PDA

Voir la version complète : Des activistes sahraouis visitent pour la première fois les camps des réfugiés


transit
08/10/2009, 18h10
Des activistes sahraouis visitent pour la première fois les camps des réfugiés de Tindouf

«Nous sommes victimes d’une campagne de diffamation !»



Par Mekioussa Chekir

«Depuis deux jours, il y a une campagne soutenue contre les Sahraouis menée par des partis proches du royaume et les médias publics. Cette provocation n’entamera nullement la légitimité de la cause de notre peuple et sa détermination à arracher son indépendance. Nous ne sommes pas contre l’unité du Maroc mais nous ne pouvons pas accepter la division et l’éparpillement de notre peuple !». C’est le témoignage de Ibrahim Dehan, l’un des membres de la délégation des activistes sahraouis en visite hier à Alger sur invitation du Comité national algérien de solidarité avec le peuple sahraoui (CNASPS), présidé par Mahraz Lamari.
La délégation de militants des droits de l’Homme sahraouis qui a animé une conférence de presse au siège de ce comité s’était rendue dans les camps des réfugiés sahraouis de Tindouf de la période s’étalant du 25 septembre au 5 octobre en cours et ce, en provenance de la ville marocaine de Casablanca où elle réside. «Nous avons jusque-là été victimes d’une grossière campagne de diffamation alors que nous avons découvert une tout autre réalité : qu’entre autres, les institutions de l’Etat sont prêtes pour la perspective d’un Etat indépendant et qu’il y a une forte cohésion entre le peuple et la direction nationale aux commandes du pays. Ce fut un réel choc pour nous de constater cela !» témoignera, à son tour, un autre membre de la délégation. Et celui qui fait office de président de celle-ci, Ali Salem El Tamek, d’intervenir pour soutenir qu’il n’y a jamais eu aucun doute quant à la volonté commune du peuple et des dirigeants sahraouis de faire œuvre commune et de militer pour la même cause mais de loin, «la conception des choses n’est pas suffisamment complète». Pour ce dernier, ce qui a été observé dans les camps des réfugiés est «un modèle de la dimension institutionnelle de ce que sera l’avenir de l’Etat sahraoui». Dans cette perspective, annoncera-t-il, les dirigeants sahraouis prévoient d’entamer la formation de représentations diplomatiques en puisant dans le vivier de la
jeunesse sahraouie érudite et «ans le respect de l’esprit de la succession des générations». Toujours dans la même perspective, ajoute l’orateur, les
responsables du Front Polisario s’attellent à prendre en charge les familles des victimes de la guerre, les invalides… «Nous envisageons l’avenir de notre Etat avec un minimum de justice sociale et d’alternance dans la prise de décision», ajoute Ali Salem El Tamek. Il informera, par ailleurs, l’assistance de la répression qui s’abat sur la population sahraouie dans les territoires occupés et les multiples cas de violation des droits de l’Homme. A ce propos, il fera savoir qu’une autre délégation d’activistes sahraouis a été interpellée récemment par les forces de sécurité sahraouie alors qu’elle se rendait dans les territoires libérés du Sahara occidental pour prendre part aux festivités marquant la fête de l’unité nationale, prévues le 12 octobre prochain.

La Tribune

keazy
08/10/2009, 18h30
Ils vont surement choisir de rester a Tindouf pour qu'ils puissent agir en toute liberté contrairement au maroc où ils sont malmenés

la ville marocaine de Casablanca où elle résidewow ,des vrais sahraouis
Comme les responsables de Poliz qui resident le club des P. a Alger ou en espagne.De vrais combattants

atlante
08/10/2009, 19h38
le meneur c'est ali Salem El Tamek , ce monsieur n'est même pas du sahara occidental il est de Assa qui est dans le sud du maroc reconue ( le maroc de 1956) , il est fonctionnaire , voici coment il est definit:

