PDA

Voir la version complète : Les États-Unis appuient la solution de Mohammed VI au Sahara occidental


Page : [1] 2 3

desert_rose
03/11/2009, 23h19
La presse algerienne avait tout fait pour vendre au monde sa version selon laquelle les USA auraient change de position dans la question du Sahara. Maintenant elle constate amerement qu'elle est une mediocre presse, une presse de propagande de bas-etage. Elle jete sa haine, ne se rend pas compte qu'elle admet ses nullites et ses contradictions. Lisez:


Marrakech est une ville envoûtante. Chaude, colorée et fantasmatique. Au point où la secrétaire d’État américaine, Hillary Clinton, a oublié les précautions diplomatiques d’usage pour concéder au Maroc l’impardonnable.

Pour sa première maghrébine, Hillary Clinton n’a pas fait dans la dentelle. La secrétaire d’État américaine a soutenu le plan d’autonomie au Sahara du Maroc risquant ainsi de mettre le feu aux poudres dans la région. “Je voulais réaffirmer ici au Maroc qu'il n'y a pas de changement dans notre politique (…) ; il n'y a pas de changement dans la politique de l'Administration “Clinton” au sujet de l'initiative marocaine d'autonomie au Sahara”, a-t-elle martelé en conférence de presse sous le sourire approbateur et jubilatoire de son homologue marocain, le ministre des Affaires étrangères et de la Coopération, M. Taïb Fassi Fihri.

Alors que les exactions marocaines à Layoune ont fait le tour du monde, que le Polisario menace de reprendre les armes et que Christopher Ross, l’envoyé spécial de Ban Ki-moon pour ce dossier marche sur des œufs pour tenter de relancer un sixième round de négociations entre Rabat et la RASD, Hillary Clinton vient de faire exploser l’édifice fragile du dialogue dans la région. Invitée à la 6e édition du Forum pour l'avenir qui se tient durant deux jours à Marrakech, Clinton, dont c’est la première incursion diplomatique au Maghreb depuis neuf mois, a envoyé un signal négatif aux protagonistes du dossier sahraoui. Un alignement sur le projet d’autonomie marocain, la fâcheuse “troisième voie”, qui n’est certes pas nouveau pour l’Administration américaine, mais qui n’a jamais été formulé de manière aussi brutale et unilatérale que cette fois-ci.

L’anti-Ross
Pour comprendre ce petit scandale diplomatique, il faut remonter au Ramadhan 2008. Condoleezza Rice, son prédécesseur aux Affaires étrangères, avait tenté, avant la fin de l’ère Bush, une mission de la dernière chance au Maghreb pour trouver une solution à l’un des plus vieux conflits qui existent. Rice avait confié, à l’heure de la chorba à un Bouteflika attentif, que les États-Unis allaient s’atteler sérieusement à régler la question sahraouie en donnant toute latitude à l’ONU pour faire aboutir une solution viable pour les deux parties, marocaine et sahraouie.
Ce changement d’attitude américaine, marqué par une forte pression de lobbys du Congrès américain favorables à l’autodétermination du Sahara occidental, allait susciter l’ire de Rabat. Mohammed VI refusant d’accueillir Rice comme il se doit et réserve un accueil glacial à Ross, soupçonné par les Marocains de faire le jeu du président Mohamed Abdelaziz.

En vérité, ce sont les rapports de force au sein de l’Administration américaine qui étaient en train de changer jusqu’à l’arrivée de Barack Obama. Le nouveau président américain mit alors son poids dans la balance et adopte une attitude équilibrée entre Marocains et Sahraouis. On laisse faire Ross en tentant de ménager Alger et Rabat qui suivent de près les premières initiatives américaines dans la région.

