PDA

Voir la version complète : L’Algérie envisage d’acquérir quatre frégates pour 11,6 milliards de dollars


clauvis
06/10/2009, 15h10
Une délégation de hauts responsables algériens du ministère de la Défense s’est déplacée en Italie, du 12 au 19 septembre dernier, pour visiter des usines de l’industrie militaire italienne.
Cette dernière veut s’imposer dans la course pour l’obtention du marché relatif à la fourniture de quatre frégates modernes avec des systèmes de camouflage pour un montant de 11,6 milliards de dollars.
Les comptes-rendus de la presse italienne soulignent que les géants italiens ont étalé le tapis rouge à la délégation algérienne, en visite de prospection. Elle a été reçue avec tous les égards par Salvatore Reja, un haut responsable de la marine italienne. Les chantiers navals «Fincantieri» espèrent séduire la grande muette algérienne et empocher le gros lot.
Les Algériens ont visité les chantiers de Fincantieri, situés près de Gênes, où sont fabriquées les fameuses frégates FREMM de 5.800 tonnes. FREMM est une deuxième génération de frégate française, un projet lancé en 2002 par Amaris, une filiale de DCNS et l’entreprise française Thalès défense, et par Orizzonte Sistemi Navali, un groupe italien dirigé par Fincantieri et Finmeccanica. Ils ont également fait escale dans les unités d’autres entreprises italiennes spécialisées dans la construction des navires, dont le siège de Selex Sistemi Integrati, une filiale du fleuron italien Finmeccanica, à Rome. Ils ont été, par la suite, reçus par le secrétaire général du ministère italien de la Défense, le général Aldo Dinelli, et Dino Nascetti, directeur général de l’armement naval. Des sites spécialisés dans l’industrie militaire soulignent que le Premier ministre italien, Silvio Berlusconi, aurait eu une longue discussion sur l’offre italienne lors de sa rencontre avec le président de la République, Abdelaziz Bouteflika, en marge de la cérémonie de célébrations, de quarante ans de règne, du leader Libyen le colonel Moammar El Gadhafi. La concurrence s’avère cependant très rude. Le constructeur italien doit se mesurer à des leaders mondiaux, à savoir DCNS (France), Thyssenkrupp Marine Systems (Allemagne) mais aussi BAE Systems (Grande-Bretagne) qui a mis sur le marché son dernier produit, des frégates Type 23, qu’on dit très performantes. Les Algériens auraient exigé dans le cahier des charges de réceptionner deux frégates à l’état fini et la construction des deux autres au niveau du chantier naval algérien de Mers el-Kebir pour relancer sa propre industrie et pour matérialiser le transfert de technologie. Les Français étaient considérés comme étant les favoris pour cet appel d’offres mais les nuages qui assombrissent actuellement les relations entre l’Algérie et l’Hexagone, notamment le refus de la France de s’excuser pour son passé colonial, l’affaire des moines de Tibhirine et celle de Mecili, ont poussé l’Algérie à revoir sa copie en relançant la concurrence. Depuis, les plus grands chantiers navals du monde affûtent leurs armes pour décrocher ce contrat.
Yasmine Idjer

Le Financier

hartman
06/10/2009, 15h45
11,6 milliards de dollars :eek:

QUEL gaspillage !!

ballZ
06/10/2009, 16h05
je dirais plutot 1.16 md

The Black Stone
06/10/2009, 16h17
11,6 milliards de dollars

QUEL gaspillage !!

l'algerie n'a plus de fregate

azouz75
06/10/2009, 16h20
je dirais plutôt 0.116 md

Medgasen
06/10/2009, 16h33
je dirai plutot n importe quoi :lol:

Bachi
06/10/2009, 16h33
11,6 milliards de dollars.
Il doit y avoir une coquille

dolph
06/10/2009, 16h38
ces fremm coutent 500 millions d'euros pièce.

Adama
06/10/2009, 16h54
Pourquoi du gâchis ? Quelle vision de si courte vu. L’Algérie à un territoire très vaste, contenant de très larges richesses et dans le millénaire synonyme de la rareté. Elle se doit de les préserver car elles conditionnent son avenir.


