PDA

Voir la version complète : Un berger de 16 ans égorgé à Batna


nassim
07/01/2006, 23h03
La presse a rapporté plusieurs cas de ce type où des éleveurs sont assassinés souvent à l'arme blanche et leurs cheptels volés. Il n'y a pas de mots pour décrire mon indignation face à ce genre de crimes barbares.

===
Le phénomène du vol de cheptel a pris, ces dernières semaines, une grande ampleur et gravité

Un jeune berger âgé de 16 ans a été retrouvé égorgé, hier, à Batna. Selon des sources concordantes, la victime a reçu des coups à la tête avant d’être passée à l’arme blanche. Un troupeau de 85 moutons environ qu’il gardait a disparu.

Selon les mêmes sources, la victime a été découverte dans un champ, à 500 m de la route reliant Batna et «Ayoun El-Assafir». Les éléments de la protection civile ont déposé le corps de la victime à la morgue du CHU de Batna et une enquête a été ouverte afin de déterminer les circonstances exactes de ce drame.

Hier, dans la ville de Réghaïa, wilaya d’Alger, des citoyens ont fait une découverte macabre au niveau du marché des moutons, situé au sein du domaine Amirouche, à la sortie ouest de Réghaïa. Il était tôt, en cette matinée d’hiver, lorsqu’ils ont découvert le corps inanimé d’un homme de 45 ans, identifié par les initiales B.T et résidant à la cité Ghazali, dans la commune de Réghaïa. La victime, selon les premières conclusions en attendant la fin de l’enquête, a été assassinée, dans la nuit de jeudi à vendredi par un ou plusieurs individus à l’aide d’une arme blanche, vraisemblablement un grand couteau. Le corps a été transporté par la protection civile à la morgue de l’hôpital de Rouiba pour autopsie. La police judiciaire et scientifique de Réghaïa a ouvert une enquête pour déterminer les circonstances exactes de cet homicide.

Le phénomène du vol de cheptel a pris, ces dernières semaines, une grande ampleur et gravité. Les voleurs allant dans certains cas jusqu’au meurtre. En effet, on se rappelle que la localité de Rahouia avait été dernièrement le théâtre de l’assassinat par balles, d’un éleveur âgé de 56 ans. Le drame s’est produit lorsque la victime, voulant prêter aide à des éleveurs, victime de vol de plusieurs dizaines de têtes de moutons à Mechraâ-Sfa dans la même wilaya, a pris en chasse avec sa voiture des voleurs de cheptel. Il a été atteint d’une balle en plein thorax, tirée par l’un des fuyards.

Dans la wilaya d’Oran, plusieurs maquignons venus des régions de Mécheria, El-Bayadh et Saïda se sont plaints, la semaine dernière des vols répétés de cheptel et du danger qui les guette lors de leurs déplacements. Les malfaiteurs installent généralement de faux barrages et placent des barils pour commettre leurs délits, déclarent de nombreux éleveurs.

Idem pour la wilaya de Tipaza où une bande de malfaiteurs spécialisés dans le vol de cheptel a été neutralisée, il y a une semaine par les services de la police judiciaire. C’est suite à des plaintes déposées par une quinzaine d’agriculteurs que les mis en cause, opérant dans les régions du centre du pays, ont été arrêtés. Le cheptel volé était écoulé à Bouarfa.

Par lequotidien-oran.com

marin
07/01/2006, 23h29
c la consequence de la reconciliation
des repentis qui n ont rien vu venir +++en gros de voyous
les assassinss sont la cohortes du pardon

absent
07/01/2006, 23h39
Pourquoi des repentis ? Tournez la page ;)
Ce sont des voleurs comme on peut trouver dans tous les pays du monde ...
Il n'y a en effet pas de mot pour qualifier ces atrocités ...

Le Dico
08/01/2006, 08h40
Exact kabyloo, ce ne sont que des voleurs de moutons qui emploient les methodes des terroristres islamistes voici l'article du quotidien d'oran de ce jour.