Dans l’attente de l’arbitrage d’Obama
C’est alors que vint Hillay Clinton. Sa position au sein de l’Administration Obama est des plus floues. Obama truste les messages importants comme sur l’Iran ou au Caire et Accra. Le président américain met pour chaque région sensible un émissaire spécial (George Mitchelle pour le Proche-Orient, Stephen Bosworth pour la Corée du Nord, Richard Holbrooke pour le Pakistan et l’Afghanistan, Scott Gration pour le Soudan) et laisse ainsi des miettes à sa secrétaire d’État et ancienne rivale démocrate.

Hillary Clinton est à l’étroit dans son rôle malgré des visites remarquées à défaut d’être remarquables en Afrique, au Proche-Orient et en Chine. Au Maghreb, sa visite est maintes fois reportée. Il s’agissait certainement d’une tournée maghrébine classique. Mais à Alger et à Rabat, d’autres émissaires la précédent. Pour l’Africom, Mme Huddelstone. Pour le Moyen-Orient et le dossier iranien, Jeffrey Feltman. Ces envoyés très spéciaux tentent de sonder le président Bouteflika et Mohammed VI pour connaître leurs intentions sur des dossiers aussi divers que la normalisation avec Israël, le cas iranien ou le Sahel. En toile de fond, le dossier sahraoui qui est abordé par petites touches. Jusqu’à la déclaration de Marrakech…

La question que doit certainement se poser Alger est “pourquoi maintenant ?” Pourquoi Clinton a choisi un parti pris sur ce dossier ? Est-ce avec l’assentiment d’Obama ? Est-ce une position intangible ou juste une flatterie de Clinton au régime de Mohammed VI qu’elle a également loué comme étant à la tête d’un “pays tolérant, notamment en matière de libertés, de la démocratie, d'ouverture économique et de la consécration de l'État de droit”? Personne n’ayant apparemment prévenu Clinton qu’elle était à Marrakech et non à Stockholm.

Ces interrogations algériennes qui ne manqueront pas vont-elles plomber l’initiative américaine au Maghreb ? Certainement, même si l’on n’ignore pas à Alger la “proximité” du couple Clinton avec la famille royale, entre les visites privées de Bill Clinton au Maroc ou les donations financières du royaume depuis plus de dix ans à la Fondation Clinton. Ce qui est d’ailleurs paradoxal, c’est que Clinton, qui refuse de critiquer si ce n’est d’écorner l’oppression marocaine au Sahara occidental, milite en même temps pour l’arrêt des colonies israéliennes en Palestine. Une position troublante qui consiste à condamner ailleurs, légitimement, ce qu’on refuse de voir sous ses yeux. L’ocre de Marrakech trouble vraiment la vision !


Liberte

freesoda
03/11/2009, 23h51
et VLAN

un genou à terre ...:mrgreen:

Incha'Allah la fin en 2010.

bruxelles
03/11/2009, 23h56
BONSOIR A TOUS,

A mon sens,la lettre de Obama à M6 est plutôt un signe d'assurance a l'égard du Maroc.
Vue que l'envoyé spécial est Américain,les États - Unis se doivent une certaine réserve pour ne pas gêner Monsieur Ross.
Mais voilà,l'Algérie par le devoir de réserve des Etats-Unis essaye de voir se qui l'arrange ou anticipe la chose.
Ce n'est qu'une mise au point de la chose à l'égard d'Alger

desert_rose
04/11/2009, 00h01
Tout a fait. C'est la presse algerienne qui voulait faire croire par tous les moyens que les USA ont change d'attitude envers le Maroc, comme si les USA doivent ele dire toujours explicitement pour etre aux cotes du pays.

On se souvient qu'Obama avait ecrit directement au Roi du Maroc, missive dont le contenu a ete divulgue par les medias au Maroc, alors qu'il a laisse Boutef recuperer son Bulletin chez Moubarak, papier dont personne n'a pu dire le contenu.

On voit un peu dans quelle direction cela va.



