PDA

Voir la version complète : L’Algérie éternue, le port de Marseille s’enrhume


icosium
25/09/2009, 21h42
La promulgation par le gouvernement algérien, le 29 juillet 2009, d’une série de mesures destinées à réduire les importations de 5% en 2009 a eu un effet immédiat sur le commerce et le transport maritime. La communauté portuaire marseillaise réagit à ces mesures qui risquent d’entraîner des défaillances de PME.

FRANCE / ALGERIE. Un nouveau coup dur vient d’être porté aux bassins Est de Marseille. Après avoir été durement frappés par les grèves des agents portuaires depuis janvier 2009, une loi algérienne, promulguée en pleine torpeur estivale, vient sabrer les trafics de ce port naturellement et historiquement tourné vers Alger.

La loi de finances complémentaire algérienne du 29 juillet 2009 impose désormais aux importateurs algériens le crédit documentaire comme seul moyen de paiement, avec obligation de déposer une garantie à hauteur de 25% du montant de la transaction.

La loi enterre ainsi la remise documentaire et les transferts libres afin de sécuriser les transactions du commerce extérieur et d’enrayer toute une économie parallèle qui « blanchissait les fonds par le biais de la communauté algérienne de France avec des taux de change en dinars indexés sur le marché noir en fonction de l’état de l’offre et de la demande », indique un spécialiste français de l’export sur l’Algérie qui régulièrement voit transiter des « mallettes remplies de liasses de billets ».

Interdiction d'exporter des matériels d'occasion

Officiellement, si ces mesures visent à lutter contre la fraude et moraliser le commerce, on pense dans les milieux d’affaires que ces « décisions arbitraires favorisent les intérêts de certaines filières ». Ainsi, en 2005, en interdisant l’importation de voitures d’occasion, le gouvernement algérien a été accusé de favoriser les constructeurs automobiles qui ont développé leurs concessions dans le pays.

Quatre ans plus tard, la mesure est étendue à tous les biens d’occasion, y compris les engins de travaux publics et pièces de rechange qui ont fait la fortune de la communauté portuaire marseillaise. Le gouvernement algérien va plus loin encore en interdisant aux ménages surendettés de prétendre à un crédit à la consommation. Seuls les crédits immobiliers sont autorisés pour les particuliers.

A Marseille, ces mesures sont palpables. Les quais habituellement envahis de vieux engins de BTP prêts à embarquer sont à présent déserts. Une catastrophe en août, une hécatombe en septembre, mois du ramadan où le commerce est généralement au point mort jusqu’aux fêtes de l’Aïd.

Des PME du secteur portuaire sur le point de mettre la clé sous la porte

L’Union maritime de Marseille-Fos, qui rassemble 300 entreprises du secteur portuaire, a alerté la secrétaire d’Etat française au Commerce, Anne-Marie Idrac, sur le sujet.

En attendant, les exportateurs, surpris par la soudaineté de la mesure, ont leurs marchandises bloquées dans les entrepôts marseillais. Ces derniers n’ont plus de fret à remettre à leurs transitaires dont l’activité coule à pic. Globtrans, Uniport, HBI … : quasiment tous les commissionnaires de transport sont touchés à des degrés divers. Pour ceux qui réalisaient entre 75% et 90% de leur chiffre d’affaires sur l’Algérie, ces décisions sonnent le glas de leur activité.

Jimmy Austen, patron de Traco, spécialisé dans l’expédition de matériels BTP d’occasion, s’apprête à déposer le bilan et à se défaire de ses 15 employés. Côté armatorial, la situation est tout aussi inquiétante. Nisa a restitué l’« East Express » à son armateur, CMA CGM et Marfret, qui exploitent en commun le « Marfret Niolon », ont du mal à remplir ses cales.

De Cnan Med, à Lojinska Plovidba, en passant par la SNCM, toutes les compagnies sont touchées sans exception et les services maritimes sur l’Algérie ont fondu comme neige au soleil de 80 à 20 départs par mois. "Toute la difficulté est venue de la période de promulgation de la loi qui est intervenue à une période peu favorable pour les différents acteurs économiques, avec les vacances et les fêtes religieuses. Le mois d’août est par habitude un mois creux en matière d’importation en Algérie, et nous notons depuis plusieurs années une baisse saisonnière de 50% des imports de marchandises", indique Philippe Borel, directeur central adjoint lignes courtes Nord Afrique chez CMA CGM.

