PDA

Voir la version complète : sociale-démocratie et religions:inconcilaibles?


Page : [1] 2

jovial
26/09/2009, 16h46
Bonjour les AmiEs,

Le titre du sujet ne doit nullement offenser les croyants musulmans, car tel n'est pas le but.

Toujours est-il que l'on constate que partout où la religion est omniprésente, l'évolution démocratique peine à se concrétiser et pourquoi donc?

Bachi
26/09/2009, 16h55
Salut Jovial,
Et pourtant quand l'Islam n'est pas intégriste et littéraliste, c'est la social démocratie même...

jovial
26/09/2009, 17h07
Effectivement. Mais comment expliques-tu qu'au Maghreb, tous les dirigeants sont des nanabs qu'importe l'étiquette prônée à leurs nations (République, Royaume, République démocratique et populaire, etc)?

Dans le cas de l'Algérie, même le fils de Krim Belkacem résidant pourtant en Espagne, possède une villa au Club des Pins. Au nom de quoi?

Bachi
26/09/2009, 17h09
Au nom du ettakhalouf !

Le Maghreb est dans la phase de l'adolescence. Laisser le temps au temps.

jovial
26/09/2009, 17h21
"Laisser le temps au temps"? Alors il faudra convaincre les peuples qui croulent sous la misère de ce satisfecit. Au même titre que la parodie de Valéry Giscard D'Estaing " L'Afrique doit parvenir à la démocratie à son rythme!", ce qui entendrait-il dire donc que nous sommes handicapés?

Bachi
26/09/2009, 17h26
Alors il faudra convaincre les peuples qui croulent sous la misère de ce satisfecit.

Non, on ne peut être satisfait de notre sort.

Au même titre que la parodie de Valéry Giscard D'Estaing " L'Afrique doit parvenir à la démocratie à son rythme!", ce qui entendrait-il dire donc que nous sommes handicapés?

Oui, handicapés par notre takhalouf...
takhalouf des mentalités.

Sidi Noun
26/09/2009, 17h30
Salut Bachi,

Et pourtant quand l'Islam n'est pas intégriste et littéraliste, c'est la social démocratie même...comment ça? la social-démocratie n'est-elle pas essentiellement de gauche?

Bachi
26/09/2009, 17h35
S'bah el khir si Sidi Noun...:)
Oui elle est de gauche et l'Islam l'est aussi quand il n'est ni littéraliste ni intégriste. Ses valeurs sont de gauche.

jovial
26/09/2009, 17h40
Bachi,

Complexés surtout de fait que nous nous leurrons sur le système démocratique occidental. Mais est-ce vraiment la panacée pour les MaghrébinEs? En tout état, il faut admettre que la colonisation nous a totalement transfiguréEs et totalement dénaturéEs. En ce sens que nous cogitons à la façon occidental, mais vivons au quotidien avec nos critères et d'où le désarroi des populations du Maghreb.

Sidi Noun
26/09/2009, 17h46
misbah ennour 'alayka tani...

Oui elle est de gauche et l'Islam l'est aussi quand il n'est ni littéraliste ni intégristes'il n'est pas littéraliste, ne se peut-il pas qu'il soit pluriel alors?

Bachi
26/09/2009, 17h52
Moi, je le pense souple et contextuable. Evolutif.

jovial
26/09/2009, 18h01
L'islam dans son essence, pourrait être pris en exemple par toute constitution, mais c'est ces adiths qui sont désestables.

L'islam à sa "conception" était en parfaite harmonie avec son temps et même futuriste en comparaison d'autres religions. Ce n'est que récemment que des "esthètes" demi-fous l'ont fourvoyé. On peut signifier à la révolution egyptienne sous Nasser, cette transgression de l'islam.

lala-moulati
26/09/2009, 21h30
Et pourtant quand l'Islam n'est pas intégriste et littéraliste, c'est la social démocratie même...
pourtant islam veut dire soumission, donc comment peut on être soumis a une idée ou un dogme sensé être parfait et intemporel qui est l'islam et qui de surcroit n'accepte pas la différence et en même tant démocrate?
Soumission, implique l’assujettissement des croyants a ses lois et dogmes qui doivent être suivi a la lettre.
En islam on ne peut pas se contenter de la foi ( personnelle ) mais on doit adhérer a des rites et des préceptes commun. C'est pour cela sortir du cadre islamique est considéré dans la juridiction musulmane comme de l'apostasie et qui est sévèrement puni.

Dans un contexte pareil, comment veux tu parler de libre arbitre, de liberté ou de démocratie puisque le tout est scellé et indiscutable.

un exemple concret regarde autour de toi comment les gens réagissent ici sur le forum quand on critique l'islam. c'est assez révélateur non?

bouberita
26/09/2009, 21h45
1- c'est quoi la social démocratie ?