A mon sens,la lettre de Obama à M6 est plutôt un signe d'assurance a l'égard du Maroc.
Vue que l'envoyé spécial est Américain,les États - Unis se doivent une certaine réserve pour ne pas gêner Monsieur Ross.
Mais voilà,l'Algérie par le devoir de réserve des Etats-Unis essaye de voir se qui l'arrange ou anticipe la chose.
Ce n'est qu'une mise au point de la chose à l'égard d'Alger

tenebre
04/11/2009, 00h06
ne crions pas victoire trop vite !!
qui sait ! l'autre parti a encore des cartes à jouer !

desert_rose
04/11/2009, 00h12
Qui a crie victoire? C'est une mise au point, une correction a ceux qui jouent leurs cartes trop vite, a l'aveuglette.


ne crions pas victoire trop vite !!
qui sait ! l'autre parti a encore des cartes à jouer !

ayoub7
04/11/2009, 00h33
Liberte: L’ocre de Marrakech trouble vraiment la vision !


Et comment, quand on voit la vision d'un certain "El Marrakchi"... On ne peut que conceder a ce que dit le journaliste (pardon journaleux...)

Je me rappelle de pages et de pages ecrites sur Obama et son "prochain" revirement sur cette histoire, de notre cher houari et de ses assurances imminentes que le Maroc allait prendre une raclee "tres bientot" (cette hypothese a ete emise il y a des mois) de la part de l'administration US, etc...

Il y a tout d'un coup un silence qui pese lourd, on ne voit plus nos amis "specialistes" du sujet, qu'est-ce qui se passe Par Toutatis!?

nassim
04/11/2009, 00h42
Je pense que Liberté exagère les propos de la diablesse Hillary Clinton. Cette dernière n'était pas allée au Maroc pour parler du conflit du Sahara Occidental, mais pour convaincre les lâches dirigeants arabes de soutenir le lâche Mahmoud Abbas et d'ouvrir leur pays à Israël.

D'ailleurs, la diablesse américaine a baclé sa réponse sur le Sahara Occidental en disant "Yes. Our policy has not changed, and I thank you for asking the question because I think it’s important for me to reaffirm here in the Morocco that there has been no change in policy."

Sa mission au Maroc était avant tout de promouvoir Israel, et sa déclaration sur le Sahara Occidental ne changera rien à la réalité du conflit. Concrètement, ce sera encore le statu quo en attendant que le Maroc et le Polisario décident de trouver un compromis.

ayoub7
04/11/2009, 00h42
Nassim, tu verras que ce ne sera pas que Liberte, on parie combien?

Apres la "magie" de Marrakech qui a opere sur Clinton... je parie ici meme que la presse algerienne va faire un lever de bouclier en choeur avec des acrobaties abracadabrandesques pour essayer de faire passer une declaration officielle claire et nette comme une affirmation "peut etre" personnelle d'hillary, avec laquelle "peut etre" Obama ne serait pas d'accord...

Comme si l'administration americaine relevait d'une republique bananiere ou President et Secretaire d'Etat pouvaient avoir des positions differentes ou ne se consultaient pas.. Ce que vient de faire Liberte est clairement une fuite en avant/reaction du pouvoir dirigeant a une donne que finalement tout le monde savait et qu'Alger ne pouvait plus cacher.

Autant d'entourloupes pour essayer d'embobiner le lecteur algerien pour ne pas parler d'un echec sec de la diplomatie algerienne face au voisin.

"You can fool some people sometimes, but you can't fool all the people all the time"

Desole les amis, le Game Over est de plus en plus proche. Clairement un vainqueur et un vaincu dans cette histoire. ou devrais-je dire 2 vaincus..

freesoda
04/11/2009, 00h50
sa déclaration sur le Sahara Occidental ne veut rien dire

Tu penses qu'elle peut dire un truc pareil sans l'accord de Obama, sachant qu'elle va au Maroc et qu'elle sait pertinemment qu'elle sera interrogée sur cette question vitale pour ce pays ?


