For instance, we recall the security council resolved in 2002 to express "its readiness to consider any approach which provides for self-determination". It is not clear how or where Morocco's proposal for autonomy within the Moroccan state fits in with this basic agenda. A unilateral solution to a three-decade-long conflict, as is proposed by Morocco, is not only farcical, it is an option the community of democratic nations cannot countenance.

The people of Western Sahara have been clear that we are willing to work with the Moroccan monarchy and will act without recrimination in relation to Moroccans now living in Western Sahara. We are aware we do not choose our neighbours and so we are destined to share a border. This is a form of realpolitik that makes sense at all levels. We do not seek any victories over Morocco, we only seek parity. We aim to co-operate in economic and security matters, as any decent neighbour would be expected to do.

For Morocco, the benefits of good relations with a free and democratic Western Sahara are immense. The massive costs of its military occupation have been estimated at 3% of Morocco's GDP. Analysts suggest the military costs in keeping some 150,000 troops in the occupied territories alone is over $153bn (£92.3bn) since 1975, or around $12m (£7.2m) for every day it has occupied Western Sahara. As a result of this extraordinary outlay, Morocco has the world's fifth highest proportional spend on its military. Moreover, the long-touted Maghreb union, which has faltered for decades on the back of the Western Saharan dispute, would at last be free of this considerable obstacle to better relations.

Quite apart from the damaging moral position Morocco maintains in Western Sahara, ending this money drain must surely be a priority for Rabat and its often impoverished people, as must the prospect of awakening the sleeping giant of north African economic unity. The UN's way is the only way forward. A referendum on self-determination, a fundamental mechanism for all UN-mandated colonies – as Western Sahara is – is the only viable means of engendering anything like a sustainable common ground. The future of the Sahrawi people must be in their own hands, not in any institution and it is certainly not the right of an invading power, maintaining an illegal and unjust regime.

As we enter these talks we favour the open-palm approach of US president Barack Obama. We are willing to pay the price of peace as an investment in our future. That is our stated agenda going into the Vienna talks. The people of Western Sahara deserve nothing less from us, for it is peace and freedom we crave most of all.

nacer-eddine06
11/08/2009, 18h17
maintenant qui dessert la paix

Geass
11/08/2009, 18h18
Oui un dessert au chocolat :mrgreen:
Et notre réponse: We don't give a damn.

ayoub7
11/08/2009, 18h40
Revoyez votre copie Mr Khaddad, c'est insuffisant... Vous commencez bien:

In every circumstance, peace comes at a cost. Somehow, somewhere, there must be a compromise and someone, generally everyone, must be prepared to search for common ground and to yield to the higher ideals found there.

Mais vous rechutez:

It is not clear how or where Morocco's proposal for autonomy within the Moroccan state fits in with this basic agenda. A unilateral solution to a three-decade-long conflict, as is proposed by Morocco, is not only farcical, it is an option the community of democratic nations cannot countenance.

Revoyez votre copie, reconnaissez que le Maroc a proposé une solution de compromis alors que vous repetez toujours la meme chose et que vous refusez de lacher du lest de votre coté aussi. Sinon c'est la case depart pour vous, et dans notre cas, la case arrivee avec l'instauration de l'autonomie qui se prepare, avec ou sans vous...

Courage Mr Khadad, courage. Laissez les slogans revolutionnaires, l'ideologie, l'esprit revanchard et l'esprit "walaw taret ma3za". Nous sommes faits du meme moule. Si vous continuez votre entetement, on s'entetera dix fois plus malheureusement... A la difference pres, qu'on est sur nos terres...

jamaloup
11/08/2009, 19h59
justement c ça les negociation , c à tt le monde de revoir sa copie , pkoi seulement le polz ? ..ah le realisme , le faite accompli, on est sur les terres .. c exactement ce que disait certains en algerie avant la guerre qd reignait la misere, le typhus ,l'ignorance .. faire sortir la france d'algerie ?!! vous ?!!!!! ha ha ha la blague !!

ayoub7
11/08/2009, 20h09
justement c ça les negociation , c à tt le monde de revoir sa copie , pkoi seulement le polz ? ..ah le realisme , le faite accompli, on est sur les terres .. c exactement ce que disait certains en algerie avant la guerre qd reignait la misere, le typhus ,l'ignorance .. faire sortir la france d'algerie ?!! vous ?!!!!! ha ha ha la blague !!

