PDA

Voir la version complète : Selon AC2A: Le marché des véhicules neufs en chute libre


DZone
09/09/2009, 21h57
Le marché automobile a ressenti les effets des dispositions de la loi de finances complémentaire pour 2009. Les statistiques des ventes enregistrées durant août indiquent une baisse assez importante pour la plupart des marques représentées en Algérie.

L'association des concessionnaires automobiles d'Algérie (AC2A) a rendu publics hier les bilans des ventes du mois d'août. Le groupe français Renault a enregistré une chute assez importante, passant de 4530 voitures commercialisées durant juillet à 2985 unités écoulées en août, soit une baisse de 34,10%.

Toyota Algérie n'a pas voulu communiquer ses chiffres, ce qui laisse comprendre que les ventes ont accusé une baisse très sensible.

Peugeot a ressenti également les dispositions de la loi de finances complémentaire. Les ventes passent de 1607 voitures vendues en juillet à 1557 en août, sachant que les ventes ont atteint durant la période de juin 2286 unités. Renault Dacia a été touchée par cette tendance baissière, en enregistrant la vente de 1070 voitures en août, alors que durant juillet le chiffre était de 1501.

Les concessionnaires des marques sud-asiatiques sont concernés pour leur part par ce repli. Le groupe Hyundai de Rebrab a enregistré une baisse de l'ordre de 27%, passant de 4424 de cylindrées commercialisées en juillet à 3204 en août. La marque Kia a vu ses ventes chuter de 1035 en juillet à 633 en août. Nissan a enregistré une relative baisse de 800 véhicules vendus en juillet à 730 en août.

Quant à Chevrolet, les statistiques ne sont pas disponibles depuis juin. Malgré ce fait, elle conserve sa 5e position sur le marché automobile Exceptionnellement, les concessionnaires représentant les marques Suzuki et Volkswagen, respectivement Elsecom et Sovac, ont réussi à augmenter les volumes des ventes.

Elsecom a commercialisé 1416 voitures de la marque japonaise Suzuki en août, alors que durant juillet les ventes étaient de 593 unités.

Le représentant de la marque allemande a réussi à écouler 1251 voitures durant août, tandis qu'en juillet le chiffre était de 498. S'agissant des marques chinoises, telles que Faw, Great Wall et Giant, elles n'ont plus de la cote sur le marché algérien.

Les ventes de ces trois marques sont en net recul et ne dépassent pas les centaines. Certaines sources évoquent avec insistance leur retrait du marché algérien, en raison des exigences de qualité instaurées par les services des mines. La marque italienne Fiat 'a toujours pas de grands adeptes en Algérie. Ses ventes ont stagné depuis janvier 2009.

Renault, leader incontestable

Globalement, le marché de l'automobile algérien demeure dominé par le groupe français Renault (28 401 unités vendues en 2009). Le modèle Symbol, introduit fin 2008, a tiré par le haut les ventes de la marque au losange.

Pas moins de 13 062 véhicules de ce type ont été commercialisés depuis janvier 2009.

Cette voiture familiale, robuste et économique, a été proposée dans sa version initiale à un prix défiant toute concurrence (750 000 DA TTC).
Le deuxième du podium des ventes est le groupe Hyundai Motor Algérie avec un volume de vente de l'ordre de 24 633 unités.

A la lumière des statistiques communiquées sur les ventes automobiles enregistrés durant le mois d'août, on s'aperçoit que les dispositions prises par les pouvoirs publics dans le cadre de la politique de réduction des importations ont eu un effet direct sur le secteur.

Le Temps d'Algérie

jawzia
10/09/2009, 01h24
Malgré la suppression du crédit à la consommation, les concessionnaires installés en Algérie ont vendu plus de véhicules (près du double pour certaines marques) que dans les pays de la région où le crédit est encore en vigueur.

Hallucinant !


Le groupe français Renault a enregistré une chute assez importante, passant de 4530 voitures commercialisées durant juillet à 2985 unités écoulées en août, soit une baisse de 34,10%.


Toyota Algérie n'a pas voulu communiquer ses chiffres, ce qui laisse comprendre que les ventes ont accusé une baisse très sensible.


Peugeot a ressenti également les dispositions de la loi de finances complémentaire. Les ventes passent de 1607 voitures vendues en juillet à 1557 en août, sachant que les ventes ont atteint durant la période de juin 2286 unités.


