PDA

Voir la version complète : Le marathon des Dunes à Ghardaïa.


Thirga.ounevdhou
04/01/2006, 13h35
Une occasion de joindre l’utile à l’agréable, Sport et tourisme! car c’était aussi une occasion pour les coureurs de découvrir la ville de ghardaiia !

====
Les foulées de la vallée du M’Zab

Le marathon des Dunes, organisé par Sporting management du 28 décembre 2005 au 1er janvier 2006, a été une occasion de joindre l’utile à l’agréable. Les coureurs engagés dans cette compétition ont jaugé leurs performances d’athlète et découvert Ghardaïa, une région touristique où le charme opère avec douceur.
Chaque cité possède un souk. Deux de ces souks restent actifs, celui de Ghardaïa, entouré de marchands d’objets d’art traditionnel où quelquefois des ventes à la criée sont organisées tous les jours, sauf le vendredi, entre la prière d’El Assr et celle du Maghreb. La réputation de Zelfana s’est faite en grande partie autour de ses sources thermales et de leurs eaux hautement curatives. Cette région compte un grand nombre de sources thermales avec des qualités assez spéciales aussi bien pour l’agriculture que pour les soins médicaux. Les eaux de Zelfana sortent de la terre avec force et à une température de 45°. Elles sont très riches en sels minéraux surtout en chlorure et sodium. Elles sont connues pour leurs bienfaits de grande valeur, surtout en ce qui concerne les maladies nerveuses, respiratoires, rhumatismales, et quelques maladies de la peau. « Nous sommes à la sixième édition. Au niveau international au bout de la cinquième année, on commence à prendre en considération le sérieux d’un événement. La sixième est une étape très importante pour faire une analyse et déjà, nous sommes satisfaits par rapport à l’année dernière, l’organisation a été revue, nous avons mis en place une nouvelle équipe, cerné le nombre de participants et informatisé les accréditations et les résultats. Nous avons enregistré en réalité 300 participants, au départ, on en avait eu moins, nous avons voulu cerner ce nombre pour une meilleure organisation. Nous avons eu 11 nations (80 étrangers) », a affirmé l’organisateur. L’objectif est surtout touristique et culturel : ramener le maximum d’étrangers pour faire découvrir le désert algérien. L’appellation « marathon des Dunes » permet d’aller d’une ville à une autre. Les participants européens appartiennent à une catégorie de personnes qui font du footing, des marathons de routes et viennent plus pour découvrir le pays que pour courir. Ils ne cherchent pas le résultat technique. Il y a des coureurs de 40 ans et plus, mais peu de jeunes. « C’est ce que nous cherchons, nous voulons préserver leur santé », commente l’organisateur. Govi William, un coureur originaire d’Albinea (Italie), est ravi d’être ici : « Il n’y a pas de paroles pour décrire cette ambiance : c’est fabuleux ! Je suis émerveillé par les couleurs, les habits des gens et les tapis. » Il s’empresse de photographier rapidement sans s’arrêter pour comprendre la magie des lieux. Le paysage offre un contraste coloré, entre l’ocre des collines, le vert des palmeraies, le bleu vif du ciel, et le bleu pastel de l’ensemble architectural des cités où les maisons étagées les unes au-dessus des autres présentent une structure pyramidale. Le dromadaire, animal emblème du désert, vient compléter le tableau.

ElWatan

Cookies