Ok continuez a chercher une "solution a l'algerienne" a ce probleme. On verra bien si ca va etre cela. Ce que je dis est tres clair. Le Maroc A REVU sa copie... De l'integration totale clamée pendant des annees, il offre aujourd'hui une solution mediane en l'autonomie. Le realisme est une donnee onusienne. Le polisario, rien du tout, il n'a PAS REVU sa copie et il repete toujours la meme chose...

Et ma foi, si les sahraouis veulent une solution a l'algerienne en venant faire "sortir le Maroc du sahara", qu'ils soient les hommes qu'ils disent qu'ils sont et qu'ils viennent chercher ce qu'ils croient etre leur du. Qu'attendent-ils? Je ne pense pas qu'ils aient 10.000 options. .. C'est ou la paix ou la guerre. Et je l'ai deja declare, il est tout a fait normal quand toutes les avenues ne menent pas a une solution qu'a un certain moment on se dise: vous avec vos convictions, nous avons les notres, elles sont irreconciliables, faisons une bonne guerre, claire et nette qui ressortira un vainqueur et un vaincu et finissons en avec cette affaire. C'est une option qui ne me derange nullement... c'est meme dansla nature des choses... A condition que de l'autre cote, il y ait des... hommes...

jamaloup
11/08/2009, 22h11
quel discour ayoub !! de l'autre coté il ya des hommes ,pas des chevres a ce qu'on sache, des hommes qui ont fait la guerre qud il le falait , qui negocient actuellement , des hommes donc des opinions , meme pendant la guerre d'algerie ya eu des adeptes de la paix des braves , ya eu meme des traitres , ya eu des hommes algeriens pas d'accord avec la guerre meme ..
moi, moi ..t pas le porte parole du maroc toi, pkoi inviter les sahraouis a la guerre t en mesure de garantir que ton pays ne s'en mordera pas les doigts , au fond de toi meme tu sais tres bien que c la pire chose qui puisse arriver au maroc actuellement , que les parrains du maroc ne permetteraient jamais l'ouverture d'un nouveau front au maghreb a coté de celui d'el quaida , du coup tu vois le polz c pas seulement des "sous hommes" dans le desert , c une force politique , mlitaire qui s'est construit avec du sang et des sacrifices, ton pays ne negocie pas avec des fantomes , cette force qui a su survivre a tt les complots , les manipulations, les pressions , sans verser dans le terrorisme est digne de respect, bcp ds'observateurs neutres et objectifs voient ça , cette force elle ne disparait pas comme ça par enchantement , parceque ayoub le veut bien , c'est au maroc d'etre intelligfent et d'etre pret a revoir sa copie pas seulement le demander a l'autre en repetant bêtement "realisme , faite accomplit .."

Geass
11/08/2009, 22h15
Il n'y a personne qui veut la guerre chez nous. Mais un coups on les entend appeler à la paix, un temps on les entend nous menacer. Il faut choisir.

On peut négocier mais sur la base de l'autonomie. Il y a plusieurs options au sein même de cette autonomie, et on peut aller loin. Mais pas d'indépendance.
Il n'y a pas d'autre alternative.

ayoub7
11/08/2009, 22h24
quel discour ayoub !! de l'autre coté il ya des hommes ,pas des chevres a ce qu'on sache, des hommes qui ont fait la guerre qud il le falait , qui negocient actuellement , des hommes donc des opinions , meme pendant la guerre d'algerie ya eu des adeptes de la paix des braves , ya eu meme des traitres , ya eu des hommes algeriens pas d'accord avec la guerre meme ..