Chute de 15,2% des importations algériennes en juillet

Les agents maritimes sont également les victimes collatérales du législateur algérien avec 20 à 25% d’activité en moins pour Worms. « Les gens ont été surpris pendant les vacances et n’ont pas eu assez de temps pour s’adapter et ouvrir des lettres de crédit », explique Lionel Casanova, chef de la ligne Marseille-Alger chez Worms.

Sur le seul mois de juillet 2009, avant même que les mesures soient entrées en application, les importations algériennes ont chuté de 15,2%, à 3 mds$.

Le phénomène risque de s’accélérer dans les mois à venir. Les trafics vont certainement continuer de chuter, tout comme les investissements directs en Algérie, le pays imposant depuis juillet à tout nouvel investisseur étranger de s’associer à un partenaire algérien qui détiendra au minimum 51% du capital de la structure créée.

Lundi 07 Septembre 2009
Nathalie Bureau du Colombier
eco nostrum

icosium
25/09/2009, 21h45
FRANCE / ALGERIE. Une délégation d'élus provençaux devrait se rendre prochainement à Alger pour rencontrer le gouvernement algérien.Jacques Pfister, Président de la Chambre de Commerce et d'Industrie Marseille-Provence l'avait évoqué le 25 septembre 2009, Michel Vauzelle, Président du Conseil régional Provence Alpes Côte d'Azur semble le confirmer par un communiqué rendu public le 25 septembre 2009 à 20h00.

Ces personnalités entendent évoquer avec le gouvernement algérien son changement de politique économique et notamment le frein donné aux importations. Les entreprises portuaires de la place marseillaise craignent en effet son impact sur leurs activités.

Le trafic de marchandise représente plus de 10% du trafic du Grand port maritime de Marseille (GPMM) et pour ses seuls bassins est (Marseille) pèsent plus de 40%.


Anne-Marie Idrac à Marseille le 28 septembre 2009 pour tout officialiser

Lundi 28 septembre 2009, Anne-Marie Idrac, secrétaire d'Etat française au commerce extérieur, sera d'ailleurs en visite officielle à Marseille et rencontrera les responsables politiques et consulaires locaux, les fédérations professionnelles et les opérateurs du commerce avec l'Algérie.

Elle devrait à cette occasion officialiser le départ d'une délégation provençale à Alger et en préciser la date.

"Nous pouvons comprendre certaines décisions mais pas la brutalité de ces décisions. Ceci nécessite une explication et peut-être une adaptation ou des mesures transitoires pour nous voisins méditerranéens" commente Jacques Pfister.

Pour Michel Vauzelle, "les liens tissés avec les autorités algériennes dans le cadre de la politique de coopération régionale peuvent être de nature à favoriser un dialogue apaisé. Il s'agira aussi de présenter aux autorités algériennes le projet d'une Maison de Marseille-Provence visant à encourager les échanges entre l'Algérie et Marseille dans le sens d'un intérêt partagé."

Vendredi 25 Septembre 2009
Frédéric Dubessy

eagle19
26/09/2009, 04h39
L’Algérie éternue, le port de Marseille s’enrhume
Il faut vraiement se sentir mal dans sa peau pour afficher glorieusement sa capacité de nuisance. c'est exactement ce qui se fait en iran, en coree du nord et en birmanie....Que des pays qui comptent....

FARAMO
26/09/2009, 06h36
Bravo , de temps en temps, il est judicieux de rappeller que certain pays en temps de crise sont une necessite.........Vive l Algerie.

icosium
26/09/2009, 07h38
Il faut vraiement se sentir mal dans sa peau pour afficher glorieusement sa capacité de nuisance. c'est exactement ce qui se fait en iran, en coree du nord et en birmanie....Que des pays qui comptent....

Pourquoi nuisance ? L'Algérie ne cherche pas la guerre comme les pays que tu viens de cité. L’Algérie protège ses intérêts économiques. Il y avait trop d’importations, l’Algérie a pris des mesures internes. Le résultat est là -15,2% d’importations au mois de juillet. Que ca fait mal à d’autres pays ce n’est pas notre problème. Maintenant, la France comprendra la capacité du marché algérien qui a tendance à le sous-estimé pour investir dans d’autres pays.

L'Algérie n'est pas seulement un marché pour l'exportation !

eagle19
26/09/2009, 10h15
Pourquoi nuisance ? L'Algérie ne cherche pas la guerre comme les pays que tu viens de cité
La birmaine aussi ne cherche pas la guerre, l'iran non plus....Bon c'est pas ça le sujet, mais ma remarque visait le titre, et c'est pas anodin, il y a toute une ideologie derrière qu il faut dépasser.
Je te donne un petit exemple, le port tanger med, tout d'abord il va commencer par rentrer dans une concurence frontale avec algésiras, c'est notre droit et on l exerce, mais en aucun moment on est allé dans cette logique, mais celle d'un partenariat pour promouvoir le hub detroit de gibraltar...

