PDA

Voir la version complète : A Annaba la voyante n'avait pas vu sa condamnation


morjane
16/09/2009, 17h40
18 mois de prison pour une voyante à Annaba

Telles étaient les questions posées par le juge à la diseuse de bonne aventure, poursuivie en tribunal correctionnel pour escroquerie et charlatanisme.

De nombreuses victimes étaient venues tour à tour la désigner du doigt comme étant celle qui les avait dépossédées de leurs bijoux.

Tout au long de l’audience, plusieurs victimes avaient témoigné que la voyante acceptait tout de ses clientes, vivres, vêtements et bijoux contre services rendus.

De son côté, la mise en cause aussi avait fait le récit de ses aventures en disant : «Ce sont elles qui sont venues me voir pour me demander de leur prédire l’avenir et elles me payaient en contre partie. »

Le représentant du ministre public avait mis en exergue la facilité avec laquelle la prévenue avait réussi à faire croire à ses clientes au miracle et au bonheur qu’elle pouvait leur offrir par la magie : «Cette femme est devenue par la force des choses un escroc notoire s’enrichissant sur le dos de ses crédules victimes. Je réclame donc une peine exemplaire de deux années de prison ferme !»

Son avocat dans sa plaidoirie avait relevé le fait que sa cliente a été payée qu’en contrepartie de certains services rendus à ces quelques femmes qui l’avaient sollicité.

Après les délibérations, le tribunal avait retenu toutes les charges établies en prononçant une peine de 18 mois de prison ferme.

Par la Nouvelle république

lang_lu
16/09/2009, 21h04
ce sont des histoires communes ,les femmes se font bernées avec ces voyantes et je pense que tant qu elles croiront à ces histoires débiles alors il y aura encore et toujours des pseudo voyantes prétes à leurs promettre la lune contre un ou 2 billets de 20 euros

Lecondor
16/09/2009, 21h13
je trouve que la peine est démesurée , personne n'a forcé ses clientes à la consulter ni à la payer . La peur du célibat , le manque de confiance en soi ont poussé ces gens à forcer le destin et à croire à tout ce qui brille

mimi
16/09/2009, 21h44
Je trouve aussi que c'est démesuré du moment qu'elle n'as fait que recevoir des honoraires pour ses services qui ne sont que des paroles. Et pourtant on dit "al qanoun la yahmi el moughafaline"

sandaryo
16/09/2009, 22h22
Personne n'as le droit d'abuser de la crédulité des gens surtout si ces derniers sont dans des cas désespérés .

Une anecdote véridique : Une voyante d'une petite ville de l'Est s'était vue dans un songe discuter avec un certain Mohamed, celui-ci lui donnera un numéro de portable ....", Le matin elle appelle à ce numéro , un homme lui répond , elle demande à parler à Mohamed , Bingo c'était lui dis-donc :lol: , la suite !..., elle ira le rejoindre à Oran comme prévu .

De qui ce fou t-on dites-moi ?.

Space
16/09/2009, 23h11
la voyante acceptait tout de ses clientes, vivres, vêtements et bijoux contre services rendus.

la peine est trop sévère , d'autant que cette voyante n'est pas exigeante , elle accepte tout de ses clientes , ça veut dire qu'elle est dans le besoin ...elle leur fixe pas un prix quelconque pour une consultation ....

Lecondor
16/09/2009, 23h19
En plus ce n'est pas un cas isolé pour dire que c'est un phénomène nouveau pour la justice , chaque quartier d'une grande ville a prèsque sa guezzana (voyante ) c'est des vendeuses de rêves que bcp de gens ont en besoin pour entretenir l'éspoir

Cookies