PDA

Voir la version complète : Pas d'accord de paix final entre Israéliens et Palestiniens avant longtemps


nassim
08/10/2009, 23h56
Le chef de la diplomatie israélienne, Avigdor Lieberman, a déclaré jeudi qu'il n'y avait aucune chance qu'un accord de paix final soit conclu avec les Palestiniens prochainement, jetant ainsi un froid sur les efforts de l'émissaire américain George Mitchell pour relancer le processus de paix.

Avigdor Lieberman a suggéré qu'Israéliens et Palestiniens s'entendent sur un accord intérimaire assurant la prospérité, la sécurité et la stabilité, et qu'ils laissent de coté pour l'instant les questions les plus difficiles -comme le statut de Jérusalem et le sort des réfugiés palestiniens-, qui seraient abordées "à un stade beaucoup plus tardif".

"Quiconque déclare que dans les prochaines années un accord peut être conclu pour mettre fin au conflit (...) ne comprend tout simplement pas la situation et répand des illusions", a affirmé Lieberman à Radio Israël.

La position affichée par le ministre israélien des Affaires étrangères va à l'encontre des efforts de Washington pour obtenir la conclusion rapide d'un accord de paix au Proche-Orient. Les Palestiniens refusent tout accord intérimaire qui reporterait sine die le règlement du conflit.

Le président palestinien Mahmoud Abbas devrait exprimer vendredi à l'émissaire américain George Mitchell son refus de reprendre les négociations de paix tant qu'Israël ne gèle pas l'extension des colonies juives et que les deux camps ne fixent pas un programme clair pour les négociations, selon Jibril Rajoub, un responsable du Fatah, le parti de M. Abbas.

Mahmoud Abbas et le Premier ministre israélien Benyamin Nétanyahou se sont rencontrés le 22 septembre à New York lors d'une réunion tripartite organisée par le président américain Barack Obama dans le but de relancer le processus de paix. Mais depuis, aucune avancée n'a été constatée.

George Mitchell a rencontré des représentants des deux parties aux Etats-Unis avant de revenir cette semaine dans la région, où il devait s'entretenir jeudi avec Avigdor Lieberman et le ministre israélien de la Défense Ehoud Barak, avant de rencontrer séparément vendredi MM. Nétanyahou et Abbas.

"Nous allons poursuivre nos efforts pour obtenir une relance précoce des négociations entre Israéliens et Palestiniens, car nous pensons que c'est une étape essentielle" pour arriver à la paix au Proche-Orient, a déclaré à la presse l'émissaire américain avant une réunion avec le président israélien Shimon Pérès.

Mitchell fait pression depuis des mois sur Israël sur le dossier de la colonisation. Israël a accepté des restrictions limitées et temporaires sur la construction en Cisjordanie, mais a refusé un gel total. Les autorités israéliennes ont également rejeté toute limitation sur les constructions à Jérusalem-est.

source : AP

Cookies