PDA

Voir la version complète : L’Algérie se lance dans le solaire


DZone
05/10/2009, 00h17
publié le 4 octobre 2009
Comme les pays du Golfe, l’algérie prépare l’après-pétrole en développant davantage les énergies renouvelables dans les domaines du solaire et du nucléaire.

Le ministre algérien de l’Energie Chakib Khelil a indiqué dimanche vouloir construire une centrale électro-solaire à l’extrême sud du Sahara d’une capacité de 150 MW, à partir de 2010. Le détail du projet n’est pas encore connu.

A l’horizon 2015, l’Algérie ambitionne de porter à 6% la part des énergies renouvelables dans le bilan de la production électrique. A ce titre, elle a lancé en 2007 la construction d’une centrale hybride solaire/gaz de 150 MW, dont 30 MW en solaire. Pour la partie gaz, c’est le gisement de Hassi R’mel considéré comme le plus important d’Algérie qui sera utilisé.

La centrale devrait être mise en service en 2010 et pourrait délivrer de l’électricité à destination de l’Europe. Ce projet est le premier à l’échelle mondiale combinant turbines à gaz et énergie solaire, selon M. Khelil. L’énergie solaire est destinée à terme à se substituer au gaz, avait-il précisé.

© Dubaifrance

citoyen
05/10/2009, 10h01
>>>Le détail du projet n’est pas encore connu.

C'est comme s'il y a rien, l'effet d'annonce est gratuit, le gouvernement en abuse à devenir ivre alors ils oublient les annonces du passé.

Cookies