PDA

Voir la version complète : L’Algérie veut produire des carburants à partir des dattes”


Thirga.ounevdhou
09/01/2006, 12h27
des carburants a partir des dattes!

Disponibilité de la matière première, Ecologie, et rentabilité...On ne pourra pas demander mieux.le Ministre de l'énergi semble interéssé.

====
Des études sont en cours. Il s’agit d’un projet de chercheurs algériens encouragé par le ministère de l’énergie pour produire de l’essence ou des carburants pour véhicules à partir des dattes algériennes, a indiqué M. Chakib Khelil, invité hier, d’une émission diffusée par la chaîne I. Le ministre a indiqué que la datte transformée sera celle qui ne présente aucun intérêt commercial ni sur le marché local ni à l’exportation. C’est à Biskra, pôle principal de production de dattes, que le projet sera lancé, a ajouté le ministre.
C’est ainsi un axe de développement des énergies renouvelables (la biomasse) pour remplacer les énergies fossiles qui tendront à s’épuiser dans les prochaines décennies. Le ministère est en train de promouvoir les investissements dans ce secteur. La sélection est en cours pour la réalisation d’une centrale hybride à Hassi R’mel de 150 MW. Un projet d’éolienne de 15 MW est prévu à Tindouf. À terme, l’Algérie compte développer la production d’électricité à partir du nucléaire pour faire face à l’épuisement des réserves d’énergie non renouvelables. Concernant le déficit d’électricité et le risque de délestages à l’Ouest durant l’hiver 2006, il est prévu d’éviter toute coupure d’électricité, en renforçant la capacité de la centrale électrique de Naâma et la réhabilitation de celle Marsat El-Hadjadj à Oran. En outre, la deuxième turbine de la centrale d’Arzew dans le cadre de Kahrama sera mise en service en février prochain (capacité globale de la centrale : 330 MW, production actuelle de 150 MW). Enfin, sur la pétrochimie, il a indiqué que 40 compagnies étrangères sont intéressées par les projets pétrochimiques de Sonatrach (4 par projet)

Liberté.

jamesbled007
09/01/2006, 17h18
"40 compagnies étrangères sont intéressées par les projets pétrochimiques de Sonatrach (4 par projet)"

toujours pareil
et pendant ce temps le prof d'ghistoire de faculté continue à faire taxi pour pouvoi subvenir aux besoins de sa famille

menara
09/01/2006, 18h36
toujours pareil
et pendant ce temps le prof d'ghistoire de faculté continue à faire taxi pour pouvoi subvenir aux besoins de sa famille

C'est sûr qu'il y-a des probléme de tous genres en Algérie. Mais ce n'est pas une raison pour critiquer les bonnes initiatives ou les projets projets innovants. Moi je pense que c'est un projet qui doit être soutenue pour son caractéres scientifique, innovant et surtout sociale vue qu'il sera implanté dans les régions du sud du pays.

Harrachi78
09/01/2006, 21h44
Bof, moi je crois qu'ils feraient mieux de checher à sauver les palmiers qui se meurent partout dans nos oasis puis checher à developper la production de manière à ce qu'on puisse les trouver pour les bouffer pas cher ces fameuse dattes ... après on pensera à en faire de l'essence, c'est plus logique à mon sens ! :rolleyes:

menara
10/01/2006, 10h07
Salam Harrachi Mabrok Aidek.

Bof, moi je crois qu'ils feraient mieux de checher à sauver les palmiers qui se meurent partout dans nos oasis puis checher à developper la production de manière à ce qu'on puisse les trouver pour les bouffer pas cher ces fameuse dattes ... après on pensera à en faire de l'essence, c'est plus logique à mon sens !

Moi je crois que ton raisonnement et trés simpliste moi je dis que si chaques acteurs peuvent apporter leur pierre à l'édifice c'est une bonne chose, que ceux qui savent guérrir les palmiers le font et que ceux qui savent en extraire des richesses le font tout simplement.

caillera
10/01/2006, 13h11
apre ma derniere visite vers tolga j'espère me tromper , mais vue la montée des sels ,il n' y aura bientôt plus beaucoup de dattes .Bien que cette année on m' ait offert des divines deglet nour.
Par contre l'appellation n'a pas été déposée et on voit sous cette appellation n'importe quoi sur les marchés français.

