PDA

Voir la version complète : Qualification:l'Egypte perd une autre bataille


KAMEL
23/09/2009, 11h05
Qualification
L'Égypte perd une autre bataille


Peine perdue pour les Égyptiens, les matches comptants pour l'avant-dernière journée des éliminatoires jumelées de la Coupe d'Afrique des nations et du Mondial 2010 et devant opposer respectivement la Zambie à l'Égypte et l'Algérie au Rwanda se dérouleront aux dates fixées par les pays hôtes. En effet, le site Internet de la Fédération internationale de football association a confirmé, jeudi dernier, que les Zambiens accueilleront les Égyptiens le 10 octobre et que les Algériens recevront les Rwandais le lendemain. Par cette annonce officielle, il a été définitivement mis fin à la polémique créée par le président de la Fédération égyptienne de football, qui a tenté vainement de faire modifier les règles en la matière de la FIFA, lesquelles prévoient de faire jouer les matches de l'ultime journée le même jour et à la même heure dans le but d'éviter les combines. Pour l'histoire, c'est l'Algérie qui est à l'origine de l'instauration de cette règle, après la machination dont elle a été l'objet lors de sa participation au Mondial espagnol en 1982. Pour rappel, l'Allemagne et l'Autriche avait arrangé le dernier match de poules les opposant, qui s'est terminé par 1 à 0 en faveur des Allemands, pour assurer leur qualification aux dépends de l'Algérie, éliminée alors qu'elle avait le même nombre de points que ses deux adversaires. Pour en revenir à la tentative de Samir Zaher, il est clair qu'elle entrait dans le cadre de la guerre psychologique que les Égyptiens mènent contre les Algériens dans le seul espoir de les déstabiliser dans cette dernière ligne droite, car sachant pertinemment qu'ils sont favoris en puissance pour l'obtention du billet qualificatif pour le Mondial sud-africain. Faisant l'union sacrée autour des coéquipiers d'Abou Trika, les Égyptiens ne reculent devant rien et ont recours à tous les moyens possibles et imaginables pour renverser la vapeur. Malheureusement pour eux, du côté d'Alger, l'on veille au grain et il est hors de question de rater une telle aubaine de participer à une Coupe du monde. Contrairement aux protégés de Hassan Shehata, ceux de Rabah Saâdane ont leur destin entre les mains et ne sont pas tributaires des résultats des autres adversaires. En dépit de cela, l'on continue à s'agiter du côté du Caire pour faire douter l'Algérie, où la qualification au Mondial est devenue l'affaire de tout le monde, du haut niveau de l'État à la base populaire. Sachant que cette avant-dernière journée pourrait s'avérer déterminante, car en cas de mauvais résultats d'un côté ou de l'autre, la situation se trouverait complètement transformée en faveur d'une partie ou de l'autre, le patron de la fédération égyptienne de football a tenté son va-tout, en vain. C'est de bonne guerre ! Ils ont essayé, mais ils n'ont pas réussi dans leur entreprise. Il appartenait aux Algériens d'être vigilants.



Liberté foot

Cookies