Les auteurs présumés du meurtre du jeune berger Hamdi Zoubir, âgé de 16 ans, retrouvé égorgé avec une balle logée dans la tête dans un champ à 3 kilomètres de Batna au lieu-dit «les carrières», à 500 mètres de la route menant à Ayoun El-Assafir, ont été arrêtés moins de 12 heures après l’horrible forfait, apprend-on des services de la sûreté de wilaya de Batna. Selon ces mêmes sources, vendredi à 22 heures, un camion de marque Sonacome a été arrêté à un barrage de police, pour contrôle à la sortie de Batna sur la route menant vers Aïn Touta. Au même moment les propriétaires du troupeau, ayant déposé plainte auprès de la gendarmerie pour le vol du troupeau que gardait la victime Hamdi Zoubir, passaient le même barrage routier. Ils reconnaîtront alors les moutons chargés dans le camion comme étant les leurs. Informés, les éléments de la police ont interpellé aussitôt le conducteur du camion et son passager âgé d’une vingtaine d’années. Interrogé, ce dernier leur déclara qu’il avait loué les services du conducteur pour acheminer la quarantaine de têtes qui appartenaient, disait-il, à son frère aîné, vers le marché de Barika pour les vendre.

Alertée, la sûreté de wilaya de Batna engagea des recherches pour retrouver le frère en question. Ce dernier, âgé d’une trentaine d’année et sans profession, n’était pas à son domicile, mais sera vite retrouvé par une patrouille de police en compagnie d’un chauffeur clandestin dans son véhicule garé à la cité Chikhi. Interpellé, le frère passera aux aveux, indiquent les services de sûreté. Il reconnaîtra, selon la même source, avoir en compagnie de son frère cadet assassiné, la journée même à 10 heures du matin, le berger Hamdi Zoubir qui gardait 114 moutons au lieu-dit «les carrières», plus connu à Batna sous le vocable de Kef Roumi. Dans le détail, il dira avoir d’abord tiré une balle à bout portant dans la tête du jeune berger et pour faire croire à un acte commis par des terroristes, il l’égorgera précisant que la victime était déjà morte quand il décida d’utiliser le couteau.

Lui et son frère cadet, précisent nos sources, se chargeront ensuite d’acheminer le troupeau de moutons composé de 114 têtes vers la ville de Batna, précisément dans un garage d’une cité.

nassim
09/01/2006, 00h16
Peut être que ces tueurs de bergers ne sont pas liés aux terroristes/répentis, mais il n'est pas exagéré de dire que la culture de l'impunité qu'on a installé par la force des scrutins et des déclarations politiciennes, ne soit pas à l'origine de l'explosion de la criminalité, qui touche notamment les éleveurs de bétail.

Ces bandits et criminels volent et tuent en étant quasiment sûrs de ne pas être inquiétés.

double kanon
09/01/2006, 09h43
La victime a reçu une balle dans la tête avant d’être égorgée
Deux arrestations après l’assassinat du jeune berger à batna


Les auteurs présumés du meurtre du jeune berger Hamdi Zoubir, âgé de 16 ans, retrouvé égorgé avec une balle logée dans la tête dans un champ à 3 kilomètres de Batna au lieu-dit «les carrières», à 500 mètres de la route menant à Ayoun El-Assafir, ont été arrêtés moins de 12 heures après l’horrible forfait, apprend-on des services de la sûreté de wilaya de Batna. Selon ces mêmes sources, vendredi à 22 heures, un camion de marque Sonacome a été arrêté à un barrage de police, pour contrôle à la sortie de Batna sur la route menant vers Aïn Touta. Au même moment les propriétaires du troupeau, ayant déposé plainte auprès de la gendarmerie pour le vol du troupeau que gardait la victime Hamdi Zoubir, passaient le même barrage routier. Ils reconnaîtront alors les moutons chargés dans le camion comme étant les leurs. Informés, les éléments de la police ont interpellé aussitôt le conducteur du camion et son passager âgé d’une vingtaine d’années. Interrogé, ce dernier leur déclara qu’il avait loué les services du conducteur pour acheminer la quarantaine de têtes qui appartenaient, disait-il, à son frère aîné, vers le marché de Barika pour les vendre.

Alertée, la sûreté de wilaya de Batna engagea des recherches pour retrouver le frère en question. Ce dernier, âgé d’une trentaine d’année et sans profession, n’était pas à son domicile, mais sera vite retrouvé par une patrouille de police en compagnie d’un chauffeur clandestin dans son véhicule garé à la cité Chikhi. Interpellé, le frère passera aux aveux, indiquent les services de sûreté. Il reconnaîtra, selon la même source, avoir en compagnie de son frère cadet assassiné, la journée même à 10 heures du matin, le berger Hamdi Zoubir qui gardait 114 moutons au lieu-dit «les carrières», plus connu à Batna sous le vocable de Kef Roumi. Dans le détail, il dira avoir d’abord tiré une balle à bout portant dans la tête du jeune berger et pour faire croire à un acte commis par des terroristes, il l’égorgera précisant que la victime était déjà morte quand il décida d’utiliser le couteau.