"Yes. Our policy has not changed, and I thank you for asking the question because I think it’s important for me to reaffirm here in the Morocco that there has been no change in policy."

houari16
04/11/2009, 01h04
posté ayoub 7

Je me rappelle de pages et de pages ecrites sur Obama et son "prochain" revirement sur cette histoire, de notre cher houari et de ses assurances imminentes que le Maroc allait prendre une raclee "tres bientot" (cette hypothese a ete emise il y a des mois) de la part de l'administration US, etc...

Ayoub 7 : t es dans la spéculation :rolleyes: .

Après les prochaines négociation on parlera . !

nassim
04/11/2009, 01h05
Comme si l'administration americaine relevait d'une republique bananiere ou President et Secretaire d'Etat pouvaient avoir des positions differentes ou ne se consultaient pas...
Si, Hillary Clinton a parfois tendance à "délirer". Elle a par exemple récemment affirmé que l'arrêt de la colonisation juive de la Palestine ne devait pas être un préalable au dialogue Palestine-Israel, en contradiction avec le discours d'Obama en Egypte.

Sinon, il n'y a rien de nouveau dans les déclarations d'Hillary Clinton sur le Sahara Occidental et l'Amérique ne pourra pas imposer le plan marocain aux Sahraouis. Je pense que si le Maroc veut la fin du conflit au Sahara Occidental, il doit plutôt commencer à négocier sérieusement avec le Front Polisario.

ayoub7
04/11/2009, 01h06
Après les prochaines négociation on parlera . !

Lol, enccoooore? trop fort Houari :) On ne va pas remonter dans les posts mais la plupart des forumistes se rappellent de tes "predictions imminentes"

freesoda
04/11/2009, 01h06
Ayoub 7 : t es dans la spéculation :rolleyes: .

Après les prochaines négociation on parlera . !

Ok Houari, mais la pilule semble dur a avaler pour certains journalistes :redface:

Karim28
04/11/2009, 01h09
La transcription exacte:

QUESTION: Madame Secretary, change of subject, if I may. During the past few years, the United States, just like other members of the Security Council, have characterized the Moroccan initiative for autonomy in the Sahara as being serious and credible. My question is: Does the Obama Administration stand by that position? Thank you.
SECRETARY CLINTON: Yes. Our policy has not changed, and I thank you for asking the question because I think it’s important for me to reaffirm here in the Morocco that there has been no change in policy.

Les etats unis continuent a croire que l offre d'autonomie est une solution credible pour trouver une solution. Rien de bien nouveau.

Diablesse car elle soutien la marocanité d'une terre marocaine :mrgreen:

Et pourquoi elle dit pas: we recognize morrocco`s sovreignity on western sahara?

freesoda
04/11/2009, 01h12
Les etats unis continuent a croire que l offre d'autonomie est une solution credible pour trouver une solution. Rien de bien nouveau.

est ce que cela avait été dit aussi clairement depuis la présidence de Obama ?


Et pourquoi elle dit pas: we recognize morrocco`s sovreignity on western sahara?

parcequ'il ne faut pas brûler les étapes ... là ce serait saborder le travail des nations unies(sic), là elle oriente juste les débats ;)

ayoub7
04/11/2009, 01h15
Si, Hillary Clinton a parfois tendance à "délirer". Elle a par exemple récemment affirmé que l'arrêt de la colonisation juive de la Palestine ne devait pas être un préalable au dialogue Palestine-Israel, en contradiction avec le discours d'Obama en Egypte.

Ca ce sont les affres de tout diplomate qui touche au sujet israelo-palestinien avec toutes ses variantes aussi complexes qu'inattendues. Mais concernant le sahara, please... La position americaine a toujours ete la meme. Ce qu'a fait Hilary aujourd'hui n'est que confirmer pour ceux qui doutaient, c'est a dire les lecteurs de la presse algerienne.

A moins qu'on nous sorte un discours d'Obama concernant le sahara avec lequel elle vient de se porter en contre-faux a travers sa declaration aujourd'hui...

