PDA

Voir la version complète : Le poids de la famille


Océane
08/01/2006, 13h56
Grök - Je trouve incroyable que l'on soit manipulé à ce point par la famille. Un nombre incroyable de personnes loupent littéralement leur vie pour faire plaisir à papa et maman.
Krokine - J'ai moi-même fréquenté des hommes qui ne pouvaient couper le cordon avec leur maman et c'était dramatique ! La mère sans arrêt sur le dos, qui donnait son avis sur tout. Et quand je ruais dans les brancards et demandais à mon amoureux de choisir entre nous deux, il ne le pouvait pas, disait-il, tu comprends c'est ma mère ! Je choisissais donc pour lui et en le quittant lui disait que quand il serait un homme complet, il pourrait envisager de construire un couple.
Grök - Ça me fait penser aux histoires où même le moribond, sur son lit de mort, dit à son fils ou à sa fille : " ne l'épouse pas, il ou elle n'est pas pour toi " Et l'autre abruti(e) qui promet et qui loupe sa vie !
Krokine - Combien j'ai de copines qui choisissent un homme suivant les critères qui leur ont été inculqués par leur père ou leur mère, ou les deux. " Qu'est-ce qu'ils vont dire et penser si je leur avoue que je fréquente un gars qui ne leur correspond pas ? " Quelle connerie !
Grök - Je trouve dégueulasse les parents qui se mêlent outrageusement du choix de leur enfant en matière amoureuse. C'est une preuve de profond égoïsme en fait. Il lui couperait une main ou leur crèverait un œil pour empêcher qu'il soit heureux sans eux.
Krokine - Tu exagères mais il y a un fond de vérité. C'est vrai qu'ils sont jaloux du bonheur de leur enfant. Ils ont tellement l'habitude que leur enfant dépende de leur bon vouloir qu'ils ont un mal fou à admettre que celui-ci puisse vivre leur vie sans eux.
Grök - Eh bien ! ce n'est pas reluisant tout ça.
Source : gronk.com




"... C'est vrai qu'ils sont jaloux du bonheur de leur enfant "
Jalousie, égoïsme ou protection ? ;)

absente
08/01/2006, 14h28
"... C'est vrai qu'ils sont jaloux du bonheur de leur enfant "
Jalousie, égoïsme ou protection ?
ce n'est certainement pas une généralité, bien au contraire, il y a des enfants qui, même devenus adultes, continuent à "bien profiter" des largesses et de la vie qu'ils mènent auprès de leurs parents... jusqu'au jour où ils rencontrent l'âme soeur, et qu'ils se décident à partir sans regarder en arrière

khalemad
08/01/2006, 21h24
Tu as le tierce mais pas dans l'ordre : C'est Protection, egoisme, jalousie.

Les parents et surtout les mères sont tellment protecteurs qu'ils ne pense pas que leurs progénitures peuvent être "indépendants". Cet excès de protection entraîne tout naturellement de l'egoisme (... ils ne pensent plus qu'à eux et à ce qu'ils veulent eux...)... et bien sûr en troisième position arrive la jalousie. Non pas de leurs entrailles mais de celui ou celle qui leur a enlevé ce qu'ils ont couvé des années durant....

BeeHive
08/01/2006, 21h32
Des fois, c’est les enfants qui vont se protéger chez leurs parents quand ils se font taper par leurs épouses. :razz:

Océane
10/01/2006, 09h46
Des fois, c’est les enfants qui vont se protéger chez leurs parents quand ils se font taper par leurs épouses
Euh ... BeeHive, que veux-tu dire ? ;)

Adhrhar
10/01/2006, 09h54
Le poids de la famille ? Lourd, très lourd. Des tonnes …

Mais sans la famille, léger, très léger, jusqu’à n’être rien … et là on est seul, très seul…

Goodfella
10/01/2006, 09h55
Une chanson a ajouter comme "Soundtrack" de cet topique :lol:

Je sais qu'un jour viendra car la vie le commande
Ce jour que j'appréhende où tu nous quitteras
Je sais qu'un jour viendra où triste et solitaire
En soutenant ta mère et en traînant mes pas
Je rentrerai chez nous dans un "chez nous" désert
Je rentrerai chez nous où tu ne seras pas.

Toi tu ne verras rien des choses de mon cœur
Tes yeux seront crevés de joie et de bonheur
Et j'aurai un rictus que tu ne connais pas
Qui semble être un sourire ému mais ne l'est pas
En taisant ma douleur à ton bras fièrement
Je guiderai tes pas quoique j'en pense ou dise
Dans le recueillement d'une paisible église
Pour aller te donner à l'homme de ton choix
Qui te dévêtira du nom qui est le nôtre
Pour t'en donner un autre que je ne connais pas.