L’Algérie protège ses intérêts économiques. Il y avait trop d’importations, l’Algérie a pris des mesures internes
ça c'est une nécessité!! mais c'est dans le comment que ça pose problème!!j'ai plus l'impression que l'algérie est dirgié à la kadhafi qu'avec une administration bien structurée avec des gens compétents dedans...

L'Algérie n'est pas seulement un marché pour l'exportation !
tout comme d'autres pays comme l'iran, la puissance économique et le marché de plus de 70 millions d'habitants...Pour autant ni la france, ni les usa & co ne meurent de faim, ni leur entreprises mettent les clés sous le paillasson....
Il faut creer les conditions pour attirer les investissements, que ce soit internes ou externes...

Arès
26/09/2009, 11h29
Il faut creer les conditions pour attirer les investissements, que ce soit internes ou externes...

en clair il faut se travestir a la marocaine, chacun sa stratégie, vous vous n'avez pas les moyens vous êtes obliger de vendre votre pays, nous non? on est souverain et on a le droit on interne de pondre les lois quand juge bon pour notre économie, vous vous n'avez pas ce privilège.

eagle19
26/09/2009, 12h20
on a le droit on interne de pondre les lois quand juge bon pour notre économie
si tu m'as bien lu, tu t'apercevra que j'ai dit que c'etait une nécessité, pas seulement un droit....Mais le pb est ailleurs....

vous êtes obliger de vendre votre pays
ça c'est à rajouter au titre, et ma réponse etait:
ma remarque visait le titre, et c'est pas anodin, il y a toute une ideologie derrière qu il faut dépasser.
Tant que vous avez cette idéologie dépassée(peut etre dû à votre histoire.), rien ne changera en algérie....
Lorsque par exemple l'hotel georgeV à été racheé par Bin tallal est ce que la france a vendu son pays?
Lorsque Mittal a racheté arcelor est ce que l'europe s'est vendu?
Lorsqu un anglais achète une villa sur mer à la costa del sol, est ce que l'spagne s'est vendu?
si toi ou/et tes gouvernant n'ont même pas encore compris cela, c'est que vraiement vous êtes loin, très loin de la réalité et le réveil ne sera que plus dur....

Arès
26/09/2009, 13h42
tu mélange tout et importe quoi ... tu part dans tout les sens.... on parle de réduire les importations et toi tu nous parle d'une villa acheter en bord de mer... ce que tu n'arrive pas a comprendre, en Algérie en est encore maitre de notre destin contrairement a vous... ou chaque décision doit être valider par vos maitres ...

rodmaroc
26/09/2009, 13h56
en clair il faut se travestir a la marocaine, chacun sa stratégie, vous vous n'avez pas les moyens vous êtes obliger de vendre votre pays, nous non? alors,dans ce cas tout les pays qui comptent dans le monde se travestissent ......autre chose il n'est pas donné à tout le monde de vendre,il faut avoir quelque chose d'interessant pour pretendre le vendre.c'est pas le cas de touut les pays.
pour revenir au sujet je dirais que l'algerie a le droit de proteger son economie e de faire passer les lois qu'elle veut ,seulement il ne faut pas donner l'impressions que ces mesures sont dirigés contre la france.ce n'est pas trés intelligent.il faut agir avec tact.

eagle19
26/09/2009, 14h00
tu mélange tout et importe quoi ... tu part dans tout les sens.... on parle de réduire les importations et toi tu nous parle d'une villa acheter en bord de mer... ce que tu n'arrive pas a comprendre, en Algérie en est encore maitre de notre destin contrairement a vous... ou chaque décision doit être valider par vos maitres ...

je te rappel que ce que j'ai dit etait par rapport à ça:D :
vous êtes obliger de vendre votre pays

Sinon par rapport à la réduction des importations, j'ai dit que c etait une nécessite. J'ai juste posé un point d'interrogation sur les moyens mis en oeuvre!

absent
26/09/2009, 14h30
Comparaison fortuite!!!! Entre Marseille et l'Algérie il y a plus que une mer.
Arrêter de bâtir des ponts spatiaux temporels qui n'ont pas lieu d'être....