De tous les cotes il y a des hommes, Peut etre que ce qui manque au polisario c'est justement des "sages"... ? Oulla ceux la n'existent pas. Des personnes qui pensent a leur peuple avant de penser a leurs interets personnels...?

moi, moi ..t pas le porte parole du maroc toi, pkoi inviter les sahraouis a la guerre t en mesure de garantir que ton pays ne s'en mordera pas les doigts , au fond de toi meme tu sais tres bien que c la pire chose qui puisse arriver au maroc actuellement ,

La guerre est la pire des choses seulement quand on peut faire autrement. Quand on arrive a un *** de sac, la guerre est la delivrance de ce *** de sac. A moins que tu ne sois pour que femmes, enfants et hommes restent sequestres ad eternum en raison d'un statut quo. Il y a pire que la guerre cher ami, le statut quo... Non la guerre au Maroc n'est pas la pire des choses qui puisse arriver en ce moment au Maroc, on a deja vu pire. Ce n'est pas souhaitable, mais si c'est necessaire et que ca permettra de definir clairement un vainqueur et un vaincu et sortir la region du deadlock ou elle est, ca reste la solution ultime. Les leaders polisariens nous ont d'ailleurs promis 2009 comme deadline si aucune solution n'est trouvee. Je pense que c'est un deadline raisonnable...

que les parrains du maroc ne permetteraient jamais l'ouverture d'un nouveau front au maghreb a coté de celui d'el quaida , du coup tu vois le polz c pas seulement des "sous hommes" dans le desert , c une force politique , mlitaire qui s'est construit avec du sang et des sacrifices, ton pays ne negocie pas avec des fantomes , cette force qui a su survivre a tt les complots , les manipulations, les pressions , sans verser dans le terrorisme est digne de respect,

Sais tu que cette semaine 2 helicopters algeriens ont "cramé" 3 camions polisariens qui faisaient du trafic d'armes avec al qaeda au maghreb?... Pour les "parrains du Maroc", c'est dans ton esprit cela mon ami, si les US ou la France sont parrains du Maroc parce qu'ils l'aident, alors Alger a comme parrain Cuba, la Russie et l'Afrique du sud. Je ne suis pas sur pour le Vanuatu, mais c'est possible comme parrain "specialiste vacances". :)

bcp ds'observateurs neutres et objectifs voient ça , cette force elle ne disparait pas comme ça par enchantement , parceque ayoub le veut bien , c'est au maroc d'etre intelligfent et d'etre pret a revoir sa copie pas seulement le demander a l'autre en repetant bêtement "realisme , faite accomplit .."

Cette "force" a deja disparu de belle lurette. Le polisario et tout le monde le sait pertinement, ne peut plus faire la guerre. S'ils n'ont pas reussi a la fleur de l'age a deloger le Maroc, ce n'est pas 30 ans apres qu'ils reussiront a le faire avec bcp moins de pays qui les soutiennent en plus.. Le Maroc a fait preuve de bcp de courage, d'intelligence et d'esprit de compromis afin de depasser ce conflit en essayant de poser les bases de negociations d'une autonomie pour la region. Il a a cet effet, DEJA REVU sa copie. Le polisario doit le rencontrer a mi-chemin. Sinon, je le repete, meme si ca ne te plait pas, et les declarations du polisario vont dans le meme sens : une bonne guerre, un vainqueur, un vaincu, et on passe a plus serieux.

jawzia
11/08/2009, 23h40
reconnaissez que le Maroc a proposé une solution de compromis
Le Maroc a proposé tout et n'importe quoi :

Au départ, il s'octroyât le titre de pays intéressé.
Il plaida (ensuite) sur les bancs de l'assemblée générale pour ... l'indépendance du sahara occidental
Il jura la marocanité du sahara
Il partagea le territoire "envahit" avec la mauritanie
Il accepta le droit à l'autodetermination par voie référendaire


Aujourd'hui, c'est l'autonomie, demain ? Allahou 3alam.

Geass
11/08/2009, 23h45
En tout cas on essaie de proposer quelque chose. On ne reste pas buter sur nos positions :)

ayoub7
11/08/2009, 23h46
L'Algerie a propose tout et n'importe quoi:

1- Exploitation commune de Garat Jbilat entre le Maroc et l'Algerie avec un passage vers l'atlantique (aucune mention d'une quelconque Republique fantoche)

2- Soutien a un etat fantoche et armement d'une guerilla.

3- Proposition de division du sahara en deux

4- Proposition d'autonomie en 1985

5- Et finalement retour au point de depart: reconnaissance officielle de l'etat fantome RASD


Tiens il y a une meme offre que l'Algerie et le Maroc ont tous les 2 faits...

