PDA

Voir la version complète : EXPLORATION ET PROSPECTION DE L’URANIUM : Sérieux intérêt des compagnies étrangères.


RoboCop
29/10/2009, 16h16
L’intérêt des compagnies minières étrangères est «valable» pour l’exploration et la prospection d’une vingtaine de sites d’uranium et d’or situés dans le sud du pays. Hier, le président de l’Agence nationale du patrimoine minier (ANPM), Abdelkader Benyoub, s’est montré optimiste sur la participation étrangère à l’appel d’offres qui sera lancé le 6 décembre prochain dans ce sens.
Cela même si Abdelkader Benyoub s’est refusé à dévoiler le nombre et la nationalité des opérateurs préqualifiés par son agence pour soumissionner à cet appel d’offres. En rappelant que l’ANPM avait émis, en août dernier, un appel à la manifestation d’intérêt et que les opérateurs intéressés devaient déposer une demande de pré-qualification durant le mois en cours. Sur un autre plan, Abdelkader Benyoub a indiqué que l’opérateur aurifère GMA ne peut céder le titre minier qui lui a été accordé par l’opérateur égyptien ASEC sans l’aval de l’ANPM. Tout en indiquant que GMA a toute latitude en matière commerciale et que l’entreprise Enor possède un droit de préemption. En notant, selon Abdelkader Benyoub, que les dispositions de la loi de finances complémentaire pour 2009 s’appliquent également aux investissements miniers. Le président de l’ANPM s’exprimait à l’issue de la 31e session d’adjudication pour l’exploitation et l’exploration de la petite et moyenne mines (calcaire, argile, marbre, tuf et sable). Ainsi, cette opération a généré des recettes pour le Trésor de l’ordre de 325 millions de dinars. Sur 61 gîtes miniers proposés, trente-six, dont deux pour l’exploitation et 34 pour l’exploration, ont été attribués à des opérateurs nationaux. Cette adjudication, Abdelkader Benyoub la qualifie d’«encourageante», de «réussie» comparée à l’opération précédente au cours de laquelle 26 titres miniers ont été accordés sur 71 gîtes offerts. Cela dans le contexte d’une demande nationale en matériaux de construction encore continue et que la crise économique mondiale ne semble pas impacter négativement. En précisant, par ailleurs, que les titres miniers pour le ciment sont dorénavant accordés à part.


Chérif Bennaceur. Le soir d’Algérie du 29/10/2009.

Cookies