Sinon, il n'y a rien de nouveau dans les déclarations d'Hillary Clinton sur le Sahara Occidental et l'Amérique ne pourra pas imposer le plan marocain aux Sahraouis.

Exact, il n'y a jamais eu rien de nouveau concernant la position americaine sur cette histoire, c'est a partir des articles-fiction de la presse algerienne qui nous annoncait un changement imminent de la position de l'administration Obama par rapport a l'administration Bush sans aucune preuve mais en se basant sur de pures speculations sorties de la maison de la presse que l'on a commence a parler de ce sujet. Mais sinon, personnellement et je pense tous les marocains du forum ne sont nullement surpris de cette reiteration et confirmation de ce que l'on savait deja...

Je pense que si le Maroc veut la fin du conflit au Sahara Occidental, il doit plutôt commencer à négocier sérieusement avec le Front Polisario.

je ne pense pas que ca marchera tant qu'un signal clair n'est pas envoye a Alger de la part de la communaute pour lui signifier son isolement sur la question. Elle voulait faire vivoter un petit espoir qu'un Obama allait suivre la lignee algerienne sur le sujet, cet episode s'est termine aujour'dhui. Je me demande quelle carte il reste a jouer a El Mouradia a part le pourrissement de la situation. Le polisario a 2 choix maintenant, ou bien comme tu dis, negocier serieusement avec le Maroc, ou bien prendre les armes...

Le Maroc quand a lui a deja fait une proposition reconnu comme serieuse unanimement par tous les pays qui comptent... Au polisario et Alger de faire en retour une proposition serieuse, sinon, je pense que la diplomatie algerienne continuera a en patir de ce sujet. Ce departement concentre au jour d'aujourd'hui toutes ses forces sur cette question au risque de le payer de sa credibilite sur la scene internationale. Qu'a apporte cette question fondamentale au pouvoir algerien depuis 35 ans? Que des deboires... Que risque-t-elle d'apporter dans un futur proche? Une defaite dont il risquerait de ne plus se relever sur la scene internationale.

Karim28
04/11/2009, 01h18
parcequ'il ne faut pas brûler les étapes ... là ce serait saborder le travail des nations unies(sic), là elle oriente juste les débats ;)

c est possible.
Et c'est ce que je pense aussi. Elle oriente les debats.
Ce n'est une secret pour personne que la majorite de l'establishement americain est pro marocain (c'est pas nouveau).

Mais est ce que les etats unis oseront un jour se mettre en contradiction avec la legalite pour imposer une solution?

Le maximum qu'ils peuvent faire sur ce sujet c'est orienter les debats coome tu le dis.
De 1975 a 2009, de Kissinger a Hilary, les etats unis ont toujours eu la meme position, un soutien tacite mais jamais une reconnaissance ou une position en contradiction avec legalite.

ayoub7
04/11/2009, 01h25
Le maximum qu'ils peuvent faire sur ce sujet c'est orienter les debats coome tu le dis.
De 1975 a 2009, de Kissinger a Hilary, les etats unis ont toujours eu la meme position, un soutien tacite mais jamais une reconnaissance ou une position en contradiction avec legalite.

Tout a fait, c'est ce qui les a pousse a soutenir le plan marocain des le premier jour, le fait qu'il respecte totalement la legalite internationale.

Pour le "maximum" qu'ils peuvent faire, je vois que tu n'es pas au point des faits et affaires internationales sur ce que les etats unis peuvent et ne peuvent pas faire. Surtout vis a vis de pays tiers mondistes...

freesoda
04/11/2009, 01h25
Ce n'est une secret pour personne que la majorite de l'establishement americain est pro marocain (c'est pas nouveau).sincèrement, a lire certains, j'ai presque commencé a douter, j'ai même eu l'impression d'avoir lu la mauvaise lettre de Obama tellement je ne comprenais pas d'où venaient les conclusions tirées par certains journalistes algériens.

