PDA

Voir la version complète : l'enigme des moines


chegevara
16/09/2009, 17h52
L'énigme se passe dans un monastère très strict ou vivent 40 moines. Ces moines ont pour seule vocation la prière et il ne doivent absolument pas communiquer entre eux, ni par geste, encore moins par la parole. Ils ne peuvent meme pas se regarder dans un miroir. Chaque jour, le père supérieur, qui est le seul à pouvoir parler, réunis les moines dans la salle de réunion pour les informer des nouvelles du jour.
Une maladie très dangereuse et peut etre contagieuse vient d'arriver chez les moines, elle se caractérise par la présence de petites plaques rouges sur le visage, bien visibles mais non douloureuses. Elle ne provoque pas d'autres symptomes au début. Chaque moine ne peut donc pas savoir s'il est malade.
Le père supérieur décide de prévenir les moines. Lors de la réunion quotidienne, il les informe donc que cette maladie est dangereuse, et il demande qu'à la fin de chaque réunion, quand il le demandera, tous ceux qui se savent malades préparent leur valises et partent du monastère.
A la fin de cette réunion, le père supérieur demande: "Que tous ceux qui se savent malades se lèvent et s'en aillent". Mais personne ne se lève.
Le lendemain, à la fin de la réunion, le père supérieur demande: "Que tous ceux qui se savent malades se lèvent et s'en aillent". Mais personne ne se lève.
Le surlendemain, à la fin de la réunion, le père supérieur demande: "Que tous ceux qui se savent malades se lèvent et s'en aillent". A ce moment là, tous les moines qui sont malades se lèvent et s'en vont. Combien sont ils?

Potarde
16/09/2009, 17h58
40 non? :mrgreen:

absente
16/09/2009, 17h59
39 moines:mrgreen: on compte pas le supérieur

chegevara
16/09/2009, 18h00
non POTARDE...je t'envoie la solution par MP!!!

desole kath...c pas 39.

Potarde
16/09/2009, 18h16
on est loiiiiiiin trés loin de compte kath :mrgreen:


merci che ^^

chegevara
16/09/2009, 18h17
En se rendant à un point d'eau dans la savane, un zèbre croisa six girafes. Chaque girafe transportait trois singes sur son dos. Chaque singe avait deux oiseaux sur la queue.

Combien d'animaux se rendaient au point d'eau ?

Potarde
16/09/2009, 18h22
un seul le zèbre? :rolleyes:

absente
16/09/2009, 18h22
Tu as raison Potarde nous étions très loinnnnnnnn:mrgreen:

godfather
16/09/2009, 18h45
pour les moines....je crois qu'il ya un seul malade...du moment qu'il ne s'est pas leve la premiere fois, et que personne ne peut lui dire qu'il est malade, et constatant lui meme que les 39 autres ne sont pas malades.. et que la maladie existe bel et bien....donc il a conclu qu'il etait le seul malade...logiquement!!

je crois que c'est claire...non?:rolleyes: :rolleyes:

absent
16/09/2009, 18h51
61 animal....

celle des moines je la je veux pas gacher le jeu...

chegevara
17/09/2009, 00h09
Godfather...c'est faux!!!!!c pas la bonne reponse

Perdido :ce n'est pas 61..mon ami..refais tes calculs

Intik-Man
17/09/2009, 00h38
je crois que le seul malade est le supérieur ... les autres ont quitté les lieux par crainte qu'il leur file la maladie dangereuse ... Alors que lui il n'est pas au courant de son état critique ....

Alors ???

chegevara
17/09/2009, 00h42
supposons qu'un seul moine soit malade. Lors de l'annonce du père supérieur, celui-ci constate forcément qu'aucun autre moine n'est malade, mais comme la maladie frappe bel et bien le monastère, c'est que lui même est malade est c'est le seul. Il devrait donc partir après la première annonce du père supérieur.
S'il y a 2 moines malades, chacun des deux moines malades voit qu'un autre est malade. Mais ils ne savent pas si eux mêmes sont malades. Ils attendent donc la fin de la première annonce. Aucun d'eux ne se leve car il ne savent pas s'ils sont malades. Mais à la fin de la réunion, comme aucun d'eux ne s'est levé, ils savent qu'il y a plus qu'un seul malade, car sinon on serait dans le cas précédent et l'unique malade serait parti à la fin de la première réunion. Ils sont donc bien tous les deux malades et, le lendemain, dès l'annonce du père supérieur ils peuvent se lever et partir car ils savent maintenant qu'ils sont les 2 seuls malades.
Faisons l'hypothèse que s'il y avait N malades, il pourraient partir juste après la Nième annonce du père supérieur car ils sauraient tous qu'ils sont malades.
Supposons qu'il y ai N+1 malades, chacun d'eux en voit N autres, mais ne savent pas s'il y a N malades ou bien N+1 car ils ne savent rien en ce qui les concerne eux-même. Ceux-ci doivent donc attendre la fin de la réunion du Nième jour pour savoir s'il sont malades. S'ils étaient N, ils seraient partis à la fin du Nième jour d'après l'hypothèse. S'ils ne sont pas partis le Nième jour, c'est donc qu'ils sont N+1, et ils peuvent donc partir juste après la (N+1)ième annonce. Comme l'hypothèse est vrai pour N=1, et que nous venons de vérifier la récurrence, l'hypothèse est donc toujours vraie.
En conclusion, tel qu'est posé l'énoncé, les moines malades sont donc 3. Et le fait qu'ils soient 40 au départ n'est la que pour embrouiller les esprits ... ;-)

chegevara
17/09/2009, 00h59
Le calife de Bagdad convoqua un jour tous les hommes mariés de sa cité. On suppose que la monogamie était dans ces temps la règle. Le calife leur tint ces propos:
"Afin de lutter contre l'adultère, je demande à chacun d'entre vous, s'il s'aperçoit qu'il est trompé, de tuer sa femme le soir même à minuit."
"De plus, je peux vous dire qu'au moins deux femmes sont infidèles à leur mari."
Evidemment, les habitants de Badgad sont très obéissants à l'égard de leur commandeur des croyants, et appliquent à la lettre tous les ordres donnés. Cependant, comme il est d'ailleurs toujours d'usage, les cocus sont les seuls à ignorer l'infidélité de leur femme. Chaque mari sait quelles sont les femmes infidèles des autres maris, mais ignore si sa propre femme l'est ou non. Par contre, on suppose que les habitants de Bagdad ont une grande intelligence logique, et qu'ils sont donc tout à fait capable de tirer des conclusions sur leur propre situation à partir du comportement des autres.
Rien ne se passe pendant 12 jours. Mais le treizième jour, à minuit, tous les maris cocus exécutent leurs femmes. Combien y avait il de femmes infidèles à Baddad ?

Cookies