I - Fiche de renseignement sur le militant des droits humains Ali Salem TAMEK

Nom: Ali Salem TAMEK
Nom du père: Mohamed Salem Ould El Mami Ould Mohamed Tamek
Nom de la mère: Fennina Bent Hammadi Ould Mohamed Tamek
Date de naissance: 24/12/1973
Lieu de naissance: La région d'Assa au sud du Maroc
Situation de famille: Marié et père d'une fille nommée "Thawra" (Révolution)
Il a quitté ses études au cours de l'année scolaire 92/93 en raison de sa détention alors
qu'il était en 3ème année secondaire (section lettres) au lycée dit "La marche Verte" à
Tiznit, ville du sud du Maroc à 90 km d'Agadir.
Profession:
Fonctionnaire depuis le 01/07/1997 au Caïdat de Touizgui dans la région connu
administrativement sous le nom de Assa-Zag. En date du 15/04/2002 on l'a déplacé
contre son gré à Meknes qui est une ville marocaine à 1300 km de sa ville natale et lieu
de résidence

atlante
08/10/2009, 19h41
alors dites moi , un marocain , qui n'est pas du sahara occidental , qui est fonctionnaire ( sans avoir de diplome ) qui touche de l'argent publique et qui soutient ouvertement le polizario , bah c'est un traitre.et ça montre que la maroc est vraiment une havre de tolérence car s'il était dans un autre pays il seriat fusillé.
maintenant puisque la supércherie est démontrée , moi je dit que le polizario est entrain de perdre sa crédibilité.

mahjoub
08/10/2009, 19h45
Et voilà croués comme les autres marocains traitres.

Les individus ayant effectué une visite dans les camps de Tindouf ont été interpellés, jeudi après-midi à l'aéroport Mohammed V de Casablanca, et remis aux services de la police judiciaire désignée par le parquet général pour interrogatoire.
Un communiqué du procureur du Roi près la Cour d'appel de Casablanca précise que ces individus seront déférés devant la juridiction compétente au terme de cette enquête.

Le communiqué rappelle que suite aux informations véhiculées par certains médias, relatives à la visite effectuée par certains individus dans les camps de Tindouf, et durant laquelle ils avaient pris contact avec des parties hostiles au Maroc, portant ainsi atteinte aux intérêts supérieurs de la Nation, le parquet général a ordonné une enquête à ce sujet, l'arrestation des concernés et leur comparution devant la justice.
Le matin.ma

riad020
08/10/2009, 20h11
Ali Salem Tamek le militant marocain independantiste pro polisario qui nargue les autorités cherifiennes et proclame haut et fort qu'il veut l'independance pour le sahara occidental.
Ali Salem Tamek a été traumatisé dans sa vie , d'abord
1/ les revolutionnaires du polisario sont rares dans son clan -les Teknas- , sa region a été colonisée par la France et non l'Espagne pour se targuer de faire partie du fameux seul peuple sahraoui qui a droit d'avoir un etet au sahara.
2/ les bienfaits de la recuperation du Sahara par le Maroc n'ont pas englobées cette region desertique et oubliée du fin fond du pays des teknas et notamment detaxation , prooduits de basa largement subventionnés ,infrastructures ,postes de travail , bourses d'etudes .....
3/Ali est un raté dans son cursus estudiantin , puisqu il a du quitter les bancs de l'ecole sans diplome,de sortes qu'il fut embauché aux collectivités locales marocaines en bas d'echelle (echelle 5 secretaire administratif).Pour pouvoir percer ,il a integré les rangs de la puissante centrale syndicale marocaine CDT et voulait participer aux elections locales .
Devant la fermeture de toutes les portes de changement de situation, faut pas oublier que le pere de Ali est un capitaine retraité des FAR son oncle est Colonel Major et son cousin n'est autre que l'ancien Ambassadeur à Oslo et Wali de dakhla , donc Ali a été traumatisé par ses echecs suuccessifs et à partir de la qu'il faut comprendre son acharnement et ses denis et mensonges de ce faux sahraoui que le Polisario a adopté.

riad020
08/10/2009, 20h18
pour comprendre ce ALI a qui j ai peu de respect par rapport à une certaine Aminatou Haidar veritable egerie de la lutte des sahraouis des territoires occupés comme disent nos amis algeriensl



Par Driss Bennani
Interview, Ali Salem Tamek.
L’indépendance, mais quoi encore ?


