PDA

Voir la version complète : Apaisement des esprits


Tonton213
20/10/2009, 14h58
La « bataille du Caire », le 14 novembre, risque de se produire pour de vrai en se transformant en une boucherie. N’étant pas parabolé, j’ignore qui est le plus virulent, ni celui qui a commencé, mais j’estime que la FIFA devrait s’intéresser, car les limites du tolérable sont déjà largement dépassées. Alors que pour entrer dans certains lieux publics, la « tenue correcte est exigée », les semeurs de la haine ne devraient pas être admis dans le plus grand rassemblement du globe. Une enquête s’impose pour situer les responsabilités et éventuellement exclure la partie incriminée.
Pour revenir à cette rencontre, son résultat désignera l’équipe qui participera à la coupe du monde. Dommage : les deux méritent d’y aller.
L’Egypte : le pays au plus riche palmarès, le double champion d’Afrique en titre, une équipe plaisante et performante et qui n’a pas besoin d’être « aidée » par la provocation, la combine, la haine…
L’Algérie : une équipe en pleine évolution. Il y a deux ans, on n’était même pas sûr d’aller à la CAN, voilà que nous sommes favoris pour aller au Mondial. Certes, nous sommes moins bien cotés que l’Egypte, mais nous avons fait un meilleur parcourt lors de ces éliminations : leader avec trois points d’avance, meilleure attaque, meilleure défense, victoire par 3 à 1 sur le concurrent. Toutefois, rien n’est encore joué.
Pour résumer la situation : l’Egypte a gagné d’avantage de trophées ; l’Algérie a offert au monde le génie de Zizou et la « Talonnade de Madjer ».
Normalement, tous les ingrédients sont réunis pour assister à une plaisante rencontre de football entre deux bonnes équipes de pays frères et amis, comme celle qui s’est déroulée à Blida. La délégation égyptienne fut accueillie avec des bouquets de fleurs à l’aéroport, ils n’ont pas été importunés (lors du trajet, à l’hôtel ou bien le jour du match) ; la rencontre s’est déroulée dans un esprit sportif. A la fin de la partie, ni les joueurs ni les supporteurs égyptiens ne furent maltraités. Les Algériens sont en droit d’attendre le même traitement en allant en Egypte.
La rencontre s’annonce palpitante et indécise, nos joueurs irons là-bas pour préserver leur place de leaders : s’ils réussissent, nous serons contents ; s’ils échouent, nous seront déçus, mais dans les deux cas, nous seront fiers d’eux , car nous sommes persuadés qu’ils auront donné le meilleur d’eux-mêmes.
Quant au pronostic, soyons fair-play et disons : que le plus méritant l’emporte !
Tonton 213عمو بوجمع

DZone
20/10/2009, 17h21
«Pas question qu’un match de football puisse porter préjudice aux relations algéro-égyptiennes»

M. Azzeddine Mihoubi, secrétaire d’Etat chargé de la Communication, est monté au créneau, afin d’interpeller l’ensemble des médias algériens sur le traitement du match Egypte - Algérie qui se déroulera le 14 novembre prochain, soit au Caire, soit à Alexandrie.

Rencontre décisive entre deux nations arabes qui aspirent à se qualifier au Mondial 2010 dont la phase finale se tiendra pour la première fois sur le continent africain. Un rendez-vous mondial que l’Afrique du Sud aura l’honneur et le privilège d’accueillir durant un mois. L’Afrique du foot qui sera donc sous les feux de la rampe entre les mois de juin et de juillet 2010, est aujourd’hui la prochaine destination attitrée dans le cœur de millions d’Algériens, au même titre d’ailleurs que nos voisins tunisiens, et aussi les Egyptiens en tant que dernier adversaire direct des Verts sur le chemin qui mène droit au pays des Bafana Bafana. Un ultime écueil égyptien que notre équipe nationale s’apprête à franchir avec succès dans un contexte sportif empreint de beaucoup d’espoir. D’ailleurs, ce n’est pas la première fois que les sélections nationales algérienne et égyptienne se retrouvent pour disputer une place qualificative à une phase finale de coupe du monde. Pour rappel, en 1989, les Pharaons barraient la route au onze algérien au Caire et se qualifiaient au Mondial 90 organisé à l’époque par l’Italie. En 1997, c’était au tour des Algériens de stopper à Alger nos voisins égyptiens, au profit des Marocains, à l’occasion du Mondial 98. 11 ans plus tard, voilà que le tirage au sort zone Afrique oppose une fois de plus Algériens et Egyptiens au sein d’un groupe C aujourd’hui sur le point de s’achever le 14 novembre prochain. Un groupe C qui choisira sur le terrain, et non ailleurs, l’heureux élu que toute l’Algérie espère que ce sera cette fois les Verts, auteurs d’un parcours presque parfait jusque-là. Toutefois, chauvinisme et surtout passion ont de nouveau pris le pas au détriment des relations qui ne datent pas d’aujourd’hui entre deux pays que tout rapproche depuis la nuit des temps, tant du côté du Nil que de celui des Aurès.

Que nos amis égyptiens, surtout nos confrères, gardent en mémoire les profondes et solides relations entre deux peuples certes toujours aussi fous de foot, mais qu’un simple match comme celui que s’apprêtent à livrer les Pharaons aux Fennecs ne doit en aucun cas se préparer au détriment de la dignité de tout un peuple. Et si M. Azzeddine Mihoubi a jugé bon de rappeler aux uns et aux autres qu’en aucun cas le fatidique Egypte - Algérie ne pourra porter préjudice aux relations algéro-égyptiennes, c’est que le message émanant de la partie algérienne est aujourd’hui clair et sans ambiguïté : que le meilleur gagne !