Harrachi78
10/01/2006, 18h52
Salut et aidek mobarek à toi aussi !
Moi je crois que ton raisonnement et trés simpliste moi je dis que si chaques acteurs peuvent apporter leur pierre à l'édifice c'est une bonne chose, que ceux qui savent guérrir les palmiers le font et que ceux qui savent en extraire des richesses le font tout simplement.
Mon raisonement n'a rien de simpliste, bien au contraire ! Je n'ai pas dit que ce projet scientifique me génai, loin de là, mais j'ai émis des réserves quant à sa viablité et son utilité car connaissant mon pays et comment il fonctionne je crois que ca finira trés probablement en ***-de-sac. Souvent nos résponsables ne connaissent pas vraiment où est le "faisable" et où est le raisnonable.

Ainsi, si jamais cette histoire de carburant tiré des dattes se concrétisait un jour (ca pourrait bien arriver !) je suppose que ca exigera une production dattière conséquente ! Or, les dattes algériennes sont sur le déclin : les arbres se meurent vraiment et le danger est réel pour qu'elle soit réduite à néant d'ici les quelques années que la réussite du projet nécéssite pour pouvoir aboutir. Ainsi -comble du ridicule- on saura pet-être à ce moment comment fabriquer du carburant avec des dattes mais ... on n'aura plus vraiment assez de dattes (voire pas du tout) pour pouvoir en faire quoi que ce soit :mrgreen: C'est donc loin d'être simpliste comme raisonement.

Ainsi, je préfère de loin que cet effort de recherche et les fonds qu'il exige aillent à la sauvegarde de la richesse dattière du pays en toute urgence avant de penser au palier supérieur et aux trucs pointus de ce genre. Je ne suis donc pas contre ce projet, mais j'en appelle à plus de logique et de cohérance dans nos objectifs et surtout au respect des priorités. Sans plus.

Al-Fares
10/01/2006, 19h20
Entierement d'accord avec El-harrachi.
Oui le palmier algerien est dans la voie de la disparition:
1) pas de releve, les jeunes ça ne les interesse plus
2) remontée des sels. ou manque d'eau (l'un ou l'autre)
3) avancée du desert
4) maladie diverses, le Bayoudh en l'occurence et qui est le cancer du palmier.

guemar
11/01/2006, 13h58
je suis d'acc avec toi Al-Fares, sur ce que tu viens de citer, mais vous pensez pas que c au ministre de l'agriclture de s'occuper de ces palmier etc au minitre de l'énergie et des mines de s'occuper des énergies renouvlables.
Oui certes l'algérie a besoin de beaucoup de dev ds le domaine l'agriculture mais moi je dis c'est une bonne chose , une trés bonne initiative de la part de chakib khelil, et aux autres ministres de l'aider ou de de créer d'autres pjts plus intérssants encors, par exemple:
Le ministre de la recherche scientifique pourrait proposer un certain nombre de chercheurs, et le ministre de l'agriculture de proposer aux agriculteurs de participer au projet.
C'est en s'unissant qu'on arrivera a faire quelque chose de notre belle algérie et pas on critiquant les autres, car nul n'est parfait, et ce n'est pas celui qui énove qui est fautif mais celui qui ne fait qu'observer.

jamesbled007
11/01/2006, 14h23
"
C'est sûr qu'il y-a des probléme de tous genres en Algérie. Mais ce n'est pas une raison pour critiquer les bonnes initiatives ou les projets projets innovants. Moi je pense que c'est un projet qui doit être soutenue pour son caractéres scientifique, innovant et surtout sociale vue qu'il sera implanté dans les régions du sud du pays."


