PDA

Voir la version complète : SNTF: vers un taux de 86% de disponibilité de locomotives en 2014


DZone
24/09/2009, 15h16
Aussi, cette action obéit au plan de développement qu’avait lancé la SNTF dans le cadre de la politique de modernisation du transport ferroviaire. «Cet appel d'offres a été lancé afin que la SNTF se fasse assister par un opérateur spécialisé pour relever le niveau de disponibilité de son parc locomotives», a indiqué, à ce sujet, hier, l'entreprise dans un communiqué repris par l’APS.

Elle a précisé que les attendus de cette collaboration future, dernière étape de son plan visant «l'amélioration des capacités de traction, à même de répondre aux exigences de l'économie nationale», sont l'amélioration du taux de disponibilité des locomotives pour passer d’un taux de 48% en 2009 à 86% en 2014, l’amélioration de la fiabilité des locomotives pour passer de 11 incidents au 100 000 km à 2,5 incidents au 100 000 km, l'élaboration d'un système de gestion de la maintenance assistée par ordinateur (GMAO) et la formation du personnel.

Remise en état du parc locomoteur

Dans ce sillage, la SNTF a rappelé, qu’«après la décennie noire où elle avait enregistré différents actes de malveillance visant particulièrement les locomotives, déstabilisant ainsi la disponibilité normative de ce type de matériel», elle avait entrepris «des actions, tant internes qu'externes, pour remettre en état le parc locomoteur se traduisant par la mobilisation de l'ensemble des ateliers de réparation du réseau ainsi que de l'opérateur national ferroviaire, Ferrovial». Les mesures externes menées avaient abouti à la conclusion de deux contrats avec un fournisseur étranger pour la réparation et retour de sous-ensembles (moteurs, turbo compresseurs, alternateurs...) de locomotives lourdement endommagées, a notamment fait observer la SNTF.

Il est à rappeler que les prestations de l'appel d'offres, qui porte sur la gestion de la maintenance du parc locomoteur de la SNTF pour une période de 66 mois, concerneront la base principale de maintenance locomotive (BPML) de Rouiba, les ateliers de Mohammedia, de Sidi Mabrouk, les dépôts d'Alger, d'Oran, de Mohammedia, de Sidi Mabrouk et de Souk Ahras.


© Copyright La Nouvelle République

Cookies