PDA

Voir la version complète : Les harkis demandent l’annulation de la date d’indépendance


milka
08/10/2009, 04h21
Après la création d’une fondation à la mémoire des anciens combattants de la guerre d’Algérie

Une association française concernant les harkis, a fait part de son refus de la date officielle de l’indépendance de l’Algérie, correspondant au 03 juillet 1962, appelant à s’en tenir à la date du cessez-le-feu, le 19 mars, pour dénoncer ainsi le désintérêt témoigné par la France à leur égard.
La France avait, en effet, à peine annoncé la création d’une fondation rendant hommage aux harkis et aux pieds -noirs ayant pris part à la guerre d’Algérie, que la fédération française des anciens combattants en Algérie avait demandé à la France de lui accorder les droits que celle-ci semblait ignorer.
Les membres de la fédération avaient clos leur congrès tenu la semaine dernière, en appelant à reconsidérer l’histoire des « Marsiens » (En référence au mois de mars) et à faire du 19 mars 1962 une date importante du calendrier de l’état français, date durant laquelle le gouvernement français et le gouvernement provisoire algérien avaient décidé d’un cessez-le-feu, avant l’organisation d’un referendum, fixé au 3 juillet 1962, pour l’autodétermination.
Les participants au congrès ont, par ailleurs, demandé au gouvernement français, en plus de l’octroi aux harkis et aux pied- noirs, de droits et de privilèges, d’accorder plus de considération à cette catégorie, composée de français d’origine ou enrôlés sous le drapeau français et ayant obtenu la nationalité française pendant la guerre. Et ont assuré qu’il ne cesserait de faire pression sur le gouvernement français pour obtenir plus de privilèges, et faire du 19 mars 1962 la date officielle de la fin de la guerre en Algérie.
Rappelons que le GPRA avait choisi la date du 5 juillet parce qu’elle renvoyait à la date de l’invasion française et de la capitulation du Dey-Hussein après la bataille de Staouéli.
Les principales revendications de cette catégorie, sont la revalorisation des pensions de veuves des anciens combattants « assez pour que leur niveau atteigne celui des pauvres » déclarent-ils, expliquant que le niveau de vie de celle-ci est plus bas que celui des pauvres en France. L’autre demande formulée est la révision de l’âge permettant d’obtenir une exonération partielle d’impôts, qui est actuellement fixé à 75 ans, pour la ramener à 70ans, pour les anciens combattants en Algérie et au Maghreb.
Le ministre des anciens combattants avait récemment suggéré, à l’occasion de la journée nationale du harki, une fondation qui aurait pour vocation à la mémoire de la guerre d’Algérie, et a laquelle il avait alloué un budget de 7 millions d’euros.


El Khabar

Harrachi78
08/10/2009, 19h24
Une association française concernant les harkis, a fait part de son refus de la date officielle de l’indépendance de l’Algérie, correspondant au 03 Juillet 1962, appelant à s’en tenir à la date du cessez-le-feu, le 19 mars, pour dénoncer ainsi le désintérêt témoigné par la France à leur égard.

En tout cas, ce qui est indiscutable, c'est l'acte de naissance de cette race de chiens est bien le 5 Juillet 1830.

icosium
08/10/2009, 22h43
Après la création d’une fondation à la mémoire des anciens combattants de la guerre d’Algérie

Les harkis demandent l’annulation de la date d’indépendance

Une association française concernant les harkis, a fait part de son refus de la date officielle de l’indépendance de l’Algérie, correspondant au 03 juillet 1962, appelant à s’en tenir à la date du cessez-le-feu, le 19 mars, pour dénoncer ainsi le désintérêt témoigné par la France à leur égard.

La France avait, en effet, à peine annoncé la création d’une fondation rendant hommage aux harkis et aux pieds -noirs ayant pris part à la guerre d’Algérie, que la fédération française des anciens combattants en Algérie avait demandé à la France de lui accorder les droits que celle-ci semblait ignorer.

Les membres de la fédération avaient clos leur congrès tenu la semaine dernière, en appelant à reconsidérer l’histoire des « Marsiens » (En référence au mois de mars) et à faire du 19 mars 1962 une date importante du calendrier de l’état français, date durant laquelle le gouvernement français et le gouvernement provisoire algérien avaient décidé d’un cessez-le-feu, avant l’organisation d’un referendum, fixé au 3 juillet 1962, pour l’autodétermination.

Les participants au congrès ont, par ailleurs, demandé au gouvernement français, en plus de l’octroi aux harkis et aux pied- noirs, de droits et de privilèges, d’accorder plus de considération à cette catégorie, composée de français d’origine ou enrôlés sous le drapeau français et ayant obtenu la nationalité française pendant la guerre. Et ont assuré qu’il ne cesserait de faire pression sur le gouvernement français pour obtenir plus de privilèges, et faire du 19 mars 1962 la date officielle de la fin de la guerre en Algérie.