2-

un exemple concret regarde autour de toi comment les gens réagissent ici sur le forum quand on critique l'islam. c'est assez révélateur non?

le jour ou l'insulte la diffamation le mensonge la haine et l'arrogance deviendrons de la critique je serai d'accord avec toi ...mais la non ....
et au lieu de dénigré tout (de la manière a faire sa prière jusqu'à la manière de faire la guerre ) exposé nous votre modèle ( loin des orgasmiques discours sur les libertés ) ....du concret svp .

jovial
26/09/2009, 21h53
Bouberita,

Excellente question: "qu'est-ce la démocratie?" Dans tous les cas, il ne s'agirait pas d'une invention occcidentale.

lala-moulati
26/09/2009, 22h02
le jour ou l'insulte la diffamation le mensonge la haine et l'arrogance deviendrons de la critique je serai d'accord avec toi

la haine, connais pas désolée

je critique l'islam et pas les musulmans

j'ai exposé mes idées a plusieurs reprises

je pense que la religion et les droits font un très mauvais ménage

jovial
28/09/2009, 15h53
Bonjour à tout le monde,

Justement, il ne faut pas critiquer l'islam mais l'islamisme. Une nette distinction doit s'opérer entre les deux.

Az-Zouaoui
28/09/2009, 16h30
Bonjour les AmiEs,

Le titre du sujet ne doit nullement offenser les croyants musulmans, car tel n'est pas le but.

Toujours est-il que l'on constate que partout où la religion est omniprésente, l'évolution démocratique peine à se concrétiser et pourquoi donc?

Je me demande comment est-on arrivé à inverser nos priorités à ce point?!!!
A supposer que la démocratie soit la panacée pour nos sociétés, pourquoi ne posent-on pas la question inverse, à savoir :

"Toujours est-il que l'on constate que partout où la démocratie est omniprésente, l'évolution religieuse peine à se concrétiser et pourquoi donc?"

jovial
28/09/2009, 16h42
Az-zouali,

Le genre humain n'a pas besoin de religio0n, mais la démocatie lui est indipensable. Aussi que la religion reste dans la seule sphère privée et n'empiète pas sur la société qui est une panacée de l'intelligence dévolue à notre genre humain.

bouberita
28/09/2009, 17h19
Le genre humain n'a pas besoin de religio0n, mais la démocatie lui est indipensable.
le grand n'importe quoi !

pour ma part j'attende toujours cette définition de " démocratie social" par l'initiateur du topic.

s'agit il de ca :


En rupture avec le communisme (http://fr.wikipedia.org/wiki/Communisme), la social-démocratie au sens moderne du terme s'est placée au cours du XXe siècle sous le signe de la doctrine keynésienne (http://fr.wikipedia.org/wiki/John_Maynard_Keynes) alliant initiative privée et impulsion de l'État, tout en restant dans le cadre économique du capitalisme.
Mais elle n'est pas seulement une politique : la social-démocratie est de manière indissociable une culture politique qui part du pluralisme social et défend la « modération », le « compromis » politique et des structures d'organisation pour la négociation et la concertation.
De manière générale, les sociaux-démocrates soutiennent :
des mécanismes de régulation de la production privée afin de défendre les intérêts des employés, des consommateurs et des petites entreprises, par exemple via la protection de l'action syndicale, le salaire minimum, l'encadrement des conditions de travail ;
une économie sociale de marché, comprise comme une organisation intermédiaire entre la libre concurrence et l'économie planifiée (http://fr.wikipedia.org/wiki/%C3%89conomie_planifi%C3%A9e) ;
un État-providence (http://fr.wikipedia.org/wiki/%C3%89tat-providence) qui protège la population des risques liés à la santé ou au travail ;
un système public d'éducation, de santé, de garde d'enfants, etc., financièrement accessible à tous ;
des niveaux de prélèvements élevés afin de financer ces dépenses publiques via un impôt progressif (http://fr.wikipedia.org/wiki/Imp%C3%B4t_progressif) ;
la liberté d'immigration et le multiculturalisme (http://fr.wikipedia.org/wiki/Multiculturalisme) ;
la laïcité (http://fr.wikipedia.org/wiki/La%C3%AFcit%C3%A9) ;
la libéralisation des moeurs : institution du mariage homosexuel (http://fr.wikipedia.org/wiki/Mariage_homosexuel), droit à l'avortement (http://fr.wikipedia.org/wiki/Avortement), voire parfois la dépénalisation des drogues (http://fr.wikipedia.org/wiki/Drogue) les moins nocives ;
une politique étrangère basée sur la promotion des valeurs démocratiques, la défense des droits de l'homme (http://fr.wikipedia.org/wiki/Droits_de_l%27homme) et la concertation ;
un engagement en faveur de la construction européenne (http://fr.wikipedia.org/wiki/Construction_europ%C3%A9enne) pour promouvoir le fédéralisme européen (http://fr.wikipedia.org/wiki/F%C3%A9d%C3%A9ralisme_europ%C3%A9en).Il est à noter que le centre-droit est favorable à certaines de ces mesures, à un degré toutefois moindre.

