PDA

Voir la version complète : Un an de prison ferme à l'encontre de deux étudiants sahraouis


transit
06/11/2009, 18h02
Un an de prison ferme à l'encontre de deux étudiants sahraouis


Casablanca (Maroc), 04/11/2009
Le tribunal de première instance de Casablanca a prononcé une peine d'un an de prison ferme à l'encontre de deux étudiants sahraouis (Baba Ali Toumi et Abdallah Didjani), jugés pour possession d'enregistrements de chansons sahraouies dans le portable de l'un d'eux.

Les deux étudiants ont comparu devant le procureur du roi près le tribunal de Casablanca, qui les a renvoyé directement devant le juge, sans leur permettre de se procurer le procès-verbal de la police judiciaire, pour prendre connaissance des faits qui leur sont reprochés.

Les deux étudiants sahraouis ont été arrêtés, le 28 octobre dernier, à la gare de voyageurs de la ville de Casablanca, pour détention de chansons sahraouies dans le portable de l'un d'eux.

Par ailleurs, quatre détenus politiques sahraouis dans la prison de Boulemharez de Marrakech ont décidé d'entamer une grève de la faim pour une durée de 48 heures, à partir de la journée de mardi, en solidarité avec leurs camarades, grévistes de la faim, de la prison de Carcel Negra dans la ville occupée d'El Aaiun.

Les grévistes sahraouis ont dénoncé, dans un communiqué, "l'escalade dangereuse" dans la position de l'Etat marocain à l'encontre des citoyens sahraouis et des militants des droits de l'homme et le traitement sévère et humiliant infligé à tous les détenus politiques sahraouis dans les prisons marocaines.

Les grévistes sahraouis ont appelé l'occupant marocain à quitter les territoires sahraouis et à permettre au peuple sahraoui de bénéficier de son droit à l'autodétermination et à l'indépendance, ainsi qu'à la libération de tous les détenus politiques sahraouis dans les prisons marocaines.

SPS

Cookies