Bachi
11/08/2009, 23h50
2
Il plaida (ensuite) sur les bancs de l'assemblée générale pour ... l'indépendance du sahara occidental

Quand ?

.

jawzia
11/08/2009, 23h50
A la vingt et unième Assemblée générale, le Maroc réitère sa position défendue au Comité spécial. Son délégué affirma à la quatrième Commission que :
Le seul moyen de faire échec à ce plan est d'assurer I'indépendance immédiate de tous les territoires africains encore sous domination coloniale, conformément à la Déclaration sur l'octroi de I'indépendance aux pays et aux peuples coloniaux.

Et il réaffirme cette position en exprimant son espoir que :
Il est cependant persuadé que l'Espagne est trop généreuse pour ne pas se retirer d'un territoire qui ne lui appartient pas et pour ne pas octroyer l'indépendance à son peuple. Le Maroc sera le premier à applaudir toute initiative espagnole dans ce sens.
La boucle finira par se ... boucler.

Quand ?
Plus longuement ICI (http://www.algerie-dz.com/forums/showpost.php?p=1320895&postcount=1)

houari16
11/08/2009, 23h55
On peut négocier mais sur la base de l'autonomie. Il y a plusieurs options au sein même de cette autonomie,

Geass ; soit explicite !
Qu elle est ces plusieurs « OPTIONS » au sein même de cette autonomie, ?
Est-ce que tu peux les citer ?

nacer-eddine06
11/08/2009, 23h56
Article clairement argumenté et très pertinent…
On peux y ajouter quelques éléments :
Day Ould Sidi Baba, délégué marocain au comité des vingt-quatre, (Addis Abeba, 7 Juin 1966):

“Je demande l’indépendance du Sahara Occidental aussitôt que possible et cela devrait être une authentique indépendance, ce qui permettra de sortir de l’impasse actuelle.
Un fois maître de leur destin, les habitants de la région pourront accomplir en toute liberté leurs fonctions comme citoyens dignes et conscients, et agiront en faveur de la politique la plus adaptée aux objectifs nationaux de leur peuple.

Mohamed Charkhawi, Ministre Marocain des Affaires Etrangères, à la 21ème session de l’Assemblée Générale, 13 octobre 1966 :

“Le Maroc soutient une réelle indépendance pour le Sahara Occidental, mettant l’avenir de la région entre les mains de ses fils, qui dans le contexte de leur liberté décideront librement de leur autodétermination. J’appelle donc à l’organisation d’un processus d’autodétermination selon les étapes suivantes : retrait des forces militaires du territoire et déploiement des forces de l’ONU (…), retrait de l’administration espagnole et retour des sahraouis réfugiés à l’étranger. Ce sont des conditions dont l’ONU pourrait être responsable avec le soutien des autorités marocaines et espagnoles.

Le Roi du Maroc Hassan II a affirmé lors d’une conférence de presse le 30 Juillet 1970 en référence à sa volonté de négocier avec l’Espagne, que :

« Plutôt que de poursuivre la revendication sur le territoire du Sahara, je voudrais faire la demande particulière que soit mise en place une consultation populaire, s’assurant que le premier résultat soit le départ des non Africains et permettant à la population du Sahara à choisir entre la vie sous l’égide du Maroc, sous leur égide, ou sous tout autre égide. »

Mr. Butaleb, délégué marocain à la 25ème Session de l’Assemblée Générale (12 Octobre 1970) :

«Le Maroc et les pays voisins, inquiets de la paix dans la région, du développement et de la coopération entre eux, ont décidé de mettre en œuvre et de faciliter l’application de l’autodétermination du territoire du Sahara Occidental, en collaboration avec l’organisation internationale et de la puissance administrante.”

En juin 1972, lors de la réunion du Conseil des ministres de l’Organisation de l’unité africaine (OUA), tenue à Rabat du 5 au 12 juin 1972, le Maroc a travaillé activement pour l’adoption de la résolution CM / Res. 272 (XIX), qui appelait l’Espagne, la puissance administrante du Sahara occidental, de permettre au peuple de ce territoire :

« D’exercer leur droit à l’autodétermination et à l’indépendance sans délai et en conformité avec la Charte des Nations Unies » (OP2).