Je sais qu'un jour viendra tu atteindras cet âge
Où l'on force les cages ayant trouvé sa voie
Je sais qu'un jour viendra, l'âge t'aura fleurie
Et l'aube de ta vie ailleurs se lèvera
Et seul avec ta mère le jour comme la nuit
L'été comme l'hiver nous aurons un peu froid.

Et lui qui ne sait rien du mal qu'on s'est donné
Lui qui n'aura rien fait pour mûrir tes années
Lui qui viendra voler ce dont j'ai le plus peur
Notre part de passé, notre part de bonheur
Cet étranger sans nom, sans visage
Oh! combien je le hais
Et pourtant s'il doit te rendre heureuse
Je n'aurai envers lui nulle pensée haineuse
Mais je lui offrirai mon cœur avec ta main
Je ferai tout cela en sachant que tu l'aimes
Simplement car JE T'AIME
Le jour, où il viendra.

[A Ma Fille . Charles Aznavour]

elisa
10/01/2006, 12h39
je ne conaissais pas cette chanson: j en ai les larmes aux yeux! et oui, on atous plus ou moins connu ce genre de sentiments confus à l égard de notre famille!! encore maintenant! tous mariés ,casés etc...que d histoires !c est normal ! chez nous c est ma mère qui pèse le plus lourd!! hi hi!! c est la plus grosse!! trop de gateaux!! elle ne pourra pas lire ça ,j en profite!! mais ,il faut réussir à se protéger un peu....et comme j ai 3 enfants la roue tourne!!!

absente
12/01/2006, 12h37
La famille.........elle peut pesé trés lourd , surtout sur le pourtour de la Méditerrannée......la famille ce fut je t'aime moi non plus.....puis on devient adulte et on apprend !

La famille a parfois trop d'emprises sur le faits et gestes....chacun devrait savoir que faire.

On choisit ses amis mais pas sa famille.

Concernant la chanson de Aznavour, ce sont toujours les péres qui souffrent lorsque les filles quittent la maison !

k.byl
12/01/2006, 20h02
AZUL
AVEC LE TEMPS ET APRES AVOIR FONDER MOI-MEME UNE FAMILLE,j'AI MIEUX COMPRIS MA MERE ET MA SOEUR QUE J'AI LAISSE EN PLEURS LEJOUR OU MOI ET MA FEMME AVIONS QUITTE LA MAISON FAMILIALE APRES 2 MOIS DE COHABITATION. AURAI-JE LA MEME REACTION ET PROTECTION POUR MES ENFANTS ? SANS DOUTES

absente
13/01/2006, 02h06
moi je n ai pas encore fonder de famille ni quitter le domicile familial et pourtant...!le poid de la famille c'est ce qui fait la plupart de mes soucis en ce moment...


...la situation est tres simple mais malheureusement elle me complique la vie: mes parents ne veulent meme pas que je quitte la maison dans mon propre interet (ici les etudes) resultats: je me retrouve dans une branche qui ne me motive pas, je me fais tirer les oreilles a cause de ma soit disante "regression" au niveau des resultats....si niveau études ils sont deja comme ca je n'ose meme pas imaginer ce ue ca donne ailleurs...


...En tout cas c'est clair le poid de la famille c'est toujours difficile....encore hier j'entendais mon chèr papa me dire " i ben ikoute, ti risste ici a la mizone , ti fi bac+5 i coume ca ti tronkil!"... :22: alors quand on a pas le choix...faut faire avec!On fait plaisir aux parents en essayant de leur plaire au mieux! :rolleyes:

Harrachi78
13/01/2006, 18h02
Ce que tu dis là et surement vrai et trés frusttant, mais je crois qu'il faut aussi penser aux sacricfices que ces mêmes parents ont pus faire et les choses qu'ils ont dus abandonner pour que l'on grandissent sans avoir eu faim ou froid et pour qu'on fasse des choses dont ils n'ont même pas pu rêver quand ils avaient notre âge ! Je crois que ca aide à mieux faire passer l'amère pillule ;)

absente
13/01/2006, 22h51
et bien tu as vu juste en moi! si je reste chez mes parents et que je me m oblige moi meme a faire ce que je n'aime pas "c'est pour leur rendre l appareil"...sinon il y a bien longtemps que je ne serais plus chez eux! :mrgreen:

Océane
14/01/2006, 10h16
Les parents, on leur doit respect et obeissance ... même s'ils ont tort ? ;)

Thirga.ounevdhou
14/01/2006, 13h04
Ce n’est pas lourd lorsqu’on sait ce que ça vaut et comment s’en prendre….Au contraire la famille, sert a partager les peines et les charges et a sentir la vie léger.

Cookies