PDA

Voir la version complète : ess : historique 21 ans après


justemoi
16/10/2009, 21h19
C’est fini, l’ESS est en finale, vingt et ans après, l’Entente de Sétif, a arraché le droit de disputer une finale continentale. Cette courte victoire d’un but à zéro, suffit aux Sétifiens d’honorer l’Algérie en finale de la coupe de la CAF. C’est Historique pour les Aigles noirs.

absent
17/10/2009, 10h28
Oui merci de nous représenter ESS!!!!!!!!:razz: :razz:

ça devrait faire taire, les clubistes qui disaient que l'ESS n'irait jamais loin dans les coupes autre que la "coupe du désert" (nom méprisant et indigne de la coupe arabe), Voilà finale de la CAF, satisfaits? sinon j'espère qu'ils rencontreront le stade malien en finale parceque encore une confrontation avec l'Egypte, ce serait trop!:22:

issamsetif
17/10/2009, 13h50
ouais ou sont ceux qui disait que l'entente n'etait capable que de la couple arabe (je me souviens qu'ils l'avaient traitaient de la coupe rotana ).
l'entente c'est le meilleur club algerien c'est dernieres années faudrait vous y faire ;) .)

karimbarbu
17/10/2009, 15h27
issamsetif

Salut confrère Staifi ..;)

(je me souviens qu'ils l'avaient traitaient de la coupe rotana )


elle n'est pas reconnue par la FIFA faut rappeler !
Sauf qu'elle rapporte beaucoup de fric au club !

posté par MOHA
Voilà finale de la CAF, satisfaits?

Pourtant au début de cette compétition, elle n'était pas une priorité pour Serrar !

Bravo à Hadj Aissa et ses camarades !

maintenant, il vont affronter qui à la Final ??? Quand ?? et est ce un match allé/retour ????

issamsetif
17/10/2009, 16h34
elle n'est pas reconnue par la FIFA faut rappeler !
Sauf qu'elle rapporte beaucoup de fric au club !

on s'en foue qu'elle soit reconnu ou pas . le plus important c'est qu'il y'a de grandes equipes qui se dispute ce titre .
quant a la finale on connaitra notre adverssaire demain nchalah . ce sera ou bien le stade malien ou l'enpei d'egypte .et contrairement a oha je souhaiterai que ca sera l'enpei . ca nous fera deux finale pour le prix d'un . et ca sera aussi l'occasion de venger notre defaite contre eux a domicile la veille du aid .

karimbarbu
17/10/2009, 16h43
et ca sera aussi l'occasion de venger notre defaite contre eux a domicile la veille du aid

Ahhh ne me rappelle pas cette défaite ! :22:

dans ce cas, j'adhère a ton souhait, j'espère ça sera l'équipe égyptienne !

issamsetif
17/10/2009, 17h19
Ahhh ne me rappelle pas cette défaite ! :22:

dans ce cas, j'adhère a ton souhait, j'espère ça sera l'équipe égyptienne !
que la force soit avec nous karimbarbu . :lol:

absent
17/10/2009, 20h16
Disons le clairement! Jouer la finale contre l'ENPPI, c'est prendre un risque quand à gagner cette coupe! Je ne veux pas négliger le stade malien, mais quand c'est une confrontation club algérien, club egyptien, les autres ont une motivation supplémentaire, la pression et les coups foireux sont plus nombreux. Non moi je veux juste voir l'ESS championne, et pour éviter tout problème, je souhaite que ce soit le stade malien qui n'est pas non plus une grande cylindrée, la JSMB s'en rappelle!

karimbarbu
17/10/2009, 20h35
que la force soit avec nous karimbarbu

héhéhéh qu'on prépare nos sabre lasèrs
je sors le mien

[//////////////] \\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\)

Fézzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzouuuuuuuuuuuuuuuuzzzzz zzzzzzz

RoboCop
18/10/2009, 15h23
ES Sétif : 1- Bayelsa United : 0
L’Aigle noir rêve d’une autre couronne
Stade du 8 Mai 45 (Sétif).
Arbitres : Benia Alfred, Kraini Peter et Range Maroua Aden (Kenya).
But : Ziaya (10’) ESS.
Averts : Bouaza (40’) - ESS, Okonkwo (67’) - Bayelsa.
ESS : Ferradji, Yekhlef, Delhoum, Belkaïd (Cap), Laïfaoui, Bouaza, Lamouchia, Metref (Benchadi, 90’), Hadj Aïssa Hemani (Souguer, 76’), Ziaya.
Entr : Ali-Mechiche.
Bayelsa : Akpan , Ezoba, Ojobo, Chukwuma, Ubale, Okorowanta (Okoro, 70’), Soriola, Okonkwo, Emmanuel (Ohawuchi, 60’), Kadiri, George.
Entr : Daniel Obyki.

