PDA

Voir la version complète : Les crédits à la consommation seront de retour en Algérie


ALILOU.ALG
12/09/2009, 01h41
Les crédits à la consommation seront de retour



http://www.echoroukonline.com/fra/thumbnail.php?file=benbada_297410261.jpg&size=article_medium

Le ministre de la petite et moyenne entreprise, Mustapha Benbada, a assuré lors d’un entretien accordé à Echorouk, que les crédits à la consommation seront à nouveau autorisés au bénéfice du citoyen, sauf qu’ils seront réservés exclusivement aux produits algériens. Notre interlocuteur a affirmé que l’état prendra des mesures qui préserveront l’économie nationale en contraignant les investisseurs étrangers qui bénéficient d’avantages accordés pour promouvoir l’investissement, à acquérir une partie des équipements sur le marché algérien sauf en cas d’indisponibilité.
Les mesures incitatives prises ou à prendre, a indiqué, Mustapha Benbada contribueront à élargir le réseau des petites et moyennes entreprises et à créer des postes d’emploi.

Le ministre a révélé que l’état est déterminé à intervenir pour mettre un terme au chaos et préserver la part des entreprises nationales.

Benbada a ajouté qu’il est insensé de cautionner des crédits à la consommation en encourageant autrui à produire et à écouler ses produits au détriment du marché local, alors que toutes les approches économiques garantissent que les crédits à la consommation visent en premier lieu à encourager la consommation donc la production locale. Donc, l’état obligera les investisseurs à recourir aux produits locaux que ce soit en équipements ou en services en contrepartie des avantages accordés par la loi sur l’investissement, sauf pour les produits indisponibles sur le marché local.

Le ministre a précisé que l’état réexaminera la question des crédits à la consommation dont les facilités d’obtention ne seront pas revues. Par contre, la pertinence et l'intérêt pour le citoyen et l’économie nationale seront privilégiés.

Benbada a cité quelques mesures visant à soutenir l’activité économique dont la création d’unités d’assistance aux promoteurs de projets dans la petite ou moyenne entreprise dans le consulting ou l’étude, l’organisation des banques pour les opérations de sensibilisation, l’information…….et l’exonération d’impôts durant 3 à 5 ans pour toute entreprise qui recruterait plus de 100 travailleurs qui est la meilleure incitation pour contribuer à la création de postes d’emploi.


Elchorouk

tariqlr
12/09/2009, 10h58
Salut! « …Benbada a ajouté qu’il est insensé de cautionner des crédits à la consommation en encourageant autrui à produire et à écouler ses produits au détriment du marché local, alors que toutes les approches économiques garantissent que les crédits à la consommation visent en premier lieu à encourager la consommation donc la production locale… »
C’est le premier réflexe de tout gestionnaire d’un Etat. Ils ont assez traîné la patte.
Les pays capitalistes sont les premiers à pratiquer le protectionnisme, sans parler des aides énormes qu’ils accordent à leurs producteurs et hurlent quand ce sont les autres.
Exemple concret : nous ne pouvions importé de la pomme de terre hors CE tant que la production locale existe !

ayoub7
12/09/2009, 15h28
les crédits à la consommation visent en premier lieu à encourager la consommation donc la production locale… »

3 mois pour arriver a cette conclusion. Eh beh dites donc, il aurait suffi de lire FA au moment ou ce topic faisait rage...

Cookies