PDA

Voir la version complète : Barroso veut combattre le dumping social en Europe


morjane
15/09/2009, 19h00
Le président de la Commission européenne José Manuel Barroso a promis aujourd'hui de "combattre le dumping social" en Europe, au cours d'un débat au Parlement européen, à la veille d'un vote crucial sur sa reconduction.

"Le secteur financier est peut-être en train de montrer des signes de reprise, mais la crise n'est pas finie pour ceux qui ont perdu leur emploi", a reconnu le Portugais, candidat à un second mandat de cinq ans.

"Je m'engage à combattre le dumping social en Europe", a-t-il dit, en direction des partis de gauche qui lui avaient réclamé un engagement en ce sens. Le Portugais a été régulièrement accusé dans le passé par ses adversaires de mener une politique libérale sans se soucier des questions sociales.

Il a plus spécifiquement confirmé son intention de mieux encadrer une loi très controversée sur le détachement des travailleurs à l'étranger, dont l'interprétation juridique favorise les cas de "dumping social", de l'avis des syndicats. Pour ce faire, un nouveau règlement verra le jour, mais le président de la Commission n'a pas exclu de revoir la loi elle-même si besoin.

M. Barroso a également répété que les projets de lois bénéficieraient à l'avenir d'"analyses d'impact social". La loi sur le temps de travail, décriée car elle permet aujourd'hui à une majorité de pays de déroger à la semaine maximale de 48 heures, sera la première bénéficier de cette nouveauté.

Il a promis aussi de s'intéresser aux services d'intérêts généraux (services publics), un domaine notablement absent de sa politique des cinq dernières années, répètent les élus socialistes. Autre objectif: s'attaquer aux différences salariales entre hommes et femmes.

Répondant à diverses demandes des groupes politiques, consultés un à un la semaine dernière, il a en outre confirmé sa volonté de créer de nouveaux postes dans la prochaine Commission européenne qu'il compte diriger.

Elle comprendra un poste de "commissaire européen à la Justice, aux droits fondamentaux et aux libertés civiles", l'un des souhaits du groupe libéral. Ce porte-feuille s'occupera des droits des citoyens et des minorités. M. Barroso veut aussi un "commissaire pour les affaires internes et l'immigration".

Par AFP

Cookies