non je ne critqiue pas cette initiative au contraire
ce que je critique c'est que ce soit des compagnies étrangéres qui puissent gérer

guemar
11/01/2006, 14h41
mais crois tu qu'il y'a des comagnies algérienne qui peuvent le faire.
Je ne remet pas en cause la compétance algérienne , loin de là mais l'entreprise algérienne est bien loin audjoud'huie des performances des compagnies étragères, ceux ci l'idéal c de faire des partonariat comme ca on aura de la main d'oeuvre algérienne mais aussi de la rigoure étrangère.

jamesbled007
11/01/2006, 16h06
effectivement ça serait un bon compromis

que cela ne soit pas géré comme l'exploitation du pétrole
où il y a des entreprises étrangeres avec du personnel étranger
et rien pour nos compatriotes :sad:

menara
11/01/2006, 20h44
@ Harrachi :

Ainsi, si jamais cette histoire de carburant tiré des dattes se concrétisait un jour (ca pourrait bien arriver !) je suppose que ca exigera une production dattière conséquente !

Oui justement si cette initiative permet de donner encore plus de valeur ajouter au produit cela peu être bénéfique en terme financiére et cela peut attirer des investisseurs privés capable de relancer l'expansion et la plantation de palmiers.


Or, les dattes algériennes sont sur le déclin : les arbres se meurent vraiment et le danger est réel pour qu'elle soit réduite à néant d'ici les quelques années que la réussite du projet nécéssite pour pouvoir aboutir. Ainsi -comble du ridicule- on saura pet-être à ce moment comment fabriquer du carburant avec des dattes mais ... on n'aura plus vraiment assez de dattes (voire pas du tout) pour pouvoir en faire quoi que ce soit C'est donc loin d'être simpliste comme raisonement.

Vu sur cette angle tu as sans doute raison. Aprés il faut connaitre les détails du projet peut être qu'il existe en parraléle un projet pour lutter contre le bouyoud.

D'ailleur le Bouyoud à pratiquement massacré les plants dattier marocain et les plan algérien on était infecté depuis figuig via Béchar. Mais il exite des initiatives privés qui relance peu ) peu le secteur grâce à des plants résistant au bouyoud mais dont le rendement en datte et un peu plus faible.

Ainsi, je préfère de loin que cet effort de recherche et les fonds qu'il exige aillent à la sauvegarde de la richesse dattière du pays en toute urgence avant de penser au palier supérieur et aux trucs pointus de ce genre. Je ne suis donc pas contre ce projet, mais j'en appelle à plus de logique et de cohérance dans nos objectifs et surtout au respect des priorités. Sans plus.

La recherche agronomique coute hyper chére et demande beaucoup de temps seul des laboratoires puissants ou des fond publics solide peuvent assurer ce genre d'étude. Donc si cette initiative algérienne et issue du domaine publics il vaut mieu axé les recherches comme tu le dit sur le probléme du Bouyoud si ce sont de fond privés il est plus préférable qu'il se tourne vers le projet essence-datte.

menara
11/01/2006, 20h48
non je ne critqiue pas cette initiative au contraire
ce que je critique c'est que ce soit des compagnies étrangéres qui puissent gérer

Oui mais c'est a nous d'être beaucoup plus réactif et d'avoir les bonnes idées au bon moment si on attend les bras croisé c'est sur qu'on va se faire distancé à chaque occasion

mig214
12/01/2006, 18h02
sachez cher compatriotes que les dattes sont le produit le mieux exporté par excellence après le pétrole et quelle drôle de coincidence, on veut en faire l'équivalent en carburant.

la date s'exporte jusqu'en russie, ukraine. essayons plutôt de faire fructifié cette activité a des fins beaucoup plus lucratives et valeureuse.

elyas
12/01/2006, 20h31
J'ai pas bien compris, il est connu que la datte produirait de bio-carburant où il s'agit de commencer à chercher dans ce sens ??

Par exemple on sait très bien que le l'huile de colza peut service de carburant aux véhicules diesel. mais les dattes jamais entenu parler.

S'agissant des énergies renouvelables, c'est une très bonne chose et c'est le moment de se lancer. Il y a aussi l'energie solaire très adaptée en Algérie.

Cookies