PDA

Voir la version complète : L'accés au crédit immobilier facilité pour les couches moyennes en Algérie


morjane
09/09/2009, 13h34
Des aides nouvelles pour l’accès au crédit immobilier seront développées au profit des couches moyennes en Algérie. Quant aux logements non parachevés, ils ne seront plus livrés en l’état.

C’est ce que le président de la République, Abdelaziz Bouteflika, qui a auditionné hier le ministre de l’Habitat et de l’Urbanisme, Noureddine Moussa, a résolu. Ainsi, le chef de l’Etat a instruit le gouvernement de «mettre en place de nouveaux mécanismes d'appui au coût du crédit logement devant bénéficier aux autres catégories de citoyens, ainsi que les mesures d'appui aux promoteurs immobiliers».

Ces mécanismes complètent les mesures incitatives à l’accès aux crédits pour la promotion immobilière récemment décidées pour les fonctionnaires. La construction de logements sociaux locatifs sera poursuivie mais réservée uniquement aux citoyens aux revenus modestes, selon le chef de l’Etat.

Une manière de conforter la réalisation à l’horizon 2014 d’un second programme de construction de un million de logements urbains et ruraux. Et ce alors que la fin 2009 est censée voir la livraison de 1 050 000 logements. A ce propos, le président de la République a instruit le gouvernement de «s’investir dès à présent pour garantir la livraison d’un nouveau million de logements durant ce quinquennat (2010-2014)». D’autre part, le président de la République a également instruit le gouvernement «de poursuivre la lutte contre l'habitat précaire, à travers des réalisations de logements au profit des personnes concernées déjà recensées, et d'appliquer la loi contre toutes tentatives de faire perdurer ce phénomène portant atteinte à l'intégrité urbaine des villes du pays». Voire, selon Abdelaziz Bouteflika, «mettre définitivement un terme aux livraisons de logements sans parachèvement de toutes les viabilisations requises, tout comme la réhabilitation du vieux bâti doit se poursuivre en intégrant la contribution financière des propriétaires publics ou privés des bâtisses».

Comme il est question de renforcer la production de ciments et autres agrégats requis, afin d’améliorer la disponibilité des matériaux de construction, moderniser les entreprises publiques de réalisation encore viables et appuyer le développement des entreprises privées de construction. Il est également question de poursuivre les opérations d’amélioration et résorption des déficits en VRD, parachever les révisions des plans d’urbanisme, mettre en œuvre la loi relative au parachèvement des constructions et assurer une plus grande maîtrise du cadre urbanistique.

Par le soir

Cookies