PDA

Voir la version complète : Hervé Renard avertit:" On va vous faire ce qu'on a fait à l'Egypte"


KAMEL
01/09/2009, 11h25
Hervé Renard avertit : «On va vous faire ce qu’on a fait à l’Egypte»

PUBLIE LE : 01-09-2009 | 00:00 | PAR Nacym Djender (contact@*************)


«Il faut être vraiment prudent sur les coups francs.»



Dans quelles conditions se prépare votre équipe ?
On travaille sereinement pour aller affronter l’Algérie dimanche. On a eu droit à de meilleurs moyens cette fois à Montpellier. Les installations sont agréables et les joueurs s’entrainent dans des conditions acceptables pour une telle rencontre.
Comment allez-vous aborder ce match contre l’Algérie ?
Et bien naturellement avec certaines craintes, parce que lorsqu’on voit les joueurs qui composent la sélection algérienne, il n’y a pas de quoi être rassuré. Mais il faut passer outre ces considérations et ne pas s’attarder sur les noms des joueurs algériens. On sait qu’on est capables de faire quelque chose d’intéressant à l’extérieur. C’est qu’on va tenter à Blida. On veut refaire le même match qu’en Egypte. On sait qu’on peut le refaire contre l’Algérie.
Est-ce que la mésaventure de Londres est oubliée ?
C’est sûr qu’il faut oublier cette parenthèse de Londres. Sinon on ne va pas s’en sortir. Il faut regarder devant et tenter d’avancer tout droit. Cette fois on se prépare nettement mieux.
Avez-vous appelé de nouveaux joueurs pour renforcer votre effectif ?
Il y a Andrew Sinkala qui joue en Bundesliga 2 au FC Augsbourg. C’est un joueur que je n’avais jamais utilisé, mais il a déjà joué en sélection. Je l’ai choisi parce que mon défenseur central Niembé Mulenga a eu une rupture des ligaments et sera donc absent pour ce match, en plus d’un autre qui est suspendu.
Mulenga sera absent, mais son frère Jacob sera bien présent avec la forme éblouissante qu’il affiche actuellement, non ?
Oui, c’est vrai. Ça c’est la bonne nouvelle. Jacob a trouvé un club aux Pays-Bas et il s’y plait bien. Sa forme actuelle est réconfortante pour l’équipe et j’espère qu’il nous fera un match comme celui qu’il a réalisé contre l’Egypte.
Que se disent entre eux vos joueurs sur l’Algérie ?
C’est sûr qu’après les matchs de l’Algérie contre l’Egypte, contre nous et puis contre l’Uruguay, rien n’est fait pour rassurer vos adversaires. Mes joueurs aussi ont quelques appréhensions dans ce sens. Ce qui est tout à fait normal. Les trois derniers résultats de l’Algérie ne rendent pas forcément sereins ses adversaires. Mais ça c’est le football. C’est notre grand challenge de tenter de ramener un bon résultat d’Algérie et nous nous y attelons.
Vous avez sans doute eu le temps de décortiquer le match de l’Algérie contre l’Uruguay. Quels enseignements aviez-vous tiré de ce match ?
C’est toujours la même chose, vous avez une équipe très bien armée, qui peut faire la différence sur coups de pied arrêtés. Il faut être vraiment prudent sur les coups francs. Parce que contre l’Egypte, les Algériens ont marqué sur coups de pied arrêtés, contre nous c’est pareil. Donc voilà, l’Algérie fait partie de ces équipes qui parfois dans le jeu, ne dominent pas outrageusement ses adversaires mais qui sont capables de faire la différence sur les parties essentielles du football moderne.
Des joueurs à surveiller de près ?
Ce sont toujours les mêmes. Je pense que Ghezzal est un poids énorme. Je pense aussi que la force de l’Algérie réside dans sa défense centrale. Quand on a des joueurs comme Bougherra, Yahia et Halliche, on est assez rassuré devant. Et puis, il y a aussi tous les autres qui peuvent faire la différence comme Belhadj, Ziani, Saïfi et le reste.
On sait que vous lisez beaucoup Le Buteur et donc vous avez eu vent de la bagarre de Ziani avec un de ses coéquipiers en club. Lorsqu’on sait qu’il s’est montré un peu dur dans son jeu contre l’Uruguay, un coach comme Renard ne penserait-il pas à lui réserver un régime spécial pour le pousser à l’expulsion ?
Non, non, je ne suis pas comme ça. Ce n’est pas du tout ma philosophie dans le jeu. J’ai même horreur de ces pratiques. Pour moi, le fait de voir deux joueurs s’accrocher à l’entraînement, cela veut dire qu’ils vont réveiller l’équipe. Cela signifie qu’ils en veulent c’est tout. Ziani n’a pas de souci à se faire dans ce sens. Et puis mes joueurs ne sont pas comme ça. Ils aiment trop le ballon et préfèrent plutôt le beau jeu à l’agressivité. On n’a pas de joueurs capables de faire ça. Et moi non plus, je ne suis pas amateur de telles pratiques. Maintenant si par malheur cela va arriver, sachez dès maintenant que ce ne sera pas voulu. Ce seront les aléas du match qui voudront que cela arrive, sans plus.
