PDA

Voir la version complète : Huit soldats américains tués en Afghanistan


mendz
06/10/2009, 00h08
L'Otan a essuyé ses pertes militaires les plus lourdes depuis plus d'un an en Afghanistan avec la mort samedi de huit soldats américains dans des combats dans l'est du pays, frontalier des zones tribales où sont cachés des éléments du réseau Al-Qaïda et des talibans.

«Nous pouvons confirmer qu'ils sont tous américains», a indiqué à l'AFP un porte-parole de l'Isaf joint par téléphone, peu de temps après avoir annoncé la mort de huit soldats de la Force internationale d'assistance à la sécurité (Isaf).

Les soldats américains, déployés dans la province du Nuristan, frontalière du Pakistan, appartenaient à la "Task Force Mountain Warrior", un régiment d'infanterie légère. Selon l'Isaf, des milices tribales ont lancé samedi matin des attaques contre les forces internationales depuis une mosquée et un village de la province du Nuristan.

Zones tribales

«Les forces de la coalition ont repoussé l'attaque et infligé de sérieuses pertes à l'ennemi alors que huit membres de l'Isaf et deux soldats afghans ont été tués», a indiqué l'Isaf dans un communiqué.

De leurs côtés, les talibans, qui grossissent régulièrement le bilan de leurs opérations, ont affirmé dans un communiqué avoir tué 30 soldats des forces internationales et afghanes.

L'insurrection, longtemps concentrée dans le sud de l'Afghanistan, a gagné l'ensemble du pays, notamment l'est, frontalier des «zones tribales» - qualifiées de «sanctuaires d'Al Qaeda» par Washington - et du Pakistan.

Risque d'embourbement

Il s'agit des plus lourdes pertes pour l'Isaf depuis la mort en août 2008 de dix soldats français dans la région de Sarobi, tout près de Kaboul. Cet incident avait été le plus meurtrier pour l'Isaf depuis le début de leur intervention en Afghanistan fin 2001.

Cette année, 394 militaires étrangers, dont 236 Américains, sont morts en Afghanistan, d'après un décompte établi à partir du site internet indépendant www.icasualties.org (http://www.icasualties.org/). L'année 2009 est déjà la plus meurtrière pour les forces internationales depuis leur arrivée en Afghanistan, où désormais près de deux soldats de l'Otan meurent chaque jour.

Conscient du risque d'embourbement en Afghanistan, le président américain Barack Obama a demandé à ses généraux d'établir une nouvelle stratégie. En septembre, le général Stanley McChrystal, commandant des forces américaines et étrangères dans le pays, a remis à ses supérieurs ses recommandations pour les mois à venir: jusqu'à 40.000 militaires supplémentaires qui, selon un responsable militaire américain, seraient essentiellement déployés dans le nord et l'ouest, jusque-là négligés et où la rébellion sévit dorénavant.

AFP

Cookies