auscasa
26/09/2009, 14h44
ce journaliste parle des elus de la ville qui bougent pour les interets de leur PME parceque le changemenntt etait fait sanns notice et je suis sur ils vont trouver de l'aiide europeenne ou une solutionn.

mais iil oublier de parler des PME de son pays qui sonnt eux aussi danns la meme sittuation ni des elus d'algeer.....

il faut dire que les elus au maghreb ett pas justte enn algerie n'existennt meme pas.

ould izza
26/09/2009, 15h48
Je l’avais déjà énoncé dans un autre billet : les dernières mesures prises par le gouvernement Ahmed Ouyahia concernant les importations sont pertinentes.
Leur impact sur l’économie algérienne ne peuvent être que bénéfiques et , à mon avis, elles devraient être accompagnées d’une stratégie visant à encourager la production locale en substitution aux importations sur le modèle brésilien !

Et tant pis pour Marseille et la mafia qui règne sur son port !

DZmes Bond
26/09/2009, 16h18
Qu'ils aillent pleurer vers leur ministre de l'économie, vers Sarko ! :confused:
L'Algérie engraisse plus les Etats étrangers que ses concitoyens. Il faut que ça s'arrête. Les impacts sur Marseille ou ailleurs, c'est leur problème. On ne va pas faire une politique pour créer des emplois à Marseille ! :confused:

desert_rose
26/09/2009, 21h04
C'est exactement ce que je pensais. On se rejouit du destructif quand dans le constructif on se sent tout simplement incapables. Et cela revele tout une mentalité. D'autres se seraient rejouis de richesses et d'emplois crées de part et d'autre.

Il faut vraiement se sentir mal dans sa peau pour afficher glorieusement sa capacité de nuisance.

Zakia
26/09/2009, 21h16
Une délégation d'élus provençaux devrait se rendre prochainement à Alger pour rencontrer le gouvernement algérienPourquoi faire? Ce n'est pas le problème des algériens le port de Marseille.

Je ne vois pas pourquoi on devrait mettre la main à la poche pour aider une économie qui n'est pas la nôtre.

Ils n'ont qu'à se plaindre à Sarko comme le dit DZmes.

VARADERO
26/09/2009, 22h13
Amis Marocains,ne Rentre Pas Dans Des Histoires Qui Vous Concerne En Rien Et Que Vous Connaissez Pas!cela Permet A Combatre La Corruption De L Import Et Faire Des Economies Sur Des Chose Que L On Peu Faire En Algerie Et Ca,sa Vous Derangent,le Contraire Vous Auraient Arrange Pas Vraie?;)

chicha51
27/09/2009, 19h44
tu mélange tout et importe quoi ... tu part dans tout les sens.... on parle de réduire les importations et toi tu nous parle d'une villa acheter en bord de mer... ce que tu n'arrive pas a comprendre, en Algérie en est encore maitre de notre destin contrairement a vous... ou chaque décision doit être valider par vos maitres ...
Arès
.......................................

Tozz !!! Tu parles d'un destin

Un destin déterminé par le prix du baril.

Si on parle du port de Marseille c'est parce qu'il est le plus proche pour faire venir tout ce dont à besoin l'Algérie avec la seule politique économique que connaisse tes dirigeants à savoir l'import/import.

Tes maitres ceux de la junte (en plus de ceux de l'étranger comme Halliburton qui pompent ton pétrole) ,te gouvernent en mal et toi tu es là à te la péter bêtement et beatement.

nacer-eddine06
27/09/2009, 20h01
eh bien
l import import c fini
j espere seulement que ce n est pas un jeu de coulisse

de toute facon il faut faire le menage dans la jungle des importateurs

aircouscous
27/09/2009, 20h05
C'est pas freiner les importations qui va forcement faire augmenter la production et les exportations

chicha51
29/09/2009, 00h09
eh bien
l import import c fini

Solas

................................................


Tu veux dire que l'Algérie , c'est fini

Car on pompe au Sud et on importe et en re-importe au Nord ( et on toise les voisins:mrgreen:)

houari16
29/09/2009, 00h31
Tu veux dire que l'Algérie , c'est fini

L Algerie te chatouille l esprit ! ELLE n est pas à vendre au plus offrant ? l exemple à coté fait foi !
Plutot pense le contraire , elle avance sans tapage médiatique …
Pense ou va le plusbopaydumonde .. ???

Car on pompe au Sud
le pompage t occuppe trop l ésprit ...

ne tarit , UNE bénédiction il ne se trouve chez un amir El mouminine ?????

Cookies