PDA

Voir la version complète : Boualem Zeraoui, Tuklalem Tajmilt


morjane
06/10/2009, 15h27
Boualem Zeraoui dans son nouvel album : Tuklalem Tajmilt, rend hommage aux grands chanteurs Slimane Azem, Matoub, Youcef Abdjaoui, cheikh El Hesnaoui

Fils de Tala Toulmouts dans la commune de Tizi Rached, wilaya de Tizi Ouzou, ce jeune chanteur âgé d’à peine 34 ans, compte déjà quatre albums dans son répertoire.

Le premier, intitulé Targit est composé de cinq chansons : targit, ttlam, tarsast, adhu n lemhibba, lefraqim. En 1997, il a pu enregistrer son deuxième album intitulé Rosa composé de six chansons : Roza, aghrib, dayen, ilemzi, yusad wul, mazal hemmlegh kem. Ce dernier a été enregistré au studio, TOP 2000 et édité chez Anzar.

En 2001, paraît c’est Adieu l’Algérie, son troisième recueil, composé de six chansons telles que tamurt ur nuklal, mazal iyi ssaramagh, dayen, tasekkurt ittwahebsen toujours chez les éditions Anzar mais enregistré aux studios DBK.

Concernant, son dernier album enregistré en 2003 au studio yugurten d’azazga sous le titre : Berkayi, il est composé de six chansons : Berkayi, ahbib n layas, yahzen wul, aqbayli, ttir n lqefs, zzux, qu’il vient d’éditer chez les éditions Jardin des artistes "JDA" d’Azazga ; il existe en K7 et en CD.

Et au bonheur des amoureux et fans du chanteur Boualem Zeraoui, le voilà de retour dans les studios, avec un nouvel album intitulé Tuklalem Tajmilt, qui sera bientôt sur le marché. A travers cet album, il rend hommage aux grands chanteurs kabyles, dont Slimane Azem, Matoub, Youcef Abdjaoui et Cheikh El Hesnaoui.

C’est en date du 12 octobre prochain, qu’il compte enregistrer ce nouvel album, qui contient dix chansons : Ur Seigh ur Xussegh (je n’ai rien et je ne manque de rien), Nnif Nnegh Yettmurud (notre honneur grenouille), notre honneur n’arrive pas à se relever, il ne cesse de ramper, Ahbib n Tmaras, Semeh iyi, Ferhegh yissem, il adresse à son amour dont il est satisfait et très épris, Lecyax (les grands maîtres de la chanson kabyle) Anef as i uqcic, (il parle d’un jeune qui a perdu la raison suite à une déception amoureuse et demande à cette société de le laisser tranquille au moins), Tabrat-iw (ma missive), Jeddik d baba (il parle du marasme social), Lfen, dans cette dernière chanson, Boualem Zeraoui se plaint de la situation de l’art en Algérie et notamment la chanson kabyle.

C’est donc avec une sonorisation nouvelle, que les titres de ce nouvel album seront interprétés par Boualem Zeraoui, qui rajoute une touche incontournable.

Et à l’instar des instruments utilisés auparavant, le chanteur compte utiliser de nouveaux instruments, à savoir saxophone, luth et guitare.

Par la Dépêche de Kabylie

Cookies