Mais est ce que les etats unis oseront un jour se mettre en contradiction avec la legalite pour imposer une solution?Il n y a pas que les USA, la France et l'Espagne aussi sont pro-marocains sur ce dossier et il sera beaucoup plus facile d'aller vers une large autonomie que vers une indépendance totale.

Sinon, si cela sert leurs intérêts, les USA se mettront en contradiction avec tout et n'importe quoi, ils l'ont déjà fait à de maintes reprises.

houari16
04/11/2009, 01h35
Ok Houari, mais la pilule semble dur a avaler pour certains journalistes

freesoda

la position américaine sera indirectement très claires après les négociations … ( je vois trois indices annonciateurs :

1/ Ross , connaisseur du dossier du SO , proposé à Ban Ki Moon par Obama

2/ un égyptien à la tête de la Minurso ,

3/ Obama pour la stabilité en moyen Orient et en Afrique Nord ( d où : le prix Nobel de la Paix )

ayoub7
04/11/2009, 01h36
Ca recommence... :mrgreen:

Karim28
04/11/2009, 01h40
Tout a fait, c'est ce qui les a pousse a soutenir le plan marocain des le premier jour, le fait qu'il respecte totalement la legalite internationale.

Pour le "maximum" qu'ils peuvent faire, je vois que tu n'es pas au point des faits et affaires internationales sur ce que les etats unis peuvent et ne peuvent pas faire. Surtout vis a vis de pays tiers mondistes...

1- Le plan d'autonomie est legal SI est uniquement SI il est approuve sur la base d'un referundum organise par les Nation Unis. Prealablement les Front Polisario et le Maroc doivent s'entendre que c'est la solution ou l'une des solutions qui sera proposee a la population.

2- Les Etats Unis agissent contre la legalite uniquement quand c est vital.
Sinon c est vrai qu'ils peuvent agir dans l'ombre.

sincèrement, a lire certains, j'ai presque commencé a douter, j'ai même eu l'impression d'avoir lu la mauvaise lettre de Obama tellement je ne comprenais pas d'où venaient les conclusions tirées par certains journalistes algériens.


Tu as raison, jusqu a preuve du contraire la secretaire d'etat americaine a clairement dit que la position n'a pas changer. Ca veut pas dire que cette position ne peut pas changer.

Freesoda
Il n y a pas que les USA, la France et l'Espagne aussi sont pro-marocains sur ce dossier et il sera beaucoup plus facile d'aller vers une large autonomie que vers une indépendance totale.

Sinon, si cela sert leurs intérêts, les USA se mettront en contradiction avec tout et n'importe quoi, ils l'ont déjà fait à de maintes reprises.

Ces puissances cherches une solution mediane. Pour eux l'independance total du sahara occidental n'est pas une solution mediane.
Pour eux l'autonomie est une solution mediane. Au polisario de proposer une solution. Cependant la question que je me pose c'est: si toute ces negotiations echoues, qu'elles vont etre les nouvelles positions?

Sinon, si cela sert leurs intérêts, les USA se mettront en contradiction avec tout et n'importe quoi, ils l'ont déjà fait à de maintes reprises.

Uniquement quand c est vital ou qu un puissant lobby dit au gouvernement que c est vital.

houari16
04/11/2009, 01h45
posté par ayoub 7

Ca recommence... :mrgreen:

C est quoi ça recommence :redface: ?

DONC TU RECONNAIS INDIRECTEMENT que la vérité t avait piqué :33: !

Geass
04/11/2009, 01h48
Karim comme tu le dis c'est au polisario de faire de nouvelles propositions sauf qu'ils s'arque-boutent sur l'idée d'indépendance. Le blocage ne vient pas de nous, on est passé de "rien" à "autonomie élargie" c'est déjà assez généreux comme ça.

houari16
04/11/2009, 01h53
posté par Geass

on est passé de "rien" à "autonomie élargie" c'est déjà assez généreux comme ça.

comment ça élargie et quand :sad: ??

