PDA

Voir la version complète : Crimes crapuleux en augmentation en Algérie


morjane
27/08/2009, 14h13
Un jeune homme a poignardé son frère à Bir- El-Ater au premier jour du Ramadan, un groupe de jeunes a violé une adolescente. Des faits rapportés par la presse qui renseignent sur la recrudescence de la criminalité en Algérie.

Est-ce lié au mois de Ramadan ?

Une revue des crimes commis ces dernières semaines ne permet pas de l’affirmer avec certitude.

Les raisons de cette hausse de la criminalité sont à chercher ailleurs que dans des considérations liées au stress que peut provoquer une journée de jeûne chez certains.

Et pour cause, selon les statistiques établies en juin dernier, plusieurs crimes avaient été enregistrés. A Aïn-el-Kebira, à 25 km, au nord du cheflieu de la wilaya de Sétif, un père a égorgé sa fille âgée de 22 ans avant de lui asséner plusieurs coups de couteau à la poitrine.

Dans la commune de Mesdour, dans la wilaya de Bouira, c’est un jeune homme de 21 ans qui a mortellement poignardé son oncle âgé de 36 ans pour cause d’un différend sur une parcelle de terrain. A Oran, un jeune homme a assassiné son frère à l’intérieur du domicile familial en le poignardant au ventre. A l’origine de ce drame, une simple dispute sur qui prendra le premier sa douche.

En juillet, il y a eu tout autant de crimes. A Aïn-Turc, un jeune adolescent de 17 ans a assassiné son cousin de 16 ans après une altération au sujet d’un téléphone portable. A Alger, dans la commune de Gué-de- Constantine, un quadragénaire dépressif a tué à coups de couteau son père, âgé de 65 ans, pendant son sommeil.

A Taguedit, un homme de 60 ans a tué sa femme à l’aide d’une grosse pierre tandis qu’un septuagénaire a été sauvagement assassiné par son neveu à l’aide d’une arme blanche.

Des crimes qui renseignent sur le degré de violence dans lequel baigne la société algérienne et qui méritent toute l’attention des sociologues, qui peuvent décrypter ces signaux alarmants lancés par une société en perte de repères.

Par le soir

absente
27/08/2009, 22h58
A Oran, un jeune homme a assassiné son frère à l’intérieur du domicile familial en le poignardant au ventre.

Tres triste et pour cause le manque de logements. Deux jeunes hommes vivent encore chez leurs parents et se disputent pour la douche unique.:sad:

doudou33
27/08/2009, 23h55
lynas tu penses que l'exiguite des lieux peut etre une raison a un fratricide? tu as l'air d'oublier qu'il n'y as pas si longtemps des familles entiere vivaient dans une seule piece et il ne s'entretuaient pas pour autant .les racines du mal sont a chercher ailleurs ,la vulgarisations des crimes et l'absolution des criminels oui .l'apres terrorisme et ses sequelles sur une jeunesse desoriante

absent
28/08/2009, 00h04
ce monde devient de plus en plus fou, ont arrive même pas a marcher dans la rue en plain jour sans se faire braquer.......mais ou va t-on?

voilà qui donne a avoir peur pour les enfants:rolleyes:

haddadou
31/08/2009, 23h44
bonsoir
wellahi ça se corse de plus en plus,pas de logement,pas de travail,pas de pognon,
j'ai peur de l'avenir,ou va-t-on ?
l'avenir est obscur

zaki17
01/09/2009, 02h16
Tuer sa mère, son oncle, sa fille ...c'est incroyable ! Des crimes crapuleux. C'est malheureux ce qui arrive dans notre société.

Ce que je ne comprend pas, c'est que ces informations ont fait moins de tapage que l'information sur le garçon "barbu" qui a insulté une fille dans un bus .........

absente
01/09/2009, 02h21
n jeune homme a assassiné son frère à l’intérieur du domicile familial en le poignardant au ventre. A l’origine de ce drame, une simple dispute sur qui prendra le premier sa douche. c'est la fin du monde..le monde devient fou :confused:

Cookies