PDA

Voir la version complète : L’IDH en Algérie – Le développement dans un pays à revenu intermédiaire


bledard_for_ever
10/09/2009, 20h02
Avec un PIB par habitant supérieur à 7400 USD, l’Algérie est un pays à revenu intermédiaire. Le développement humain regarde au-delà du revenu pour mesurer le bien être d’une population et des individus. L’indice de développement humain (IDH) prend en compte quatre facteurs: l’espérance de vie, le taux d’alphabétisation, le taux brut de scolarisation et le PIB par habitant en PPA. Il est utile à ce titre de comparer les pays du monde ayant un niveau de revenu comparable à l’aune du développement humain.

Dans le tableau suivant, les pays sont classes selon le niveau du PIB par habitant pour 2006, sauf pour l’Algérie, pour laquelle nous disposons maintenant des résultats pour 2007 et 2008. En effet, les résultats préliminaires du RNDH 2008 utilisent les derniers chiffres émanant du Recensement général de la population et de l’habitat (RGPH) de 2008. Cet effort a été réalisé par les experts du Conseil National Economique et Social (CNES) appuyé par le PNUD. Ces résultats ont été présentés le 14 juin 2009 à l’Université d’Oran, à l’initiative du CNES qui entame une campagne inédite de plaidoyer pour le développement humain en portant les résultats du RNDH dans les territoires.

La Turquie et l’Iran ont des niveaux de PIB par tête supérieurs à l’Algérie, mais leur IDH est très proche. Ceci s’explique par une vie plus courte et un taux brut de scolarisation plus faible en Turquie. L’espérance de vie réduite en Afrique du Sud explique aussi son IDH plus faible malgré un PIB par habitant nettement plus élevé. Si l’on regarde la Tunisie en revanche, on remarque qu’un revenu par habitant plus faible n’empêche pas une performance meilleure pour les trois autres indicateurs et un classement plus élevé correspondant.

Les statistiques montrent que le niveau global de l’IDH algérien est toujours affecté par l’analphabétisme des personnes âgées en particulier des femmes parmi eux (l’analphabétisme des femmes était de 92% en 1962).

Les mêmes chiffres sont comparés ci-dessous avec les pays du Maghreb arabe. On remarque la position intermédiaire de l’Algérie par rapport aux quatre indicateurs au sein de la sous-région.

Source et tableau
http://www.dz.undp.org/evenements/IDH2009-oran.html

Cookies