PDA

Voir la version complète : un stagiaire vide la caisse d'une banque pour fêter le réveillon


Tizinissa
05/01/2006, 10h23
Tanger : un stagiaire vide la caisse d'une banque pour fêter le réveillon

04.01.2006 | 20h19


En proie à des difficultés financières, un jeune homme de 24 ans n'a pas hésité à ''revisiter'' une banque où il avait effectué un stage pour se servir dans la caisse et aller tenter sa chance sur les roulettes d'un casino à Tanger. Après avoir préparé minutieusement son coup, le jeune homme avait réussi, vendredi dernier, à s'introduire dans une dépendance de l'agence et attendre le départ de ses anciens collègues en fin d'après-midi.

Ayant effectué le tour des services de la banque durant son stage de huit mois, le jeune homme n'a pas eu de difficulté à désactiver le système d'alarme de l'agence et à ouvrir la caisse d'un guichet automatique et s'emparer de la somme de 321.000 dh (1 Euro ~ 11 dh), indique-t-on de source policière. Lors de cette visite nocturne, le stagiaire s'est également emparé de plusieurs cartes bancaires et des cahiers de chèques appartenant à des clients de l'agence.

Disposant d'une coquette somme d'argent, le jeune homme se paye une chambre dans un hôtel luxueux et part tenter sa chance dans un casino. Après avoir allongé 100.000 DH sur la table des mises sans pour autant s'attirer une tournure favorable du jeu de hasard, le jeune homme compris qu'il n'avait pas une main heureuse ce soir là. Il décide alors d'entamer une virée sur les boites de nuit pour fêter gracieusement le réveillon. Là aussi, la malchance a été au rendez-vous lorsqu'il tombe sur une ronde de police, alors qu'il était en état d'ébriété.

En procédant à une fouille de routine, les policiers ont découvert sur le suspect plusieurs cartes bancaires portant des noms différents.
La police judiciaire de Tanger a aussitôt pris l'affaire en main. Dans la chambre d'hôtels du jeune homme, les enquêteurs ont découvert le magot entamé (22 millions cts) et plusieurs chéquiers. Le jeune homme a été déféré, mardi, à la cour d'appel de Tanger pour répondre de ses forfaits.

www.lematin.ma

médisante
05/01/2006, 10h31
Sous les verrous, il aura tout le temps de penser à son réveillon.
Stagiaire, il était, son avenir professionnel dans la Banque semble bien compromis.

Tizinissa
05/01/2006, 10h36
Bonjour Mancelle,

c'est ainsi qu'on peut gacher son avenir dans l'espace de quelques heures !!

Le pauvre ! Chaque reveillon va lui faire penser a cette nuit !!! et "bonne année" va etre barer defintivement de son vocabulaire !!

Cookies