PDA

Voir la version complète : L'indésirable mal des transports


Thirga.ounevdhou
07/01/2006, 13h26
Les périodes de vacances sont souvent synonymes de voyages plus ou moins longs et généralement en automobile. Malheureusement, plusieurs personnes et surtout les enfants doivent composer avec le mal des transports. Certaines personnes ne font pas 20 minutes de voiture sans blêmir, ou 30, sans vomir, notamment les enfants. Bien sûr, vous pouvez espérer : le phénomène du mal des transports s’estompe habituellement en vieillissant. Mais que faire ?
Toute personne peut être sujette à ce malaise, mais les enfants y sont tout particulièrement sensibles. Encore mal connu, on sait qu'il survient lorsque les mécanismes habituels de l'équilibre du corps humain se trouvent exposés à une série de stimuli et que, tout à coup, on se retrouve dans un environnement en mouvement. Teint blême, désagréables nausées, vous connaissez sans doute la suite de l'histoire.

Service-vie-santé propose des solutions :

====
Des solutions
Pour le moment, la solution la plus efficace pour déjouer ce malaise, c’est chez votre pharmacien qu'elle se trouve. Il existe en effet des médicaments en vente libre, pour les enfants comme pour les adultes. Il suffit de les administrer avant le départ (assez longtemps pour permettre au médicament de faire effet). Lisez bien les instructions sur le contenant ou sur l'emballage et notez aussi que ces médicaments peuvent provoquer de la somnolence.

Il existe également des petits trucs que vous donneront sans doute parents et amis. Souvenez-vous, par exemple, de ces chaînes qu'on laissait traîner derrière les voitures, à une certaine époque ou, plus près de nous, de ces courroies conçues pour éviter l'accumulation d'électricité statique. Remarquez en passant que nous ne disposons d'aucun argument, pour ou contre, relativement à ce moyen de prévention «technique» du mal des transports. Théoriquement, cela permettrait de diminuer ou d'éliminer les malaises causés par le roulis ou le tangage d'un véhicule en mouvement. Libre à vous d'essayer, et tant mieux si vous y trouvez un soulagement. On dit toutefois qu'aujourd'hui les pneus ont déjà la propriété d'éliminer toute charge statique, d'autant plus qu'une courroie ne touche le sol qu'à très basse vitesse.


Source : service vie santé

médisante
08/01/2006, 00h13
Concernant ce mal des transports, pour ceux qui se posent des questions voici un lien qui pourrait leur être utile.
Pour les médicaments listés, il est très certainement recommandé de se les faire délivrer par son médecin.
Merci THIRGA pour cette information. :4:

http://www.medecine-et-sante.com/voyages/maldestransports.html

Thirga.ounevdhou
14/01/2006, 12h43
Bonjour et merci pour le lien Mancelle, c’est tjrs intéressant de savoir.

Cookies