PDA

Voir la version complète : Renault veut être numéro un mondial de la voiture électrique


gdesmon
15/09/2009, 07h35
La Tribune.fr - 13/09/2009 | 11:51 - 301 mots

Le groupe automobile français dévoilera mardi au salon de l'automobile de Francfort quatre modèles de voitures électriques. L'objectif de son PDG, Carlos Ghosn: dominer ce marché. Le ministre de l'Ecologie, Jean-Louis Borloo a d'ailleurs déclaré vouloir lancer un appel d'offres pour 40.000 véhicules électriques.

"Nous voulons être dans les prochaines années le leader mondial de la voiture "zéro émission", c'est-à-dire une voiture 100% électrique" a déclaré Carlos Ghosn, le patron du groupe automobile français Renault au "Journal du Dimanche".

D'ici là, le salon automobile de Francfort présentera au public quatre modèles électriques: une grande berline familiale, un véhicule utilitaire, une citadine de taille comparable à la Clio et un quadri-cycle à deux places conçu pour se faufiler dans la circulation. Deux de ces véhicules seront construits en France, indique encore le dirigeant qui promet qu'ils ne seront pas plus chers que les voitures classiques. La batterie sera louée pour un peu moins de 100 euros par mois, et il y aura trois mode de rechargement plus ou moins rapides. Sans confirmer la localisation d'une usine de batteries neuves à Flins, en banlieue parisienne, Carlos Ghosn souligne qu'il serait logique de rapprocher une telle unité du lieu d'assemblage des voitures.

La société ne livre pas d'objectif de vente mais Carlos Ghosn estime que les véhicules électriques pourraient peser à terme 10% du marché mondial.

Son concurrent Peugeot a également prévu de présenter le iOn, son modèle de voiture électrique développées en collaboration avec le japonais Mitsubishi Motors et sont la sortie est annoncée dans un an. De son côté Mercedes exposera trois prototypes.

Pour stimuler davantage encore ce marché, le ministre de l'Ecologie Jean-Louis Borloo, a confirmé samedi le lancement d'un appel d'offres pour une commande groupée de 40.000 voitures électriques destinés aux établissements publics, mais aussi un effort d'infrastructures dans le cadre du plan gouvernemental "véhicules propres" présenté le 23 septembre prochain.

Si les voitures électriques veulent faire parler d'elles, elles vont devoir se partager les feux des projecteurs du salon de Francfort avec les véhicules hybrides. Le pionnier du secteur Toyota et Mercedes ont d'ailleurs des modèles à dévoiler.

Cookies