PDA

Voir la version complète : La France a exporté près de 4 milllions de tonnes de blé en Algérie


morjane
08/10/2009, 16h35
Au cours de la campagne 2008-2009, la France a livré à l’Algérie plus de 3,5 millions de tonnes de blé tendre et 500 000 de blé dur. C’est qui a été, entre autres, indiqué lors de la rencontre franco-algérienne 2009 des céréales tenue, hier, à l’hôtel Hilton à Alger.

La manifestation annuelle, qui devient une tradition pour la filière céréalière, a rassemblé cette année 250 participants sous le parrainage de Xavier Driencourt, ambassadeur de France en Algérie.

Une occasion pour la délégation française présidée par le chef de France Export Céréales (FEC), Jean Pierre Langois-Berthelot, de promouvoir les produits de son pays, qui a enregistré une récolte de plus de 37 millions de tonnes de blé moissonnés devrant satisfaire les besoins de ses clients à l’exportation». Il s’agit, également, de débattre des tendances et perspectives des marchés céréaliers internationaux.

L’Algérie, en tant que l’un des principaux pays consommateurs de céréales dans le monde, est donc naturellement courtisée par les pays producteurs à la recherche de clients potentiels, à l’exemple de la France. Cet intérêt rentre dans le cadre de la stratégie des exportateurs français qui accorde une importance au marché maghrébin en général.

Selon les statistiques de la FEC, le Maghreb consomme chaque année plus de 10 millions de tonnes de blé tendre dont plus de 50% sont achetés sur le marché mondial.

Sur les trois pays du Maghreb (Maroc, Tunisie, Algérie), il est constaté que les besoins qualitatifs dans la région sont similaires à ceux exigés par les transformateurs français. «Les panifications locales sont essentiellement à base de pâte fermentée ayant une croûte croustillante de type baguette française», a-t-on expliqué.

Il est à noter que les Français ont engagé un partenariat visant à fournir une aide dans le domaine de la formation au profit des cadres et techniciens algériens du secteur. «C’est un effort consenti pour sauvegarder des rapports plus ou moins privilégiés avec le partenaire acheteur», ont indiqué les participants.

Il est à rappeler, par ailleurs, que la production céréalière de l'Algérie a atteint un record de 61,2 millions de quintaux lors de la campagne 2008/09, contre 17 millions de quintaux durant la saison précédente, marquée par la sécheresse, selon un bilan arrêté au 15 septembre.

La valeur globale de la récolte céréalière est de 180,37 milliards de dinars, selon la même source, et le nombre d'agriculteurs ayant livré leur production au niveau national a atteint, au 15 septembre, 141 926 dont 134 113 (95%) ont déjà perçu leur dû.

Pour ce qui est du bilan définitif concernant cette campagne, le ministère de l’Agriculture a annoncé qu’il sera arrêté le 12 octobre prochain. «Le satisfecit des résultats réalisés durant cette campagne ne doit pas freiner le frémissement constaté au niveau des différents acteurs de la filière» a souligné le ministre lors d'une réunion, tenue en septembre, consacrée au bilan de la campagne céréalière 2008/09 et l'état de préparation de la campagne labours-semailles 2009/2010.

A rappeler, également, qu’un recul notable en matière des importations en produits alimentaires a été enregistré durant le mois d’août dernier.
Selon les statistiques fournies par le Centre national de l’informatique et des statistiques (CNIS), les principaux produits qui ont connu une baisse des importations sont les céréales, les semoules, la farine et les produits laitiers. La plus forte baisse (74,72%) concerne, précise-t-on, les trois premiers produits (de 447 millions de dollars en août 2008 à 113 millions de dollars durant le même mois de l’année en cours).

Par la Nouvelle République

Cookies