Le Jeune Indépendant

DZone
20/10/2009, 20h25
Des sportifs et des artistes égyptiens ont annoncé leur adhésion à l'initiative lancée par le journal El-Misri El-Youm (indépendant) sous le slogan «une fleur pour chaque joueur algérien».

C’est une action qui intervient dans le but de préserver les relations historiques et d’amitié existant entre l'Egypte et l'Algérie. Les adhérents à l'initiative ont souligné que l'idée d'accueillir la sélection algérienne avec des fleurs à son arrivée au Caire dans le cadre des éliminatoires de la coupe du monde-2010 en Afrique du sud, traduit l'amitié des Egyptiens pour l'Algérie.

L'initiateur de cette démarche, M. Madjdi El-Djellad, directeur de la rédaction au journal à grand tirage El-Misri El-Youm a indiqué à l'APS que l'initiative a fait couler beaucoup d'encre dans la presse égyptienne et a suscité des réactions positives au sein du public et des lecteurs égyptiens. Il a souligné qu’il s’agit d’un message de haute valeur morale qui tend à faire triompher le fair-play durant le match entre l'Algérie et l'Egypte, assurant que la qualification de l'Egypte ou de l'Algérie à la coupe du monde en Afrique du sud est tout simplement celle des Arabes. Madjdi El-Djellad avait lancé dans un article publié par le journal un appel national à chaque Egyptien «conscient» pour aller à l'aéroport et au stade accueillir les joueurs algériens avec des fleurs. «Laissez-nous, a-t-il dit, faire de ce 14 novembre un beau carnaval» et ce sera plus émouvant que la participation de l'Egypte à la coupe du monde d'autant que la presse occidentale avait pronostiqué que cette rencontre sera ‘’une bataille’’ et que la violence probablement entraînera son annulation à tout moment.» «Allons-nous leur donner la chance de nuire à notre image dans le monde ?», s'est-il interrogé. Le directeur technique de Talae el-Djeich a appelé les hauts responsables à adhérer à cette initiative et à lancer une campagne de sensibilisation en direction du public affirmant qu’«il ne convient pas de perdre un Etat arabe frère à cause d'un match».

Cette initiative intervient au lendemain des réunions qui ont regroupé le président de la fédération algérienne de football, Mohamed Raouraoua, au Caire avec les responsables sportifs en Egypte. Ils ont souligné la nécessité «de calmer les esprits et de préserver le cadre sportif de la rencontre malgré son importance». La presse égyptienne a rapporté, hier, lundi les déclarations du secrétaire d'Etat auprès du premier ministre chargé de la communication, Azzedine Mihoubi, qui a appelé les médias à faire preuve de professionnalisme concernant cette rencontre qui opposera l'Algérie à l'Egypte au Caire. Il a déclaré que «le résultat quel qu'il soit ne saurait altérer les relations entre l'Algérie et le peuple d'Egypte cher aux Algériens».

APS

20/10/2009

Tonton213
21/10/2009, 17h39
DZone
«Pas question qu’un match de football puisse porter préjudice aux relations algéro-égyptiennes»

- Pour le moment, les Egyptiens ont porté atteinte à notre honneur, à deux fois :
- en attaquant la grandeur de notre révolution ;
- en dévalorisant nos joueurs.
A ma connaissance, aucun officiel égyptien n’a présenté des excuses et les deux énergumènes n’ont pas été interpellés.


DZone
Des sportifs et des artistes égyptiens ont annoncé leur adhésion à l'initiative lancée par le journal El-Misri El-Youm (indépendant) sous le slogan «une fleur pour chaque joueur algérien».

- Bonne initiative, mais pour le moment, l’Egypte mène deux à zéro. A mois de recevoir des excuses officielles !

Tonton213
22/10/2009, 12h05
Les Egyptiens sont rusés comme des singes, car ils se sont partagé les tâches :
- Amr Adeb attaque le plus grand symbole de l’Algerie : sa révolution ;
- Hossam Hassan tente de déstabiliser les joueurs dans leur identité
- Les « bizarroïdes » qui ont pour rôle de nous endormir en appelant au calme (le notre) tout en louant la « fraternité et l'amitié » DZ-Misr, mais sans aucune punition de leurs deux acolytes. Ils nous invitent même à une fête, pour danser « fraternellement » avec nos agresseurs.

DZone
22/10/2009, 13h52
- Amr Adeb attaque le plus grand symbole de l’Algerie : sa révolution ;
Salam Tonton213,

Notre Guerre de Libération Nationale est trop grande pour etre attaquée par des minus quelqu'ils soient , il faut bien faire et laisser braire , l'important est la qualification au Mondial avec l'art et la manière et faire mieux que 82 et 86 .
Quand c'est un Algérien ou descendant d'Algérien qui s'attaque à ce symbole fort de notre mémoire collective , on a affaire à un néo-harki qui n'a rien compris à l'Histoire et quand il s'agit d'un arabo-musulman , on a affaire à un complexé car depuis la Liberation d'El-Quds Echarif par Salah Eddine , nous sommes les seuls à avoir réussi à nous libérer les armes à la main , donc je comprends leur complexe d'infériorité et je ne m'en formalise pas , pour moi , les néo-harkis et les charognards de l'Import-import sont nettement plus dangereux !!!

Tonton213
23/10/2009, 10h50
D'accord avec toi, mais certains ne connaissent pas notre révolution et puis ces caniches qui aboient risquent de prendre notre retenu pour de la faiblesse.
Bien à toi et notre EN.
A+

Cookies