(AIC Press)

Les sorties médiatiques de Ali Salem Tamek se suivent. Il se déclare de plus en plus ouvertement pour l'indépendance du Sahara. Mais au fond, il suffit de le pousser dans ses retranchements...






Ali Salem Tamek aurait pu rester éternellement anonyme. Jeune sympathisant Sahraoui du Polisario, parmi tant d'autres, il a été à trois reprises (banalement presque) emprisonné pour ses tentatives répétées de regagner les camps de Tindouf. Il accède brusquement à la popularité en 2002, quand un tribunalhttp://www.telquel-online.com/171/images/image_sujet2_171.jpg




d’Agadir le condamne pour "appartenance au Polisario". Il agrémente alors son séjour en prison de plusieurs grèves de la faim et des sorties médiatiques frontales. Le jeune Sahraoui gagne en visibilité. Gracié dans la foulée des 33 détenus d’opinion en 2004, il est reçu en héros dans sa petite bourgade d’Assa. L’homme a changé. Désormais, il veut militer sur place et abandonne toute envie de quitter le Maroc. Bon gré mal gré, les autorités l’ignorent. Tamek milite, affirme librement ses choix politiques, se déplace tranquillement et obtient même son passeport pour aller se soigner à l’étranger.
De retour au bercail, il se livre à un journal méconnu au bataillon pour réaffirmer son attachement à un état sahraoui indépendant. L’homme, qu’on croyait oublié parce que ignoré, revient violemment au devant de la scène, la campagne de lynchage médiatique aidant.
Mais qui est vraiment Ali Salem Tamek ? Un révolutionnaire sahraoui ou un brasseur de vent ? Est-il, comme veut le faire croire la nouvelle machine de propagande marocaine, un "militant surfait", qui a pu capitaliser sur ses courtes années de détention pour se faire une légitimité et se vendre comme un "martyr de la cause
sahraouie" ? Ou, a contrario, tient-il fermement sur ses positions et sait-il les défendre jusqu’au bout, au delà de la simple affirmation du désir d’indépendance ? Quoi qu’il en soit, il est aujourd’hui libre. De parler, de voyager, de réaliser des meetings en duplex avec Tindouf, etc. Bref, il ne peut désormais compter que sur ses idées pour se donner de la visibilité ou mourir politiquement. Nous l’avons interrogé sur l’existence réelle d’un état sahraoui, la latitude du Polisario à gouverner, les courants qui le traversent et les contradictions qui entourent le personnage lui-même. Le père de "Tawra" (sa fille) répond calmement et sans ambages.

Vous êtes l’un des rares militants sahraouis qui déclarent ouvertement leur appartenance au Polisario. Paradoxalement, vous appartenez à une tribu presque berbère, qui se trouve en dehors de la zone contestée au Sahara …
Et alors ? J’exprime une opinion politique personnelle. Je continue à croire que le référendum est le meilleur moyen démocratique qui permettra au peuple sahraoui de s’exprimer. Je fais partie de ce peuple et je n’ai pas besoin de le prouver historiquement, démographiquement ou culturellement.

Pourtant, lors des opérations d’identification, un cheikh du Polisario a refusé de vous inscrire sur les listes des votants, contestant votre appartenance sahraouie !
C’est vrai, mais ce n’est pas aussi simple. Le cheikh du Polisario a émis une réserve me concernant et mon inscription a été refusée comme des milliers d’autres inscriptions dans les camps ou au Sahara occidental. Ce sont des détails auxquels je n’accorde pas d’importance. D’un point de vue nationaliste, les considérations tribales sont un crime. Je ne crois pas en la tribu comme organisation sociale. C’est une forme obsolète et dépassée. Nous croyons en un état sahraoui, moderne et respectueux de ses citoyens.

