PDA

Voir la version complète : Sonatrach relance les négociations sur 2 projets gaziers au Venezuela


DZone
05/10/2009, 23h31
Sonatrach relance les négociations sur 2 projets gaziers au Venezuela selon M. Mohamed Meziane.

Le groupe pétrolier Sonatrach a relancé les négociations sur sa participation dans deux projets de GNL au Venezuela et a, en outre, manifesté son intérêt pour développer des gisements dans la riche région pétrolifère d'Orénoque, a confié lundi à l'APS son P-dg, Au départ, la Sonatrach avait soumis une offre à la compagnie vénézuélienne PDVSA sur deux projets de GNL, ''mais les conditions d'attribution étant draconiennes, Sonatrach n'a donc pas pu répondre à ces critères'', explique-t-il.

Les conditions exigées par la partie vénézuélienne ont porté notamment sur le taux de participation de Sonatrach dans ces deux projets gaziers, les délais de réalisation et le niveau de financement: "La participation qui nous a été proposée dans ces projets avait été fixée à 10%, avec un niveau de financement important et des conditions financières un peu sévères.

Les retombées et les avantages de ces projets ne semblaient pas être très économiques pour Sonatrach", commente M. Meziane.
Cependant, poursuit-il, le groupe pétrolier algérien a relancé récemment la question de sa participation au développement de ces deux projets.

''Nous avons reposé la question de notre participation dans ces projets.

A ce sujet, le président vénézuélien, M. Hugo Chavez, avait déclaré lors de sa dernière visite en Algérie vouloir voir Sonatrach participer dans le secteur gazier'' au Venezuela, fait savoir le même responsable.

''Nous sommes en train d'étudier ces projets. Nous attendons la position des deux pays dont les Présidents ont tracé un plan dans lequel nous pensons que nous allons arriver à quelque chose'' de concret, a-t-il révélé.

Interrogé si Sonatrach a manifesté son intérêt pour le développement de gisements pétroliers dans la région pétrolifère d'Orénoque, M. Meziane a indiqué que son groupe, activant dans l'extraction des bruts légers seulement, ne dispose ni de la technicité ni de l'expérience lui permettant l'extraction des bruts lourds, d'où la nécessité de s'associer à d'autres partenaires dans pareils projets.

''Nous sommes intéressés par l'investissement dans cette région. Notre approche stratégique pour le développement à l'international repose sur le partenariat afin de partager les risques et la technologie'', ajoute-t-il.

APS

Cookies