PDA

Voir la version complète : Marseille, victime de la chute des importations d'Algérie


icosium
29/09/2009, 18h51
Les élus locaux veulent rencontrer le président algérien, Abdelaziz Bouteflika.

Les élus marseillais font bloc pour tenter de sauver les échanges entre l'Algérie et la Cité phocéenne. Appuyés par la secrétaire d'État au Commerce extérieur, Anne-Marie Idrac, Michel Vauzelle, le président du conseil régional de Provence-Alpes-Côte d'Azur, Jean-Claude Gaudin, le maire de Marseille, et Jean-Noël Guérini, le président du conseil général, demandent à rencontrer le président algérien pour tenter d'atténuer l'impact des mesures de restriction aux importations prises par le gouvernement algérien le 29 juillet dernier. «Nous n'avons pas à porter de jugement sur la politique économique du gouvernement algérien», soulignait lundi Anne-Marie Idrac, qui présidait une réunion d'élus locaux, d'agents consulaires, de fédérations professionnelles et d'opérateurs du commerce avec l'Algérie. «Des mesures, compréhensibles et respectables, de politique économique *générale prises par le gouvernement algérien ont des conséquences particulières sur les PME et les entreprises portuaires de Marseille», a-t-elle indiqué avec prudence.

La secrétaire d'État a toutefois apporté son soutien à la démarche des élus marseillais, qui ont prévu de se rendre ensemble, rapidement, en Algérie, pour rencontrer le président algérien, Abdelaziz Bouteflika, et évoquer les aspects négatifs des mesures prises par son pays. Eugène Caselli, le président de la communauté urbaine de Marseille, et Jacques Pfister, président de la CCI de Marseille, seront également du voyage.


Trafic divisé par deux

Le gouvernement algérien a durci les conditions d'importations du pays pour accompagner la baisse de ses exportations. Ainsi, l'importation de matériel de chantier neuf est désormais fortement taxée et celle d'engin d'occasion interdite. Or ces trafics constituaient une part importante du commerce entre Marseille et l'Algérie.

En outre, la loi de finance a institué l'obligation de recourir à un crédit plus contraignant pour le règlement des achats internationaux avec obligation pour les importateurs algériens de déposer une garantie de 25 % du montant de la transaction, ce qui allonge les délais de paiement et rend les transactions plus coûteuses.

Les bassins marseillais du Grand Port de Marseille-Fos ont vu leur trafic avec l'Algérie divisé par deux, alors que les ventes de matériels de chantiers d'occasion, ont totalement disparu. En 2008, le commerce avec l'Algérie représentait 17 % des tonnages des bassins marseillais. Les élus locaux misent sur les relations de proximité tissées dans le cadre de la coopération décentralisée pour trouver un moyen d'atténuer ces mesures.

«Nous voulons aller dire que nous aimerions un peu de souplesse dans l'application de ces mesures», insiste Jean-Claude Gaudin, rappelant qu'il a noué des «liens d'amitié très forts» entre sa ville et l'Algérie. «Entre une loi de finances et des décisions précises, il peut y avoir des modalités d'application qui font qu'il y a un espace sur lequel nous pouvons attirer l'attention du président de la République algérienne», estime Michel Vauzelle.

Aliette de Broqua, Marseille
29/09/2009
Le Figaro

racdavid
30/09/2009, 09h32
Anne-Marie Idrac, Michel Vauzelle, le président du conseil régional de Provence-Alpes-Côte d'Azur, Jean-Claude Gaudin, le maire de Marseille, et Jean-Noël Guérini, le président du conseil général, demandent à rencontrer le président algérien pour tenter d'atténuer l'impact des mesures

Tres grave initiative ... Sarkozy disait que la France n'a besoin de personne, et c'est l'Afrique qui a besoin de la France.

Une petite modification dans la loi de finance complémentaire a diminuer par deux l'activité du port de Marseille au point d'envoyer "Brigitte Bardo" a Alger pour discuter avec notre Boutef Local ou plutôt Ouyahia National.

Ouyahia vient de signer un coup de PUB pour sa carriere de future Homme d'état.

arayzon
30/09/2009, 11h19
Bonjour tout le monde!

Les bassins marseillais du Grand Port de Marseille-Fos ont vu leur trafic avec l'Algérie divisé par deux, alors que les ventes de matériels de chantiers d'occasion, ont totalement disparu.

