PDA

Voir la version complète : Liban : Gouvernement d' Union nationale tres probable


Sioux foughali
07/11/2009, 09h19
L'opposition accepte de rejoindre un gouvernement d'union nationale
Cinq mois après les législatives remportées par l'Alliance du 14-Mars, un nouveau gouvernement semble se dessiner au Liban. L'opposition, dont le Hezbollah, a accepté d'intégrer le nouveau gouvernement d'union, selon un haut responsable.
Par Dépêche

REUTERS - L'opposition libanaise, dont le Hezbollah, a accepté de rejoindre un gouvernement d'union nationale proposé par le Premier ministre désigné Saad
al Hariri, apprend-on vendredi soir auprès d'un haut responsable de l'opposition.

"L'opposition libanaise a approuvé le gouvernement d'unité proposé", a déclaré cette source à l'issue d'une réunion des chefs de file de l'opposition.

Ce responsable a ajouté que l'opposition informerait officiellement Hariri de sa décision samedi et que le nouveau cabinet devrait être formé au cours du week-end.

Le porte-parole du Premier ministre n'a pu être joint dans l'immédiat pour commenter cette nouvelle.

Chef de la majorité parlementaire reconduite lors des législatives du 7 juin dernier, le fils de l'ancien Premier ministre Rafic Hariri, assassiné en février 2005, avait été
chargé de former un nouveau gouvernement à la mi-septembre par le président Michel Souleïmane.

Il avait jeté l'éponge une première fois début septembre, accusant l'opposition de lui mettre des bâtons dans les roues.

Un réchauffement des relations entre la Syrie et l'Arabie saoudite ces dernières semaines a contribué à aplanir les divergences entre les deux parties.

...........................................

source France 24

Sioux foughali
07/11/2009, 09h21
Une autre source, à la présidence de la République, a affirmé samedi que le chef de l'Etat, Michel Sleimane, "était optimiste quant à la formation imminente du gouvernement". ( source SWISS TXT)

Sioux foughali
07/11/2009, 10h34
Michel Sleimane à l'ONU .
Le Liban de tous les libanais, le liban uni et patriotique parle ..........
Le seul Liban qui puisse exister et devenir phare

http://www.youtube.com/v/zXR0LVYnazE&hl=fr&fs=1&



http://www.youtube.com/v/9ofrRc8Bv2s&hl=fr&fs=1&


A Istanbul comme en Caspienne, comme au Liban ..nous devons annihiler l'héritage diabolique de Bush le vieux, de la CIA depuis des decennies , des rejetons Neo Cons et invalider Huntigton.

Cheney et Bolton seront la poubelle du Liban reuni..en esperant qu'ils deviennent aussi bientôt la poubelle de l'Azerbaïdjan petrolier .

Sioux foughali
07/11/2009, 17h30
Un gouvernement d'union nationale en bonne voie au Liban
NOUVELOBS.COM | 07.11.2009 | 13:37

La formation d'un gouvernement était bloquée depuis le 7 juin. Des concessions du Premier ministre désigné Saad Hariri et le feu vert du camp du Hezbollah relancent le processus.


La formation d'un nouveau gouvernement libanais, attendue depuis cinq mois, était en bonne voie samedi 7 novembre à la suite de concessions du Premier ministre désigné Saad Hariri et du feu vert donné par le camp du Hezbollah chiite.
L'annonce de ce gouvernement d'union nationale, qui pourrait intervenir dans les 48 heures, mettrait un terme à une crise politique ayant fait craindre un retour à des violences comparables à celles de mai 2008, les plus graves depuis la fin de la guerre civile en 1990.

Le feu vert du Hezbollah

Cinq mois jour pour jour après les législatives gagnées par la majorité menée par Saad Hariri et soutenue par Washington et Ryad, le Hezbollah et ses alliés ont donné leur feu vert à la composition d'un gouvernement.
Les participants "se sont mis d'accord sur la formation d'un gouvernement d'union nationale conformément aux règles approuvées durant les négociations", a annoncé le Hezbollah dans un communiqué publié dans la nuit, à la suite d'une réunion des leaders de la minorité parlementaire.
Le chef du mouvement, Hassan Nasrallah, participait à cette réunion ainsi que ses alliés chrétien, Michel Aoun, et chiite, le président du Parlement Nabih Berri.
Cet accord, qui doit être transmis à Saad Hariri, devrait permettre à ce dernier de soumettre très prochainement sa liste de ministres au président Michel Sleimane, pour approbation.

Les concessions de Saad Hariri

Selon une source au sein de la majorité, Saad Hariri a fait deux concessions en faveur du camp mené par le Hezbollah.
"Il a accepté de renommer Gebrane Bassil (gendre de Michel Aoun et ministre sortant des Télécommunications) comme ministre, (ce qu'il refusait auparavant, ndlr) et de donner le ministère des Télécommunications au parti de Michel Aoun", a indiqué à l'AFP cette source.
Une source à la présidence de la République a affirmé à l'AFP que le chef de l'Etat "était optimiste quant à la formation imminente du gouvernement".

La presse libanaise optimiste

"Le nouveau gouvernement est désormais sur le point de naître", titrait le quotidien An Nahar, proche de la majorité.
"La rencontre Berri-Aoun-Nasrallah-Frangieh fait naître le gouvernement de Hariri", écrivait As Safir, proche de l'opposition.
Selon le quotidien L'Orient-Le Jour, "les décrets de formation du nouveau gouvernement seraient pour demain (dimanche) au plus tard".
La formation d'un gouvernement était bloquée depuis le 7 juin.
Les parties étaient d'accord sur la formule de répartition des portefeuilles (15 ministres pour la majorité, 10 pour la minorité et cinq ministres "neutres" choisis par le chef de l'Etat), mais les consultations butaient sur les noms de ministres et les portefeuilles accordés à l'opposition.
Le gouvernement d'union nationale est une revendication de l'opposition qui refuse que la majorité s'arroge les décisions importantes, notamment sur la question de l'arsenal du Hezbollah, bête noire des Etats-Unis et d'Israël.

Sioux foughali
07/11/2009, 17h52
http://www.youtube.com/v/E-8fm2KXAi4&hl=fr&fs=1&

Cookies