The Black Stone
08/10/2009, 20h18
combien vous me donne si je fait meme chose :razz: ?

vous pouvez meme faire de moi un martien si vous voulez

Vous êtes l’un des rares militants sahraouis qui déclarent ouvertement leur appartenance au Polisario. Paradoxalement, vous appartenez à une tribu presque berbère, qui se trouve en dehors de la zone contestée au Sahara …
Et alors ? J’exprime une opinion politique personnelle. Je continue à croire que le référendum est le meilleur moyen démocratique qui permettra au peuple sahraoui de s’exprimer. Je fais partie de ce peuple et je n’ai pas besoin de le prouver historiquement, démographiquement ou culturellement.

un maraocain a le droit meme d'etre pro-nazi ou pro-sionist si il veut

mais un bereber qui dit que le sahara est arab ... shame on u al Kidar :s

riad020
08/10/2009, 20h19
Le droit international, auquel vous vous référez, identifie l’état comme un territoire, un peuple et une volonté de vie commune. Le Polisario fait vivre des "réfugiés" sur un sol algérien avec des aides internationales. De quel état parlez-vous dès lors ?
Le Polisario est un mouvement de libération qui s’est distingué au niveau international. Il a, en même temps et dans un contexte difficile, mené une guerre de libération et s’est attelé à la construction de l’état. Et je pense qu’il a franchi des étapes importantes dans cette construction. Pour preuve, cette intervention du diplomate américain James Baker sur une chaîne de télévision américaine, où il a salué "l’expérience aboutie du Polisario" et où il est notamment revenu sur la participation de la femme dans la gestion de la chose publique, les acquis en matière d’éducation et de santé publique. L’état sahraoui existe. Nous avons aujourd’hui un gouvernement national, un peuple et un état membre de l’OUA, que reconnaissent 70 états souverains.

Le Polisario "gère" aujourd’hui les affaires de quelques 100.000 réfugiés installés sur quelques dizaines de kilomètres carrés, quadrillés par l’armée algérienne. Saura-t-il, demain, gouverner, seul et sans aide internationale, 500.000 personnes sur 266.000 Km2 avec toutes leurs complexités démographiques et tribales ?
N’oubliez pas que nous vivons aujourd’hui une situation d’instabilité politique. Si un état venait à être constitué, au cas où les Sahraouis obtiendraient leur indépendance, une pluralité politique et associative fera alors émerger une élite capable de prendre la destinée de ce peuple. N’oubliez pas que ce mouvement a pu gouverner un peuple de réfugiés en partant du néant. Aujourd’hui, il garantit à ses enfants un minimum de stabilité. Savez-vous que le taux d’analphabétisme dans les camps avoisine 0% ? Nous avons des cadres qualifiés, formés partout dans le monde, pour la gestion des affaires publiques. S’agissant des aides maintenant, je trouve cela normal que la communauté internationale soutienne des réfugiés. En ce qui concerne le "quadrillage par l’armée algérienne", c’est de la simple propagande. Vous n'avez qu'à consulter les dizaines de groupes du HCR et les journalistes qui visitent les camps chaque année.

Vous ne pensez pas que si l’option référendaire incluait le rattachement à l’Espagne, beaucoup de jeunes Sahraouis ne se poseraient même pas la question ?
C’est la première fois que j’entends une chose pareille. Le Polisario est la seule alternative qui existe. Maintenant, il y a les volontés personnelles de certaines personnes, mais ça ne peut en aucun cas être l’avis de la majorité. Les jeunes Sahraouis ne se sont pas lassés du combat, rassurez-vous !