Lui et son frère cadet, précisent nos sources, se chargeront ensuite d’acheminer le troupeau de moutons composé de 114 têtes vers la ville de Batna, précisément dans un garage d’une cité.

Interrogé sur la provenance de l’arme, un PA, l’aîné des deux meurtriers avouera l’avoir acheté, il y a une année, à quelqu’un dont il ne connaissait pas l’identité dans un bar clandestin à Batna. Il indiquera ensuite à la police l’endroit où il avait caché l’arme après l’assassinat du jeune berger. Le PA avait été enfoui sous terre sur le lieu même de l’odieux forfait. La police retrouvera le PA sur ses indications. Le reste du troupeau, c’est-à-dire 74 moutons, selon notre source, a été récupéré par la police. Nous saurons enfin que les deux frères seront présentés aujourd’hui devant le tribunal de Batna. Que dire sur cette triste affaire sinon qu’elle illustre de façon tragique un phénomène qui plonge de plus en plus ses acteurs dans l’horreur où la vie humaine ne vaut même plus celle d’une bête, fût-elle destinée au sacrifice.

Source:"Le quotidien d'Oran" Du 08-01-06- Page 04

Thirga.ounevdhou
09/01/2006, 12h14
Bonjour Nassim ; Bonjour a tous,

Ces actes de violence et d’attentats contre les simples citoyens sans deffence, continuent et on n’en sait plus qui, pour qui et pourquoi tous ces faits.
Le quotidien d’oran rapporte que Quatre employés de «l’Algérienne des eaux» sont assassinés en faisant leur travail .
Ttes mes condoléances pour leurs familles a qui je souhaite beaucoup de courage et Que dieux les accueille tous dans son vaste paradis.

=====
Quatre employés de «l’Algérienne des eaux» assassinés

Quatre employés de la société «l’Algérienne des eaux» ont été assassinés, avant-hier samedi aux environs de 17 h 30, dans la région de Teniet El-Had, dans la wilaya de Tissemsilt. Les victimes ont été interceptées à mi chemin-chemin entre le barrage de Der Der et la localité de Tarik Ibn Ziad, relevant de la wilaya de Aïn Defla, par un groupe terroriste armé qui a ouvert le feu sur le véhicule qui les transportaient.
Les quatre employés, Rabehi Saâd (ingénieur en chef), Zebara Ali, 52 ans (ingénieur), Ourf Rabah, 27 ans (biologiste) et Temamri Saïd, 44 ans (chauffeur), tous travaillant à la station de traitement des eaux du barrage qui alimente en eau potable la wilaya de Tissemsilt, revenaient de mission.

Les quatre dépouilles, criblées de balles, ont été transférées à la morgue de l’hôpital de Khemis Miliana. Après les formalités d’usage, les corps des victimes ont été remis à leurs familles, en présence du DG de l’Algérienne des eaux et d’un inspecteur général du ministère de l’Hydraulique. L’enterrement a eu lieu au cimetière Sidi Bendjoul à Teniet El-Had d’où étaient originaires les quatre victimes. La mort tragique à la veille de l’Aïd El-Adha, de ces 4 employés dont la mission était d’offrir de l’eau potable aux populations, a durement affecté les habitants de toute la région.

Kyo
09/01/2006, 12h23
C'est scandaleux que de tels actes puissent se répéter à quelques jours d'un évenement censé etre une fête de fraternité et de réconciliation pour tous les musulmans ....

troll2
09/01/2006, 18h29
Bonsoir

@ Nacim : l'exactitude de tes sources m'etonne, c'es ce que le rapport de police affirme.

Bonne nouvel pour toi, la police judiciere de batna a fait un excellent travail, ils ont pisté les voleurs jusqu'a la sortie de la ville ou ils on étaient arrétées et mient en garde a vu! le pauvre garçon était orphelin, et il gardait les mouton de son oncle et certains étaient a lui.

Le rapport d'autopsie, indique que l'agresseur a usé d'un objet lourd et pointu pour assomer sa victime, ensuite deux coups de couteaux au coté droit du thorax, puis finalement il a été egorgé.
Les agresseurs sont des recidivistes de la region, on parle ici d'une paine de 20 a 30ans et peut etre la pérpétuité!

ALLAH YARHMOU dites avec moi : Amin.

Cookies