PDA

Voir la version complète : Marché des céréales en France - Des prix fortement dégradés


nacer-eddine06
15/09/2009, 10h07
( Publié le 15/09/2009 à : 10H 05 min )
Cette année, la bonne qualité permettra au blé français de trouver des débouchés mais ne rémunéra pas les efforts entrepris par les céréaliers pour avoir produit plus de 50 % de la récolte en classe 1 et E.




37,5 millions de tonnes de blé produites
en France en 2009(© Terre-net Média)Selon FranceAgriMer qui tenait son point presse mensuel ce 9 septembre dernier, l’été 2009 a vu se poursuivre la baisse des prix initiée la campagne précédente. Au 3 septembre 2009, le blé tendre rendu Rouen standard était coté 119 €/t, contre 261 €/t à la même date en 2007. Cependant, les prix du blé tendre, du moins en meunerie, demeurent supérieurs aux niveaux connus lors des campagnes 2004/05 et 2005/06.


Plusieurs facteurs peuvent contribuer à expliquer ce phénomène. D'abord, le bilan 2009/10 s'annonce moins lourd que celui de la campagne 2004/05, qui s'était achevée avec un stock de près de 4,8 Mt. La différence entre les campagnes 2004/05 et 2009/10 au niveau des utilisations provient d'abord du poste biocarburants, qui est maintenant un débouché intérieur important.

Ensuite, l'augmentation des coûts de production pèse sur le niveau de prix acceptable par les agriculteurs pour la mise en marché. Enfin, l'évolution des marchés du maïs et du soja soutient les cours du blé tendre au niveau international, de même que celle du pétrole.



Les cours de l'orge fourragère sont par contre descendus à un niveau très faible, proche du prix d'intervention, 100 €/t rendu Rouen le 3 septembre 2009. Ce niveau est légèrement inférieur à celui de 2004 (102 €/t le 02/09/04) et de 2005 (106 €/t le 01/09/05). Mais les bilans étaient alors nettement moins lourds que celui attendu pour la campagne 2009/10.


De même, les cours des orges brassicoles ont fortement diminué. La qualité des orges de la récolte 2009 permet en effet de disposer d'une offre abondante en orges brassicoles.

Source : Terre-net Média

Pihman
16/09/2009, 00h47
c'est pas bien cela

dans deux ans il y aura une forte montée si les agriculteurs se detournennt de cette culture

Cookies