Pourquoi avez-vous accepté d’occuper un poste étatique dans une commune relevant d’un état dont vous contestez la légitimité sur le territoire ?
C’est normal. N’importe quel état à la légitimité contestée essaie de garantir un minimum de droits à ses citoyens, pour faire diversion.

Vous n’aviez qu’à refuser la "diversion" …
J’ai accepté ce poste sans renoncer à mes principes. Et puis sachez que ça a changé. Je n’ai pas déposé de dossier auprès de l’IER, je n’ai pas demandé le retour à ma fonction ni à bénéficier de la carte d’entraide nationale.

riad020
08/10/2009, 20h20
Vous n’aviez qu’à refuser la "diversion" …
J’ai accepté ce poste sans renoncer à mes principes. Et puis sachez que ça a changé. Je n’ai pas déposé de dossier auprès de l’IER, je n’ai pas demandé le retour à ma fonction ni à bénéficier de la carte d’entraide nationale.

Il ne manquerait plus que ça en effet … mais dites-moi avant. Vous revendiquez librement aujourd’hui, au beau milieu de Laâyoune, votre appartenance au Polisario. Vos cousins pourront-ils un jour afficher leur pro-marocanité à Tindouf ?
Je ne crois pas qu’il existe une liberté d’expression au Maroc. Sinon, comment expliquer la répression de mouvements d’étudiants à Rabat ou les freins mis à la liberté d’association au Sahara. Il n'y a pas de courants au sein du Polisario, pour avoir des pro-Marocains. Il peut y avoir des différences de point de vue, mais il y a unanimité sur l’objectif.

Parce que la répression militaire ne tolère pas de différences d’opinion ?
Parce que les camps sont des espaces de vie ouverts et que les Sahraouis qui y vivent se déplacent librement vers l’Algérie, la Mauritanie ou l’Espagne. Je vous invite d’ailleurs à vous rendre aux camps pour vous assurer vous-même de tout cela comme avait fait le journaliste Ali Lmrabet. 700 personnes sont venues des camps rendre visite à leurs familles au Maroc dans le cadre du programme d’échange de visites. Aucun n’y est resté, tous sont revenus.

Tous les Marocains sont revenus au Maroc également …
Je suis d’accord. Mais je dirais plutôt que les Sahraouis sont revenus au Sahara occidental. Ceux-là sont revenus parce que leurs conditions de vie ici les incitent à revenir, mais pourquoi est ce que les autres seraient revenus vers ce que les autorités marocaines appellent "l’enfer" ?

Vous n’avez pas l’impression de trop idéaliser le Polisario ? Que faites-vous du détournement de l’aide internationale, du trafic en tout genre ?
Le Polisario est un mouvement de libération géré par des êtres humains. Il est donc normal d’enregistrer des failles ou des problèmes de fonctionnement. Mais alors, il faut demander des explications aux responsables qui sauront mieux y répondre.

Qu’auriez-vous à dire au roi Mohammed VI, si vous le rencontriez un jour ?
(Long silence et beaucoup d’hésitation) Je lui demanderais de fournir les garanties nécessaires qui permettront au peuple sahraoui de décider de son sort et de construire un Maghreb arabe solide et démocratique.
Propos recueillis par D.B

The Black Stone
08/10/2009, 20h29
quant un marocain (quelque soit)(pour une cause national) a quelque chose a dire on interviouve

mais quant un algerien (Célèbre) (pour une cause qui n'ai pas national) on prend son passport .. et on le met dehors (cas reda talyani)

mahjoub
08/10/2009, 20h32
Vous n’avez pas l’impression de trop idéaliser le Polisario ? Que faites-vous du détournement de l’aide internationale, du trafic en tout genre ?
Le Polisario est un mouvement de libération géré par des êtres humains. Il est donc normal d’enregistrer des failles ou des problèmes de fonctionnement. Mais alors, il faut demander des explications aux responsables qui sauront mieux y répondre.
-----------------------
Il n'a donc pas nié mais n'a pas continué de peur de....