Même 20 milliards de Dollars n’est pas assez pour rattraper tout le retard accumulé. Autant joindre la nécessité à l’utile par un bon technologique vitale dans tous les domaines, et qui se répercutera inévitablement dans un saut technologique pour tout le pays. Et ce n’est qu’un début, bientôt certainement ceci concernera également les chasseurs de cinquième génération que les pays occidentaux à cause de leurs restrictions budgétaires ne pourront financer seul.


Pour saisir tout l’enjeu voir le lien ci-contre:
http://www.algerie-dz.com/forums/showthread.php?t=141047&highlight=Adama










(http://www.algerie-dz.com/forums/showthread.php?t=142401&page=11)

azouz75
06/10/2009, 17h42
Achat de frégates et d’hélicoptères : l’Algérie n’a toujours pas fait son choix


Depuis quelques jours, les rumeurs se multiplient sur des achats d'armes par l'Algérie auprès de pays européens, dont l'Italie et de la Grande-Bretagne. Certaines sources évoquent un contrat pouvant atteindre 5 milliards de dollars. Il concernerait l'achat de frégates et d'une centaine d'hélicoptère auprès d'un groupe italo-britannique de défense.

Mais, selon une source proche des milieux de l'industrie de défense européenne, toutes ces annonces ne sont que des rumeurs. « Les Algériens discutent. Ils regardent. Comme tous les pays du monde, ils prospectent auprès de fabricants d'armes pour moderniser leurs capacités de défense. Mais aucun dossier n'est réellement arrivé à un état avancé. L'Algérie n'a signé avec aucun pays pour acquérir des armes », explique notre source.

Une information confirmée par un haut responsable algérien : « aucune annonce ne devrait intervenir avant plusieurs mois. L'achat de telles armes est un processus long et complexe », explique-t-il. L'épisode des Mig russe défectueux devrait par ailleurs inciter les Algériens à plus de prudence dans le choix du matériel et des fournisseurs.

En 2008, l'Algérie avait engagé des négociations avec plusieurs pays européens dont la France, l'Espagne, l'Italie et la Grande-Bretagne en vue d'acquérir des frégates destinées aux forces navales. Mais aucun accord n'a été conclu. Les Français, même distancés par leurs concurrents, restent encore dans la course pour cet important contrat.

Curieusement, les Français possèdent un atout de taille dans ce dossier, estime notre source. C'est le seul pays européen dont les armes ne sont pas soumises à la réglementation ITAR (International Traffic in Arms Regulations) en matière d'exportation. Autrement dit, Paris peut vendre des frégates équipés à l'Algérie sans passer préalablement par une demande d'accord américain.

Concernant l'argument des pièces détachées israéliennes qui auraient contraint l'Algérie à annuler un contrat d'achat de frégates avec la France, notre source explique : « il n'y a aucune pièce détaché israélienne dans les frégates. Dans les armes on parle de systèmes que les fabricants assemblent ».

azouz75
07/10/2009, 17h40
Alger a finalement attribué a finalement fait le choix des frégates italiennes.

Le ministère algérien de la défense nationale vient de conclure un important contrat avec l’Italie, pour un montant , estimé à 4 milliards d’euros. Ce marché porte sur l’acquisition de six frégates militaires de type Fram. Cet accord survient quelques mois après l’annulation des négociations avec le gouvernement français. Un tel marché aurait permis de préserver à la France 40 mille emplois dans les chantiers navals français sur deux ans.


© Al KHABAR 07/10/2009

racdavid
08/10/2009, 08h54
L’Algérie envisage d’acquérir quatre frégates pour 11,6 milliards de dollars

11 milliards, ... et voila comment l'Algérie ou plutôt le peuple algérien est dépouillé

azouz75
08/10/2009, 10h08
Le ministère algérien de la défense nationale vient de conclure un important contrat avec l’Italie, pour un montant , estimé à 4 milliards d’euros.


Ce marché porte sur l’acquisition de six frégates militaires de type Fram

http://www.defenseindustrydaily.com/images/SHIP_FFG_FREMM-Italian_Concept_lg.jpg

Fremm Italienne .

charaf
08/10/2009, 10h23
Comme l'a déjà indiqué Azouz, le montant est de un peu moins de 5 milliards de dollars, et c'est pour 6 frégates et non 4... De plus à ceci vous pouvez rajouter la construction d'un chantier naval, ainsi qu'une partie des composants des frégates qui seront construits en Algérie, et les hélicoptères commandés...

Cookies