PDA

Voir la version complète : Pat Robertson dénonce Ariel Sharon


nassim
07/01/2006, 00h58
Pat Robertson, le télévangéliste américain connu pour ses propos ultra-radicaux (il avait notamment suggéré l'assassinat de Chavez), a récidivé en affirmant que l'attaque cérébrale dont a été victime Ariel Sharon est une punition divine pour avoir divisé "la terre de dieu" (Israël) et d'avoir "offert" des terres aux palestiniens (retrait de la bande de Gaza).

Pat Robertson n'est pas un fou isolé. Il est un appui important de Bush avec une base de plusieurs millions de fidèles et fanatiques chrétiens pour qui Sharon n'est pas un faucon qui a terrorisé les palestiniens, mais une colombe incapable de protéger la "terre de dieu".

- Voir le clip - Pat Robertson: Sharon was "dividing God's land." (http://mediamatters.org/static/video/700-20060105.wmv)

===
Télévangéliste américain: l'attaque de Sharon, une punition divine

WASHINGTON - Le télévangéliste américain ultra-conservateur Pat Robertson a estimé que l'attaque dont a été victime Ariel Sharon est une punition divine. Le Premier ministre israélien paie selon lui le crime d'»avoir morcelé la terre divine» d'Israël.

«Le prophète Joël est très clair là-dessus: Dieu a de l'hostilité contre ceux qui divisent sa terre. Dieu considère cette terre comme la sienne», a dit M. Robertson au cours d'une de ses émissions diffusées à la télévision.
«Vous lisez la Bible, (Dieu) dit: 'Ceci est ma terre'. Et pour chaque Premier ministre d'Israël qui décide de la découper et d'en faire cadeau, Dieu dit: 'Non, ceci est mien», a ajouté le télévangéliste, faisant implicitement allusion au retrait israélien de la bande de Gaza et au démantèlement de colonies juives de Cisjordanie.

M. Robertson s'est déclaré personnellement «triste» pour M. Sharon, mais, s'est-il empressé d'ajouter, «n'importe quel Premier ministre d'Israël» qui suivrait une politique similaire à celle de M. Sharon «pour apaiser l'UE, l'ONU ou les Etats-Unis» subirait une même punition divine.

Les propos de M. Robertson ont été dénoncés par l'ambassadeur israélien aux Etats-Unis Danny Ayalon, qui les a jugés «scandaleux». «On attendait cela plutôt de gens comme (le président iranien) Mahmoud Ahmadinejad», a-t-il dit sur CNN.

Fondateur de la Christian Coalition et ancien candidat à la présidentielle, Pat Robertson, un des chefs de file des fondamentalistes chrétiens qui constituent la base électorale de George W. Bush, est un habitué des formules à l'emporte-pièce.

En octobre, il avait estimé que les catastrophes naturelles comme le tsunami d'Asie, le séisme au Pakistan et les cyclones dans le sud des Etats-Unis annonçaient le retour de Jésus Christ. En août, il avait appelé à l'assassinat du président vénézuelien Hugo Chavez avant de s'excuser.

Par ATS

Cookies