Rappelons que le GPRA avait choisi la date du 5 juillet parce qu’elle renvoyait à la date de l’invasion française et de la capitulation du Dey-Hussein après la bataille de Staouéli.

Les principales revendications de cette catégorie, sont la revalorisation des pensions de veuves des anciens combattants « assez pour que leur niveau atteigne celui des pauvres » déclarent-ils, expliquant que le niveau de vie de celle-ci est plus bas que celui des pauvres en France. L’autre demande formulée est la révision de l’âge permettant d’obtenir une exonération partielle d’impôts, qui est actuellement fixé à 75 ans, pour la ramener à 70ans, pour les anciens combattants en Algérie et au Maghreb.

Le ministre des anciens combattants avait récemment suggéré, à l’occasion de la journée nationale du harki, une fondation qui aurait pour vocation à la mémoire de la guerre d’Algérie, et a laquelle il avait alloué un budget de 7 millions d’euros.

08-10-2009
El-Khabar

adyma
09/10/2009, 00h08
Les harkis demandent l’annulation de la date d’indépendance


ils demandent a qui? ils osent parler encors, ils sont kulotés :evil: , personne n'a demandé leur avis, il ferons mieux de ne plus ce montrer...et surtout de ne plus prononcer le mot algérie,.. ca m'énerve

bsibsa
09/10/2009, 00h23
Les associations de gauche commémorent le 19 mars,
les associations de droite commémorent le 16 octobre,
la date de commémoration officielle est le 5 décembre, pour ne pas trancher... autant dire qu'une déclaration contre le 3 juillet, c'est vraiment user sa salive pour rien. :rolleyes:

adyma
09/10/2009, 18h24
Les participants au congrès ont, par ailleurs, demandé au gouvernement français, en plus de l’octroi aux harkis et aux pied- noirs, de droits et de privilèges, d’accorder plus de considération à cette catégorie, composée de français d’origine ou enrôlés sous le drapeau français et ayant obtenu la nationalité française pendant la guerre
pourquoi mettent ils les harki et les pieds noirs dans le meme coufin?! il faut vraiment qu'ils relisent l'histoire

RoboCop
09/10/2009, 18h53
Les principales revendications de cette catégorie, sont la revalorisation des pensions de veuves des anciens combattants « assez pour que leur niveau atteigne celui des pauvres » déclarent-ils, expliquant que le niveau de vie de celle-ci est plus bas que celui des pauvres en France. L’autre demande formulée est la révision de l’âge permettant d’obtenir une exonération partielle d’impôts, qui est actuellement fixé à 75 ans, pour la ramener à 70ans, pour les anciens combattants en Algérie et au Maghreb.

Ils ont perdu leur honneur, ils veulent plus d'argents à titre compensatoire.

absent
09/10/2009, 23h09
autrefois l'algérie avaient des relais et des moyens pour contrer ces associations de traitres, aujourd'hui que la mosquée de paris est tombée entre les mains des frères musulmans c'est fini, le pays n'a plus personne, à part ces chères compatriotes installés en france, les chibaniya les immigrés de deuxième et troisième génération, tout le reste s'est envolé au vent ...

Ils ont perdu leur honneur

ont t-ils jamais eu un honneur c'est la vrai question, car le terme harki désigne justement et à plus d'un titre ceux qui n'ont aucun honneur !

noubat
09/10/2009, 23h32
Les harkis demandent l’annulation de la date d’indépendance

au lieu de demander pardon,

ils persitent et signent!

absent
09/10/2009, 23h39
on devrai faire un effort ! les laisser tous entrer, l'espace d'une saison touristique, dés qu'ils seront à la plage on vient les embarquer pour les fusiller une bonne fois pour toute... :lol:

la racaille ça restera toujours de la racaille !

Cell
09/10/2009, 23h39
Coluche avait dit :

la dictature c'est : 'ferme ta guuueule' , la democratie c'est : ' Cause toujours '.

soyez des démocrates les gars et laissez les caquetter comme ils veulent , ils se fatigueront au bout d'un temps

houari16
10/10/2009, 00h03
Les harkis demandent l’annulation de la date d’indépendance

Rêve utopique :
Contes et légendes des harkis ..

Vous ne savez donc pas , que ces harkis ne savent plus sur quel pied danser ….rejetés et reniés même par la France … , ils savent faire que beugler , beugler …râler ..beugler …râler comme des ânes et ils resteront des ânes manipulés par leur jadis maman la France ..

absent
10/10/2009, 00h14
vous savez, quand Napoleon est parti faire campagne en egypte, il eu un présent du souverain local, un serviteur arabo-turc... vieille tradition française ! faire de l'arabe leur servile serviteur !

Cookies