PDA

Voir la version complète : Ben Arbia: La défaite des Verts impossible au Caire


carlos
12/09/2009, 21h30
Bien qu’il ait refusé de faire des déclarations aux médias algériens et français depuis qu’il a quitté les stades en 2006, l’ancienne star du football algérien, Ali Ben Arbia sort de l’ombre et brise le silence sur les colonnes d’Echorouk. Dans cette interview express, il est revenu sur les raisons de l’humiliante défaite des Verts en Égypte en 2001, ainsi que sur la sélection actuelle et ses chances de qualification au Mondial.

E: Le public algérien s’interroge sur ce que vous êtes devenu…

Depuis que j’ai pris ma retraite du football, je gère mes affaires à Doha. De joueur de football, je suis devenu homme d’affaires.

E: Revenons un peu en arrière et sur l’écrasante défaite des Verts devant les Pharaons en 2001 où vous étiez partie prenante. Quelles étaient les raisons de cet humiliant résultat, et comment avons-nous pu encaisser cinq buts ?

Le gardien de buts de l’époque était alors égoïste. Blessé, il a préféré jouer sans nous tenir au courant afin qu’il soit remplacé. C’est la vraie raison de la défaite.

E: Vous voulez dire que vous n’auriez pas perdu si ce n’était le problème du gardien…

Non, il y avait un autre élément. La sélection qui s’était déplacée au Caire avait été formée en une semaine. Nous ne nous connaissions pas très bien entre joueurs ; moi-même, je ne connaissais même pas le nom de tous les joueurs.

E: Certains évoquent une pression exercée sur vous au stade du Caire. Est-ce vrai ?

Nous ne faisions l’objet d’aucune pression et nous avions l’opportunité de gagner car la sélection égyptienne n’était pas meilleure que la notre. Mais nous l’avions ratée, à cause de, comme je l’ai dit, l’erreur du gardien qui était blessé, et le fait que les joueurs ne se connaissaient pas.

E: Suivez-vous l’actualité de l’équipe nationale ?

Je suis un fidèle supporter de l’EN et je le suis régulièrement.

E: Vous voulez dire que vous l’avez vue jouer lors des qualifications actuelles pour le Mondial et la CAN ?

Hélas, je n’ai pu suivre les matchs en raison de mes occupations très denses au Qatar et en France. Mais je connais ses résultats et je sais qu’elle est classée première de son groupe à trois points des Pharaons à deux matchs de la fin de la phase. C’est très bien.

E: Pensez-vous que la sélection nationale a des capacités lui permettant de se qualifier au Mondial ?

Franchement, je ne peux juger la formation actuelle même si je suis persuadé qu’il y a là un groupe fort, puisque l’EN est en tête. En tant que supporter, j’espère la qualification pour l’Afrique du Sud.

E: Cela veut-il dire que vous ne connaissez aucun joueur de l’EN ?

Je connais les noms, mais je ne connais pas personnellement les joueurs. Excepté Saifi avec lequel j’ai eu à jouer auparavant au sein de la sélection.

E: Une rencontre difficile et qui peut être décisive pour la qualification, attend la sélection algérienne, celle qui la mettra aux prises avec son homologue égyptienne… pensez-vous qu’une victoire est possible au Caire ?

Il ne faut pas focaliser sur la victoire au Caire. Le plus important, c’est la qualification et non la victoire. Si les choses restent ce qu’elles sont lors de l’avant dernière journée de la fin des qualifications, un nul suffirait pour arriver en Afrique du Sud.

E: Serez vous présent en Afrique du Sud en cas de qualification des Verts ?

Je ne sais pas. Mes occupations sont nombreuses. Mais en tant que fidèle supporter des Verts, je souhaite la qualification de mon pays au Mondial.

veniziano
14/09/2009, 14h07
c'est faux, le gerdien à l'époque a clairement fait savoir son voeux de ne pas participer à cette rencontre car n'était pas bien physiquementet mentalement , c'est juste que l'entraineur djadawi l'a mis sur la liste de l'équipe type ce jour la alors ce n'est du tout pas la faute du gardien ce jour là , en plus on a tous vu le march et toute l'équipe qui n'était pas bien préparée pour ce match y compris ben arbia alors arrêtons de dire des bêtises svp

Cookies