PDA

Voir la version complète : Pourquoi les négociations avec l’OMC sont dans l’impasse


djet 7
09/10/2009, 14h49
Le ministre du Commerce, El Hachemi Djaaboub a annoncé hier le refus de l’Algérie d’accéder à une demande américaine dans le cadre de l’Omc. La demande en question a concerné l’autorisation aux non résidents d’exercer des activités commerciales sur le sol national. Le ministre a révélé, devant les membres du Conseil de la nation, que ce point constitue la principale entrave dans les négociations entre pour l’adhésion de l’Algérie à l’OMC. Dans une réponse à une question orale qui lui a été adressée par un sénateur, au sujet d’un décret non encore promulgué, qui traite des pratiques commerciale de la part de commerçants étranger, M.Djaaboub a mis en avant donc la position officielle de l’Algérie que la question.
Sur un autre plan, le ministre a révélé que ses services ont rédigé 1321 procès verbal qui ont été adressés aux instances judiciaires.
De son côté, le ministre des Transports, Amar Tou, a révélé que les infrastructures ferroviaires ont été ciblées par 512 actions de dégradation perpétrée par les groupes terroristes durant les années 90. Le ministre a précisé que ces attentats ont mis à genou le secteur du rail en Algérie qui a connu un déficit financier énorme. A titre illustratif, M.Tou a annoncé que les dettes de la SNTF s’élèvent à 54 milliards de dinars. Selon le même ministre qui répondait à une question orale, l’électrification des lignes de chemin de fer, actuellement développée au nord du pays, sera étalée à tout le territoire national à l’occasion du prochain plan quinquennal de relance économique.



09-10-2009
EL KHABAR

Cookies