Qu’auriez-vous à dire au roi Mohammed VI, si vous le rencontriez un jour ?
(Long silence et beaucoup d’hésitation) Je lui demanderais de fournir les garanties nécessaires qui permettront au peuple sahraoui de décider de son sort et de construire un Maghreb arabe solide et démocratique.
-------------------------------
Y a déjà un pseudo RASD à Tindouf, alors quoi deicdé s'il ne sont pas libre làbas

Lmougar
08/10/2009, 20h39
Nous ne sommes pas contre l’unité du Maroc mais nous ne pouvons pas accepter la division et l’éparpillement de notre peuple !».

Ah parfait, tu reconnais donc la marocanité du sahara puisque tu n'es pas contre l'unité du Maroc, a la bonne heure c'est ce qu'on voulait et nous aussi cherchons a détruire les camps de la honte pour que ces pauvres gens mal acceuillis par l'algerie retournent chez eux dans des villes 10 fois plus grandes que celles du sahara algerien !


La délégation de militants des droits de l’Homme sahraouis qui a animé une conférence de presse au siège de ce comité s’était rendue dans les camps des réfugiés sahraouis de Tindouf de la période s’étalant du 25 septembre au 5 octobre en cours et ce, en provenance de la ville marocaine de Casablanca où elle réside.
Vous voyez bien qu'ils sont autant marocains que les autres :D

Et celui qui fait office de président de celle-ci, Ali Salem El Tamek,

Alors là c'est la meilleur, le president de cet association n'est meme pas sahraoui du sahara occidental, mais du sud du Maroc de la ville d'Assa, son pere est un retraité des FAR, et chef de sa tribu, une des plus grande du sahara, la tribu Ait Oussa.
Sans oublier que ce monsieur a postulé pour voter au Referundum et que le Polisario a REFUSE DE L'INSCRIRE AU REFERUNDUM EN JUSTIFIANT QU'IL N'ETAIT PAS SAHRAOUI :lol:

Ali ecoute papa !!! :mrgreen:
http://www.youtube.com/v/NoeBUZAoRCk&hl=fr&fs=1&


Merci bien, toute la credibilité est perdue :D

yakouza
08/10/2009, 20h39
mais quant un algerien (Célèbre) (pour une cause qui n'ai pas national) on prend son passport .. et on le met dehors (cas reda talyani)

je vous accorde la première place au championnat de la diffamation mabrouk 3lik

mais qu'est ce qu'on rigole ici:72::72::72:

riad020
08/10/2009, 20h42
Interpellation des individus ayant effectué une visite dans les camps de Tindouf


Rabat-Les individus ayant effectué une visite dans les camps de Tindouf ont été interpellés, jeudi après-midi à l'aéroport Mohammed V de Casablanca, et remis aux services de la police judiciaire désignée par le parquet général pour interrogatoire.



Un communiqué du procureur du Roi près la Cour d'appel de Casablanca précise que ces individus seront déférés devant la juridiction compétente au terme de cette enquête.
Le communiqué rappelle que suite aux informations véhiculées par certains médias, relatives à la visite effectuée par certains individus dans les camps de Tindouf, et durant laquelle ils avaient pris contact avec des parties hostiles au Maroc, portant ainsi atteinte aux intérêts supérieurs de la Nation, le parquet général a ordonné une enquête à ce sujet, l'arrestation des concernés et leur comparution devant la justice.

riad020
08/10/2009, 20h47
on ne lesine pas impunement contre le makhzen , on peut le defier le narguer le honnir .....mais on risque en fin de compte sa peau.
Heureusement pour eux que Hassan 2 et basri ne sont plus la,c 'est le parquet qui les poursuibvra mais une meute de chiens bergers allemands qui auraient dechiquetés leur corps.

DEMAIN Mohamed Abdelaziz ecrira à pan ki moon , pour denoncer ces arrestations .