Le onze ententiste qui devait confirmer le résultat du match de l’aller s’est une nouvelle fois présenté sans de nombreux cadres et pas des moindres. Raho qui vient de perdre son frère, Aksas et Benchadi qui déclarent forfait à la dernière minute, dégarnissent la défense. Ce coup du sort oblige ainsi le coach ententiste à revoir son onze. Entamant les débats tambour battant, les protagonistes qui affichent clairement leurs intentions, tentent de surprendre chacun, l’autre. Evoluant avec des passes courtes, les Sétifiens arrivent à ouvrir le score (10’) par l’inévitable Ziaya bien servi par Hadj Aïssa. Le changement au tableau de marque pousse les Nigériens à sortir de leur coquille. Afin d’atténuer l’ardeur des visiteurs, les partenaires de Belkaïd qui évolue pour la première fois, en libéro, laissent venir et ce, avant d’opérer par des contres. L’excès de précipitation des attaquants sétifiens, gênés quelque peu par une pelouse glissante, n’a pas permis à l’Entente de se mettre à l’abri, sachant que le onze nigérien manie bien le cuir. Et c’est donc sur la petite des marges que l’Aigle noir boucle la première période caractérisée par ses innombrables ratages de Ziaya and co. La pause citron n’a été presque d’aucune utilité pour les locaux qui reprennent difficilement les débats.
Très disciplinés tactiquement et jouant juste, les visiteurs tentent de calmer le jeu pour freiner l’élan et le rythme de leurs adversaires qui trouvent des difficultés à prendre le jeu à leur avantage. Le fléchissement de la bande à Mechiche qui tombe dans le jeu négatif, caractérisé par un excès de dribbles et des passes imprécises, a fait l’affaire des partenaires de Kadiri ayant à maintes reprises taquiné Ferradji. Présentant de grosses brèches au milieu du terrain, les Ententistes qui laissent le champ libre aux protégés d’Obyki ont, le moins que l’on puisse dire, joué avec le feu. D’autant plus que les Jaune et Noir ont, tout au long de la seconde période, donné des sueurs froides aux présents, ne retenant que cette historique qualification qui permet, 21 ans après, au club-phare de la capitale des Hauts-Plateaux de penser à une deuxième couronne africaine ayant besoin, faut-il le rappeler, d’une préparation spéciale d’autant plus que la prestation de vendredi a laissé Ententistes et observateurs sur leur faim.
Ali-Mechiche (ESS) :
« Cette victoire est avant tout dédiée à Slimane Raho qui vient de perdre son frère et au défunt Hacène Lahmer,ex-joueur de la JSMB et qui a porté les couleurs de l’Entente qui n’oublie pas. Cela étant, ce n’est pas du tout évident de jouer deux importantes rencontres en quatre jours. En dépit de cet aléa relatif au démentiel plan de charge auquel est soumise l’équipe depuis le début de la saison, les garçons qui n’avaient pas le droit à l’erreur face au champion du Nigeria, ont trouvé les ressources nécessaires pour passer en finale et offrir à cette occasion une belle qualification au football algérien qui peut être fier de l’ESS. Ce succès va j’en suis convaincu, booster le moral du collectif qui revient, au fil des matches, à son meilleur niveau. Avant de retremper dans l’ambiance du championnat, on va tout d’abord savourer cette qualification, fruit d’innombrables sacrifices ».
Daniel Obyki (Bayelsa)
« Il ne faut pas se voiler la face, la qualification s’est jouée au Nigeria où mon équipe qui avait la possibilité de prendre option a raté le coche. Je savais que le match retour allait être difficile d’autant plus que cette excellente équipe de Sétif était intraitable chez elle. Mon équipe qui n’a pas l’habitude d’évoluer dans de pareilles conditions climatiques a été handicapée par le froid et une pelouse glissante. J’estime que l’Entente qui n’est pas arrivée à ce stade de qualification par hasard, démontre qu’effectivement le foot ball algérien s’est effectivement refait une santé. Je ne dois pas passer sous silence l’arbitrage n’ayant pas été à l’hauteur des événements. Avec des interventions à tort et à travers, le directeur du jeu a faussé les calculs des deux équipes, la mienne otamment ».

Par Kamel Beniaiche, Elwatan du 18/10/2009.

Cookies