Az-Zouaoui
28/09/2009, 17h24
Az-zouali,

Le genre humain n'a pas besoin de religio0n, mais la démocatie lui est indipensable.

Je suis sans voix....:eek:


Aussi que la religion reste dans la seule sphère privée et n'empiète pas sur la société qui est une panacée de l'intelligence dévolue à notre genre humain.

Sphère privée?!!! Connais pas!

btp50
28/09/2009, 17h42
Aussi que la religion reste dans la seule sphère privée et n'empiète pas sur la société
C'est vraiment le monde à l'envers !
La religion ne m'a m'a jamais géné dans ma sphère privé. Pour l'instant ce n'est pas le pouvoir spirituel qui empiète et viole ma sphère privée, c'est le pouvoir politique et legislatif (des hommes) qui viole ma sphère privé, et s'est meme invité jusue dans la chambre à coucher, pourtant intime.

jovial
28/09/2009, 18h08
Btp50,

Tu ne dois pas résider dans une démocratie si le pouvoir public empiète sur ta sphère privée.

Cela dit, la définition de la sociale-démocratie pourrait se définir ainsi:

1. Separation des pouvoirs

2. Les lois républicaines l'emportent sur les lois spirituelles et la laïcité

3. Contrôle de L'Etat des richesses naturelles

4, L'Etat est majoritaire (51%) dans toute entreprise de grande importance

5. Obligation de l'Etat de créer des emplois en cas de grave crise conjonctuerrel ou rémunéré les sans-emploi au niveau de leur dernier salaire

6. Obligation de l'Etat à la création d'une assurance chômage dont les charges sont perçues par un impôt et non de cotisations paritaires (employeurs-employés).

7. Etc

Gandhi
28/09/2009, 18h30
Jovial

A mon sens:

La notion de république est beaucoup plus large que la notion de démocratie.

La république garantit les valeurs démocratiques mais l'inverse est faux.

La république inclue les valeurs universelles et humaniste.

En tout cas la notion de république est toujours sujette à débat. Sa définition évolue, en fait elle s'adapte aux valeurs de la société même (dans l'espace et dans le temps)

Gandhi
28/09/2009, 18h41
Toutes constitution conforme aux valeurs universelles et humanistes est une république.

Exemple : Le respect des diversités culturelles et religieuse est une valeur universelle et humaniste donc incluse dans la notion républicaine.

Az-Zouaoui
28/09/2009, 19h02
Je pensais que "laïque" était une insulte en Algérie?!!

Tu m'excusera mais ton programme politique est peu ragoutant:22:

jovial
28/09/2009, 19h18
Je n'en sais rien en ce qui concerne l'Algérie. Mais en tanq que Tunisien, à mon avis la laïcité est une supercherie. En effet, au nom de quoi interdire aux femmes le port du voile et se prétendre en même temps être un pays laïque?

A l'inverse, la Norvège ou la Suède autorise le port du voile au nom de la liberté confessionnelle et n'est-ce pas mieux ainsi?

elabbessi
28/09/2009, 19h22
l'Algerie a besoin de la justice. Si la democratie nous ramene cette justice, alors la on peut discuter. Dernierement tout le monde chantent la democratie, c comme si elle est une recette miraculeuse!!!!!!!!!!!!!!!!

Az-Zouaoui
28/09/2009, 19h31
Je n'en sais rien en ce qui concerne l'Algérie. Mais en tanq que Tunisien, à mon avis la laïcité est une supercherie. En effet, au nom de quoi interdire aux femmes le port du voile et se prétendre en même temps être un pays laïque?

A l'inverse, la Norvège ou la Suède autorise le port du voile au nom de la liberté confessionnelle et n'est-ce pas mieux ainsi?

Ah OK...

Il parait qu'en Tunisie les mosquées ouvrent à tour de rôle et que la fonction de moua'dhin n'existe pas, c'est une cassette qui s'en charge. Est-ce vrai?

jovial
28/09/2009, 19h49
Bien sûr qu'en Tunisie, la religion est omniprésente. Mais le pire est que les flics interviennent contre les femmes voilées. Est-ce normal? Certainement non.

Là où la religion éclos, c'est en raison de la faillite de la démocratie. Pour preuve, c'est en Tchéquie que les gens sont les moins croyants d'Europe et pourtout la religion avait servi de refuge contre le fascisme rouge. Une encore, l'absence démocratique avait profité à la religion.

Cookies