Et dire qu'une partie des chantiers engagés chez nous, se faisait avec du materiel d'occasion,n'est-ce pas là une enième preuve de mauvaise gestion!!
Les marseillais n'ont qu'à fourguer leur camelote ailleurs!!

WaSalam.

Snickers
30/09/2009, 14h05
Marseille, victime de la chute des importations d'Algérie

Espérons que cela encouragera notre production nationale, l'Algérie ne doit pas être une plate-forme d'achat pour tous ces pays européens. En plus, tous ne jouent pas le jeu pour le transfert de technologies, faire travailler la main d'oeuvre algérienne et investir au pays.

aircouscous
30/09/2009, 14h09
l'Algérie ne doit pas être une plate-forme d'achat pour tous ces pays européens. En plus, tous ne jouent pas le jeu pour le transfert de technologies, faire travailler la main d'oeuvre algérienne et investir au pays.

Mais c'est le cas, quand ils pourront plus exporter vers l'Algérie ils investiront en masse en Algérie, mais pas dans pour la main d'oeuvre, ils investiront dans des shows rooms pour vendre,

les investisseurs étrangers voient l'algérie comme un vulgaire gagne pain et les algériens comme des gros consommateurs

perso je me rejouis pas quand je lis "sony investit en algérie et ouvre 2 shows rooms a alger" ca me décoit plutot

alors que dans les pays voisins c'est tout autre chose les investisseurs investissent dans l'immobilier et dans des usines de montages

DZmes Bond
30/09/2009, 14h17
perso je me rejouis pas quand je lis "sony investit en algérie et ouvre 2 shows rooms a alger" ca me décoit plutot
Idem. Il en est ainsi car les lois et mesures nécessaires sont absentes !

Snickers
30/09/2009, 14h23
Mais c'est le cas, quand ils pourront plus exporter vers l'Algérie ils investiront en masse en Algérie, mais pas dans pour la main d'oeuvre, ils investiront dans des shows rooms pour vendre,

les investisseurs étrangers voient l'algérie comme un vulgaire gagne pain et les algériens comme des gros consommateurs

perso je me rejouis pas quand je lis "sony investit en algérie et ouvre 2 shows rooms a alger" ca me décoit plutot

alors que dans les pays voisins c'est tout autre chose les investisseurs investissent dans l'immobilier et dans des usines de montages

Oui, mais quand tu regardes certains modèles de développement économique comme le brésil ou la chine, ça peut nous aider. Si tu prends l'exemple de la Chine, elle demande systématiquement un transfert de techno et l'usine sur son sol pour accéder à son marché et ses consommateurs.

Dans une moindre mesure, l'Iran qui est sous embargo depuis un bon moment n'est pas tombé pour autant. Cet embargo a eu des répercussions positives pour sa production nationale. ;)

DZone
01/10/2009, 14h41
Africa Intelligence - ‎Il y a 1 heure

Président du conseil régional Provence-Alpes Côte d'Azur, Michel Vauzelle (PS) fera partie de la délégation d'élus locaux qui se rendront à Alger à la ...

(pour la suite, c'est payant)

forgetgo
01/10/2009, 15h04
La bête n'est pas encore a terre ? :mrgreen:

Le 3 zero d'hier soir na pas du la revigorer, et boutef qui lui joue se mauvais tour....

The Black Stone
01/10/2009, 22h22
Tres grave initiative ... Sarkozy disait que la France n'a besoin de personne, et c'est l'Afrique qui a besoin de la France.

il s'agit du port de Marseille et non de la France ou de la vile de Marseille

Une petite modification dans la loi de finance complémentaire a diminuer par deux l'activité du port de Marseille au point d'envoyer "Brigitte Bardo" a Alger pour discuter avec notre Boutef Local ou plutôt Ouyahia National.

c'est pour lui tire les oreilles, c'est l'europe qui paie votre petrole brut

zmigri
01/10/2009, 22h48
je suis sûr que passé l'orage des dernières mesures de Ouyahia, le Port de Marseille va reprendre une activité normale avec son partenaire et s'adapter à la situation.

charaf
02/10/2009, 11h13
c'est pour lui tire les oreilles, c'est l'europe qui paie votre petrole brut

:lol:Étant donné leurs problèmes avec la Russie, on peut faire toutes les mesures qu'on veut sans qu'ils puissent nous imposer quoique se soit...

La Chine serait plus que contente de recevoir notre pétrole si la France n'en voulait plus, de méme pour le Japon, la Corée du Sud, et méme les USA...;)

Cookies