Renault Dacia a été touchée par cette tendance baissière, en enregistrant la vente de 1070 voitures en août, alors que durant juillet le chiffre était de 1501.


Le groupe Hyundai de Rebrab a enregistré une baisse de l'ordre de 27%, passant de 4424 de cylindrées commercialisées en juillet à 3204 en août.


La marque Kia a vu ses ventes chuter de 1035 en juillet à 633 en août.


Nissan a enregistré une relative baisse de 800 véhicules vendus en juillet à 730 en août.

jawzia
13/09/2009, 12h34
Automobiles: Les importations en berne

· Repli de près de 15% des voitures importées à fin août

· La production locale tire son épingle du jeu


Mauvaise passe pour le marché marocain des voitures neuves importées montées. Timide au début, la mévente s’est définitivement installée, en partie à cause du phénomène d’importation de voitures d’occasion. Un constat conforté par les dernières statistiques de l’Association des importateurs de véhicules au Maroc (Aivam). En effet, suivant le même trend baissier que celui observé en juillet, les ventes de véhicules neufs importés montés affichent un repli de 14,7%.

Toutes marques confondues, les concessionnaires ont écoulé plus de 42.086 unités au cours des 8 premiers mois de l’année contre 49.339 à la même période en 2008. Les ventes globales y compris la production locale (CKD et CBU) font état de plus de 64.469 nouvelles immatriculations réalisées au terme du mois d’août contre 71.372 à la même période de l’an dernier (soit une variation négative de plus de 9,6%).

Tout compte fait, la tendance baissière se confirme dans les statistiques à fin août. A cette date, la plus forte baisse, d’une année à l’autre, aura été de l’ordre de 81,6 % à mettre à l’actif de BYD (l’importateur chinois) qui n’a vendu au terme de 2009 que 6 unités contre 158 en 2008. En revanche, le montage local (CKD), comme à l’accoutumée, tire son épingle du jeu. Sur ce créneau, c’est encore et toujours Dacia qui caracole en tête des ventes.

Ainsi, elle a pu écouler quelque 834 unités, sur le seul mois d’août. Une performance incontestablement attribuée au succès de la Logan et à l’arrivée depuis quelques semaines de sa sœur cadette, la Sandero. Sur les 8 mois écoulés, à elle seule Dacia a pu commercialiser 11.527 unités contre 10.167 à la même période de l’année passée.

Ainsi, Dacia se taille la part du lion sur le CKD et poursuit sa domination de ce segment avec plus de 51,5% de parts de marché et une variation annuelle de 13,3%. Toujours à fin août, le total des ventes des voitures montées à la Somaca s’élève à 18.830 unités contre 17.220 à la fin des 8 premiers mois de 2008, soit une progression de 8,55%.

Par marque, Kia occupe toujours la tête de liste du cumul des ventes sur les 8 premiers mois de l’année des voitures particulières (CBU). La marque sud-coréenne a commercialisé 5.125 voitures à fin juin, contre 6.561 à la même période en 2008, soit un repli de près de 23%. A noter que Kia détient 12,1% de parts de marché. Mais en août, c’est plutôt Peugeot qui arrive en tête des ventes. De fait, la marque au lion a vendu 618 unités contre 791 un mois auparavant. Pour sa part, Kia arrive en troisième position après Hyundai si l’on se base uniquement sur les ventes d’août.

Sur ce mois uniquement, Kia a vendu 562 voitures contre 779 en juillet. En revanche, elle avait livré 996 voitures en août 2008. L’autre sud-coréen, Hyundai, reste à la 3e place du podium. Ses ventes ont atteint 610 unités le mois dernier contre 482 en août 2008. Pour sa part, Renault est reléguée à la 4e place, puisqu’elle n’a écoulé que 471 voitures particulières durant le mois dernier, contre 645 le même mois en 2008. Pour rappel, la marque au losange avait enregistré 765 ventes en juillet 2009.

M. A. B.

bledard_for_ever
13/09/2009, 14h19
En tunisie les imporation des voitures est soumises à quotats. quotat contre sous traitance. ce qui explique le parc automobile Tunisien tres peu diversifié.

Au maroc c'est une question de moyens. pas d'argent tres peu de voitures. Le premier importateur de voitures du pays est une société de momo6.

Cookies