PDA

Voir la version complète : Coopération algéro-hollandaise: L’énergie et l’hydraulique au menu


DZone
26/10/2009, 19h00
D'ailleurs, pour concrétiser cette démarche, le ministre de l'Industrie et de la Promotion de l'Investissement M. Temmar entame ce jour une visite de travail de trois jours aux Pays-Bas, à l'invitation de la ministre néerlandaise des Affaires économiques, Mme Maria Van der Hoeven.

Dans un communiqué dudit ministère, il a été précisé que les discussions entre les deux parties porteront sur les relations économiques entre eux et leurs perspectives de développement. Dans ce registre, il y a lieu de rappeler que le volume des échanges commerciaux entre les deux pays a enregistré une amélioration considérable ces dernières années passant de 1,5 milliard de dollars en 2007 à plus de 2,5 milliards de dollars durant le premier semestre 2008 et pourraient atteindre selon les estimations 5 milliards de dollars.

A la tête d'une importante délégation d'hommes d'affaires et de chefs d'entreprise, le ministre animera un séminaire d'affaires à la Chambre de commerce néerlandaise, en présence des hommes d'affaires des deux pays, a-t-on ajouté. M. Temmar donnera par ailleurs une conférence sur «les politiques de transition économiques, exemple de l'Algérie», au Centre international de presse, à l'initiative de l'Institut des relations internationales de Clingendael.

La visite sera par ailleurs marquée par une série de rencontres entre les hommes d'affaires des deux pays pour étudier les moyens de renforcer leur coopération dans le secteur de l'énergie, l'hydraulique, l'agroalimentaire l'électronique et la gestion des ports. Des visites au port de Rotterdam et à des installations industrielles seront également au programme, est-il ajouté.

La visite de M.Temmar fait suite à celle de la ministre néerlandaise des Affaires économiques en Algérie en janvier dernier au cours de laquelle elle avait manifesté son intérêt pour l'encouragement tant des investisseurs néerlandais en Algérie qu'algériens aux Pays Bas, en relevant la nécessité de l'identification des secteurs présentant des opportunités réelles de partenariat. Mme Van der Hoeven avait évoqué alors, les négociations en cours de la compagnie nationale des hydrocarbures Sonatrach pour une prise de participation dans le terminal gazier de Rotterdam (Pays- Bas), d'une capacité de regazéification de 12 milliards de m3/an. Ce projet contribuera, avait-elle estimé, à la création d'un marché gazier pour toute l'Europe de l'Ouest et partant, diversifier les sources d'approvisionnement du continent européen.

La Nouvelle République

Cookies