Lors du sommet Algérie-Maroc-Mauritanie qui a eu lieu à Nouadhibou (Mauritanie) le 24 Juillet 1973, les trois chefs d’État ont proclamé:

«Leur ferme attachement au principe d’autodétermination et leur volonté de veiller à ce que ce principe soit mis en œuvre dans un cadre garantissant la libre expression des habitants du Sahara occidental, en conformité avec les décisions des Nations Unies concernant cette question ».

Le Ministre des Affaires étrangères du Maroc, M. Benhima, lors de la 28ème session de l’Assemblée générale (3 Octobre 1973) a annoncé au nom du gouvernement marocain :

« Il est bien connu que mon pays proclame solennellement et devant les autres instances internationales être en faveur de l’autodétermination de la population de ce territoire».

Dans son avis consultatif sur le Sahara occidental, publié le 16 Octobre 1975, la Cour internationale de Justice (CIJ) a très clairement consolidé la voie à suivre en établissant que : « Les éléments et renseignements portés à sa connaissance n’établissent l’existence d’aucun lien de souveraineté territoriale entre le territoire du Sahara Occidental d’une part, le Royaume du Maroc ou l’ensemble mauritanien d’autre part. La cour n’a donc pas constaté l’existence de liens juridiques de nature à modifier l’application de la résolution 1514 (XV) de l’Assemblée générale de Nations Unies quant à la décolonisation du Sahara Occidental et en particulier l’application du principe d’autodétermination grâce à l’expression libre et authentique de la volonté des populations du territoire.

poste par framboise;)

desert_rose
11/08/2009, 23h58
Mohammed V au Sahara. C'etait je crois en 1958. L'Etat algerien n'existait pas encore:

http://www.youtube.com/watch?v=XsaAj_LQ1eU&feature=related

Bachi
11/08/2009, 23h59
Voici ce qui explique davantage cette position en apparence étrange.
Il n'y a pas de doute que ce changement de tactique est en accord avec les intérêts permanents du Maroc, ce qui est repris dans l'affirmation suivante de son délégué :
D'autre part, il n'y a aucune incompatibilité entre le fait de dire d'une part que les territoires en question étaient marocains et doivent le redevenir, et d'autre part qu'ils doivent être indépendants. Le Maroc joue en I'occurrence la carte de l'indépendance convaincu que, lorsque Ifni et le Sahara seront libres, ils sauront choisir la voie qui leur conviendra le mieux.

jawzia
12/08/2009, 00h11
Le Maroc joue en I'occurrence la carte de l'indépendance convaincu que, lorsque Ifni et le Sahara seront libres, ils sauront choisir la voie qui leur conviendra le mieux.
Deux remarques :

1. Le premier mauvais calcul marocain fut de vouloir faire traiter Ifni et le SO sous le même chapitre (recouvrement de l'intégrité territoriale). Le Maroc fut définitivement débouté en 1966 et géra les deux territoires sous deux chapitres différents et selon des trajectoires tout aussi différentes.

2. Si le Maroc est tellement convaincu comme le passage en citation, il n'a qu'à aller au bout de sa logique. Il se rendit compte que ce serait le deuxième mauvais calcul.

ayoub7
12/08/2009, 00h18
2. Si le Maroc est tellement convaincu comme le passage en citation, il n'a qu'à aller au bout de sa logique. Il se rendit compte que ce serait le deuxième mauvais calcul.

Et il l'aurait fait sans probleme si Alger n'avait pas decide de creer et d'armer le polisario... Connaissez-vous l'histoire d'annexation du sahara oriental a l'algerie au fait?

Geass
12/08/2009, 00h22
Troisième remarque on est en train de rattraper nos erreurs. Croire en la légalité internationale c'était la plus grande erreur. Ce monde est dominé par et pour le pouvoir du plus fort.

jawzia
12/08/2009, 00h30
Troisième remarque on est en train de rattraper nos erreurs.
Les extrêmes ne s'annulent pas toujours. Parfois, ils s'ajoutent !

Geass
12/08/2009, 00h32
Des fois oui, des fois non :)

Cookies