PDA

Voir la version complète : une taxe sur les yachts en Algerie


ALILOU.ALG
07/10/2009, 23h06
L’instauration d’une taxe sur les yachts illustre l’enrichissement excessif d'une partie de la société algérienne


Après avoir taxé les véhicules de luxe dans la loi de finances complémentaires pour 2009, le gouvernement s’apprête à mettre en place une redevance sur les yachts. Une taxe spécifique d’un montant de 250.000 dinars sur les bateaux de plaisance neufs est prévue dans le projet préliminaire de la loi de finances pour 2010, actuellement en phase de finalisation par le gouvernement et dont TSA a obtenu une copie.

Avant son entrée en vigueur, ce projet devra d’abord être approuvé par les deux chambres du Parlement et promulguée par décret présidentiel avant le 31 décembre 2009.

Le montant de cette taxe servira à financer la caisse de Sécurité sociale. « Les yachts sont généralement acquis par les gens aux revenus très élevés », fait remarquer le gouvernement dans le projet de loi de finances.

La décision d’instaurer cette taxe intervient alors que des projets de construction de marinas commencent à prendre forme sur les cotes du pays, notamment dans la capitale. Elle illustre l’enrichissement excessif d’une partie de la société algérienne au détriment de la majorité de la population. Un enrichissement favorisé par l’absence d’une politique de redistribution équitable des richesses issues du pétrole. « En Algérie, il n’y a pas de redistribution de richesse, mais les autorités ont mis en place un système de dotation qui obéit à des critères non économiques », explique un économiste.

Résultat de cette politique : une société à deux vitesses. D’un coté, la majorité de la population confrontée à une hausse excessive du coût de la vie et de l’autre des milliardaires vivant dans le luxe.

Illustration de ce décalage : dans l’automobile par exemple, les concessionnaires vendent de plus en plus de voitures de luxe. Depuis le début, mercredi 30 septembre, du Salon international de l’automobile d’Alger, Sovac, représentant du groupe allemand Volkswagen, affirme avoir vendu une vingtaine de voitures de marque Audi dont les prix oscillent entre 3,5 millions de dinars et 8 millions de dinars. Par ailleurs, Bavaria Motors, représentant de BMW a vendu une série 7 pour 25 millions de dinars.



TSA

aurassien
07/10/2009, 23h26
250000dinars c'est peuca& ne represente pas 1% du prix ,il faut taxer a 200% c'est a dire a 50000000DA si non il ne faut pas se foutre de la gueule des gens

DZone
07/10/2009, 23h46
Instauration d’une taxe sur les yachts

Apres avoir taxé les véhicules de luxe dans la loi de finances complémentaire pour 2009, le gouvernement s’apprête à mettre en place une redevance sur les yachts (bâteaux privés). Selon le site TSA, une taxe spécifique d’un montant de 250 000 DA sur les bateaux de plaisance neufs est prévue dans le projet préliminaire de la loi de finances pour 2010, actuellement en phase de finalisation par le gouvernement. Avant son entrée en vigueur, ce projet devra d’abord être approuvé par les deux chambres du Parlement et promulgué par décret présidentiel avant le 31 décembre 2009.

Le montant de cette taxe, selon le même site, servira à financer la caisse de sécurité sociale. Il est rappelé que les yachts sont généralement acquis par les gens aux revenus très élevés. La décision d’instaurer cette taxe intervient alors que des projets de construction de marinas commencent à prendre forme sur les côtes du pays, notamment dans la capitale, est-il précisé.


Le Jour d'Algérie

Cookies