Vous jouerez donc de manière clean, c’est ça ?
Comme d’habitude. On n’est pas assez forts pour jouer de manière agressive. On n’est même pas assez mûrs pour jouer comme ça.
Comment aviez-vous perçu l’accrochage de Ziani avec son coéquipier ?
Ah, je crois que ce n’est pas la première fois que ça lui arrive de s’accrocher avec quelqu’un. Il l’a déjà fait avec Ben Afra à Marseille. Ziani a un tempérament et c’est cela qui fait peut-être sa force mentale. Maintenant moi, je ne suis pas là pour juger ce qu’a fait Ziani, mais plutôt à souligner et à expliquer à mes joueurs que c’est un très bon joueur et je m’en tiens qu’à cela.
Et comment réagissent vos joueurs par rapport à la bonne forme des attaquants algériens comme Ghezzal, Matmour et Djebbour ?
Sincèrement, on évite de focaliser sur les performances de nos adversaires. On n’est pas du genre à avoir peur de qui que ce soit. Maintenant, on sait que nous avons une équipe moyenne par rapport à l’Egypte et à l’Algérie. Il va falloir qu’on soit présent pendant tout le match, qu’on soit disciplinés dans notre jeu pour espérer faire quelque chose à Blida. On s’occupera plus de nous-mêmes que des autres.
Les Algériens vont jeûner le jour du match. Est-ce profitable pour vous ?
Non, je ne le crois pas. Les Algériens ne jeûneront pas pour la première fois de leur vie. Le Ramadhan c’est tous les ans et je pense qu’ils ont déjà leur manière de gérer tout ça. Ils ont l’habitude pour cela. Ils seront très prêts le jour du match. Je n’en tiens même pas compte.
On a entendu dire que vous allez ramener deux cuisiniers avec vous. Est-ce parce que vos joueurs veulent manger local ou c’est parce que vous voulez éviter des surprises à Alger après les rumeurs non fondées de l’intoxication des joueurs égyptiens ?
Franchement, je n’en ai même entendu parler. Nous avons décidé de ramener deux cuisiniers pour la simple raison que nos joueurs veulent manger local. Rien de plus. Ça les met dans des conditions confortables psychologiquement. Nous savons très bien que les Algériens n’ont jamais usé de telles pratiques.
Qu’est-ce que vous craignez le plus dimanche prochain ?
On va dire la pression du match et l’atmosphère qui va régner au stade, mais surtout l’énorme confiance retrouvée des joueurs algériens. Quand on a battu l’Egypte, la Zambie, puis l’Uruguay, il n’y a pas de doute qu’on devient plus confiant. C’est à mon sens ce qu’il y a de plus dur à contrer. Non seulement il y a de bons joueurs mais ils ont tous gagné une confiance totale en leurs moyens. On sent que vous avez des joueurs qui jouent pour le drapeau et qui ont une grande envie d’aller en Coupe du Monde. C’est malheureusement tous ces éléments qu’on va affronter.
De quels joueurs vos éléments parlent le plus souvent au sein de l’équipe d’Algérie ?
Chez nous, ce qui revient le plus ce sont les coups de pied arrêtés.
Il parait que vos deux joueurs qui évoluent en Israël auraient montré quelques craintes à venir en Algérie. Vrai ou faux ?
C’est complètement faux ! C’est même absurde de penser à ces choses là. A ce que je sache, ces joueurs sont bien zambiens non ? Ils ne sont pas Israéliens. Alors …
Quel rapport les éclaireurs de votre fédération ont-ils établi sur les installations en Algérie ?
Sincèrement, ils sont allés en Algérie pour nous réserver un hôtel et nous mettre dans les meilleures conditions. On va voir ce qu’ils nous ont trouvé. J’espère qu’ils ont bien fait leur travail. Pour ce qui est du rapport, franchement, je n’en ai eu aucun. Je fais confiance aux Algériens pour nous rendre le séjour facile.
Ont-ils émis des réserves sur l’état du terrain ou des installations du stade ?
Je pense qu’on est mal placés pour juger les autres (il rigole). Quand on va jouer ailleurs que chez nous, on est content. C’est pour cela qu’on est peut-être meilleurs à l’extérieur.
Entretien réalisé par
Nacym Djender



Le buteur.com

absent
01/09/2009, 21h04
Si seulement tous leur joueurs pouvaient être aussi sûr d'eux même!:twisted:

Héhéhé, espérons que notre EN soit intelligente, et renvoi ce renard dans sa tannière.

Attarikh
01/09/2009, 21h27
Nous aussi inch'Allah nous aussi "on va vous faire ce qu'on a fait à l'Egypte".

KAMEL
01/09/2009, 22h30
ouais l'essentiel c'est les 3pts a domicile

DZmes Bond
02/09/2009, 16h57
Il a l'air sympa et honnête cet Hervé. Malgré ça, pas de pitié pour les zambiens ! Il faut gagner gagner gagner ! ;)

DJAMY
02/09/2009, 18h45
declaration logique pour un entraineur et qui sait que cette fois la pression est plus sur nous

Iska
02/09/2009, 20h56
Saha ftour el djami3

N'oubliez pas que Saadane a dit :
-" à Renard renard et demi" :72: :5:

Cookies