PDA

Voir la version complète : Un fait divers made in la bas chez nous


Azduz
31/05/2004, 16h29
Ali Moussa, de la prison... aux filets

Cela s’est passé au cours de la saison 95/96. Le CRB devait affronter à Seffouhi le CAB qui luttait pour son maintien. Ali Moussa, alors en pleine possession de ses moyens, constituait le plus dangereux attaquant pour les Aurésiens, il fallait donc tout faire pour réduire ses potentialités. Les Batnéens ont vite trouvé l’astuce : dénoncer Ali Moussa qui n’avait pas passé son Service national aux gendarmes. La veille du match, deux hommes en civil se présentent à l’hôtel Chelia où la délégation belouizdadie avait pris ses quartiers, ils ont rejoint la chambre d’Ali Moussa avec un mandant d’arrêt : «C’est toi Ali Moussa ? Tu es prié de nous suivre» , lui a lancé l’un des deux hommes. Venu jouer un match de foot, Ali Moussa s’est retrouvé dans une cellule de prison accusé d’insoumission. «Je suis convaincu qu’il y n’a pas eu de bulletin de recherche lancé contre moi. A Attatba, j’habite en face de la gendarmerie, les gendarmes de mon patelin me connaissent, ils m’auraient informé de tout», dira Ali Moussa à Bacha venu s’enquérir de la situation du joueur. Pour l’anecdote, Bacha a été malmené par les gendarmes lorsqu’il a demandé qu’on libère son joueur. Après une nuit blanche passée dans les géôles, Ali Moussa a eu l’agréable surprise de recevoir la visite d’un gendarme passionné de football et qui, plus, est fan du CRB. «Je suis prêt à te libérer à condition que tu régularises ta situation vis à - vis du Service national et que tu marques cet après-midi» , a dit le gendarme à Ali Moussa. Ce dernier a dit oui, juste pour recouvrer sa liberté sans savoir comment il allait se débrouiller pour marquer alors qu’il n’a pas fermé l’œil toute la nuit. Coup de théâtre lors de la présentation des deux équipes, Ali Moussa est titulaire. Mieux, il sera le plus dangereux joueur de son équipe en inscrivant un but et en se voyant refuser un autre que seul l’arbitre n’a pas vu. Est-il nécessaire d’ajouter que les deux buts ont été inscrits de la tête ? Cette même tête qui n’a pas arrêté de réflechir toute une nuit... Cette histoire c’est le concerné qui nous l’a racontée lors de sa visite à El Heddaf dans le cadre de la rubrique «l’Invit é du mois» .
:lol:

sentenza
31/05/2004, 16h33
Salut Azduz !

Et bien on aura tout lu :rolleyes:

Cookies