Karim28
04/11/2009, 01h53
Karim comme tu le dis c'est au polisario de faire de nouvelles propositions sauf qu'ils s'arque-boutent sur l'idée d'indépendance. Le blocage ne vient pas de nous, on est passé de "rien" à "autonomie élargie" c'est déjà assez généreux comme ça.

Le polisario a la legalite de son cote. Tu comprenderas que lui demander de renoncer a ce qui fait son exitence meme, c est un peu difficile.

ayoub7
04/11/2009, 01h57
1- Le plan d'autonomie est legal SI est uniquement SI il est approuve sur la base d'un referundum organise par les Nation Unis. Prealablement les Front Polisario et le Maroc doivent s'entendre que c'est la solution ou l'une des solutions qui sera proposee a la population.

Effectivement, c'est pour cela que le plan d'autonomie prévoit DEJA cela… un référendum des sahraouis contrôlé par les nations unies pour avaliser ou refuser ce plan… Il suffit de lire le plan d'autonomie...

2- Les Etats Unis agissent contre la legalite uniquement quand c est vital.
Sinon c est vrai qu'ils peuvent agir dans l'ombre.

mmm "vital"? je n'irais pas jusque la, les US ne risquent pas de disparaitre pour aucun des problèmes dans le monde d'aujourd'hui, pourant ils agissent partout… Tu veux surement dire, selon leur intérêt, économique, stratégique, secrétaire ou autre… Vu leur position concernant ce conflit, je pense qu'ils ont toujours fait le bon choix...

Tu as raison, jusqu a preuve du contraire la secretaire d'etat americaine a clairement dit que la position n'a pas changer. Ca veut pas dire que cette position ne peut pas changer.

Bien entendu, pour la position d'Alger et du polisario :)

Pour eux l'autonomie est une solution mediane. Au polisario de proposer une solution. Cependant la question que je me pose c'est: si toute ces negotiations echoues, qu'elles vont etre les nouvelles positions?

Meme si ce n'est pas adresse a moi, je vais te répondre personnellement sans ironie et sérieusement: les seules solutions a ce conflit qui garantiraient au jour d'aujourd'hui une sortie de crise sont 2:

- Une avec de la casse: Ou bien Alger va pousser le polisario au suicide en l'encourageant a l'appel aux armes, mais la elle perdra la face car le polisario perdra la bataille.

- Une sans casse: Ou bien elle l'encouragera a entrer dans des négociations sérieuses avec le Maroc base sur le plan d'autonomie tout en négociant en parallèle et en secret ses intérêts dans la région avec le Maroc.

en d'autres termes, ou bien le polisario sera appelle a prendre les armes si Alger maintient sa rigidité et sa volonté de nuisance dans cette histoire, au risque qu'elle en sorte vaincue ideologiquement et politiquement.

ou bien, elle revient a la raison et pousse le polisario a négocier realistiquement avec le Maroc en jouant la politique du "sage de la région" afin de retrouver quelques lueurs sur la scene internationale.

Perso, je crois que jusque la, Alger opte pour la premiere option...

Geass
04/11/2009, 02h08
Le polisario a la legalite de son cote. Tu comprenderas que lui demander de renoncer a ce qui fait son exitence meme, c est un peu difficile.

La légalité vient de lois écrites par les colons pour mieux nous diviser. Ce n'est pas une parole divine. Tu sais très bien que ces lois poussant aux séparatismes ne sont là que pour diviser les anciennes colonies et les empêcher de s'en prendre aux anciens colons ou à leur damer le pion trop vite;

bruxelles
04/11/2009, 02h19
"Le polisario a la legalite de son cote. Tu comprenderas que lui demander de renoncer a ce qui fait son exitence meme, c est un peu difficile."de Karim28

Moi,je crois plutôt que c'est facile à condition que son sponsor le veule bien

Cookies