PDA

Voir la version complète : Un géant de la finance en faillite aux Etats-Unis


absente
02/11/2009, 08h29
http://q.liberation.fr/photo/id/87700/r/03/02/w/459/m/1257149972
Le siège du groupe CIT, groupe centenaire, à New York. (REUTERS)

Le groupe financier CIT, acteur incontournable du financement des PME américaines, a annoncé dimanche qu'il se mettait sous la protection de la loi sur les faillites (Chapter 11). «Le Conseil d'administration a approuvé la proposition de déposer volontairement un dossier au tribunal des faillites du district sud de New York», indique le groupe dans un communiqué.

Il s'agit de la cinquième plus grosse faillite de l'histoire des Etats-Unis, après celles de Lehman Brothers (2008), Washington Mutual (2008), WolrdCom (2002) et General Motors (2008). Elle intervient à l'issue d'un accord avec les principaux créanciers du groupe, qui ont apporté en fin de semaine dernière leur soutien au projet de restructuration de la direction malgré des réticences initiales, notamment celles de l'investisseur américain Carl Icahn, connu pour avoir obtenu la tête du directeur général de Yahoo!, Jerry Yang.

La procédure ne concerne que la maison-mère et non les agences de CIT et ses filiales, ce qui leur permettra de poursuivre leurs activités, précise le communiqué.
«Quelque 85% des créanciers du groupe ont participé à la consultation et près de 90% de ceux qui ont participé ont apporté leur soutien au programme de réorganisation», indique le communiqué de la direction. Le groupe espère donc que le tribunal confirmera «rapidement» la restructuration, qui devrait lui permettre de «réduire son endettement total d'environ 10 milliards de dollars, de réduire nettement ses besoins en liquidités aux cours des trois prochaines années, d'améliorer ses ratios de capitalisation et d'accélérer son retour à la rentabilité».

Les documents légaux présentés au tribunal des faillites précise que les actifs de CIT Group s'élèvent à 71 milliards de dollars et son endettement à 65 milliards.
Les difficultés du groupe se sont intensifiées en juillet, alors que devait expirer en août une tranche d'un milliard de dollars de sa dette obligataire, qu'il n'était pas en mesure de refinancer. CIT s'était vu refuser une nouvelle injection de fonds fédéraux par Washington, après avoir reçu 2,3 milliards en décembre.

AFP

Popeye
02/11/2009, 16h37
Bon débarras.

papi
02/11/2009, 17h02
Enfin une bonne nouvelle !!!
C'est au profit des palestiens !!

zek
02/11/2009, 17h37
http://img407.imageshack.us/img407/7034/72776489.jpg

Cookies