Lmougar
08/10/2009, 20h51
Yes Papa Jeu de Jambes :mrgreen:

Je trouve que la justice marocaine a été beaucoup trop clémente avec Ali Salem, je serai pour un durcissement avec ce mec, il recidive trop.

En tout cas, tout a l'heure sur Laayoune TV, il y a au moins 20 notables et chef de tribu qui ont comdamné cet acte et désavoué le Ali, il s'est trop fait cassé meskine, y en a meme un qui lui a dit, qu'il n'est rien du tout, ni chef de tribu, ni notable, ni meme des regions concernés par le probleme, un cheikh des Izerguiyine lui a lancé que c'était eux les chefs de tribus et c'était a eux de prendre les decisions pas a un simple activiste sans le sou. J'était mort de rire :mrgreen:

Lmougar
08/10/2009, 20h52
DEMAIN Mohamed Abdelaziz ecrira à pan ki moon , pour denoncer ces arrestations .
Et aprés demain, un petit coup de telephone de la France rendera l'affaire classé ! :mrgreen:

Décalé coupé sous les cocotiers :mrgreen:

VARADERO
09/10/2009, 10h36
EQUIDISTANT,ALORS POUR TOI LES PALESTINIENS N ONT PAS LE DROIT A LA L INDEPENDANCE,TOUT CA POUR DONNE RAISON AU MAKHZEN,TU FAIS FORT LA:rolleyes:

citoyen
09/10/2009, 11h02
Le vent de la contestation des indépendantistes ne concerneent plus les territoires occupés mais s'est étendu vers le nord dans la région de ZAG.

Selon des médias marocains, le secteur de Assa et de Zag connaît ces jours-ci des ou des drapeaux de la RASD ont été agités. ceci nous change un peu de la propagande qui consiste à dire que les indépendantistes sont une minorité mais conforte surtout l'idée que les indépendandistes sont beaucoup plus nombreux que les quelques fonctionnaires du CORACASS.

D'où la peur bleu du palais à royal à l'idée d'organiser un referendum.

Cell
09/10/2009, 11h03
bonjour equidistant


je crois que tu fais un peu fort pour ton dixiéme message sur ce forum , ou je te souhaite par ailleurs la bienvenu ( meme si je suis pas algérien)

je crois que ta comparaison des situation en palestine et au sahara n'est pas trés pertinente et ce pour plusieurs raisons :


le maroc n'a jamais expulsé les sahraouis de leur maison , certes , certains ont fuit lorsque la guerre faisait rage entre les FAR et les POLZ , mais le fait est , que si aujourd'hui , ils decidaient ( ou si on les laissaient) de rentrer chez eux, ben ils seraint les bienvenus .....

le maroc a inscrit le sahara dans la commission de l'ONU pour la décolonisation

les marocains n'ont pas traversé des continents pour venir s'installer au sahara.


bref , on est loin de cet imbroglio Politico-Historico-Stratégico-Religieux qui se passe en palestine .

bien à toi

Cell
09/10/2009, 21h55
deux proclammations d'etats faites a partir d'alger qui n'ont pas trouvé des issues heureuses , chacune, pour ses raisons propres !

pour la palestine certainement .....

mais pour la RASD , il faudrait souligner l'incohérece algérienne qui consiste à exiger un réferundum d'autodétérmination et en meme d'etablir des relation diplomatique avec une république pas encore née ...

bref le premier echec est du à une faiblesse politique et militaire , le deuxiéme dénote d'une autre faiblesse encore plus grave ..... la faiblesse intellectuelle. puisque nos chers voisin transgressent les régles qu'ils s'imposent de respecter

Karp-Milner2
09/10/2009, 22h04
Equidistant fais à juste titre un parallèle entre ce que subit la palestine et le sahara occidental de la part des sionistes d'Israel et le makhzen du Maroc.

Je pense pareil que toi.

Cookies