PDA

Voir la version complète : Polémique en Allemagne sur la sécurité dans les stades


morjane
10/01/2006, 16h20
En Allemagne, une vive polémique concernant la sécurité des Stades de Football mondial est né suite aux révélations d'une l'enquête la Stiftung Warentest qui est une association de consommateur et son constat est critique et alarmiste. Bien sur ce n'est absolument pas au goût des organisateurs du Mondial. D’autant plus que les stades concernés ont subis de coûteuses rénovations ou se targue d'être des plus modernes et que le Mondial de Football se déroule dans cinq mois.

===

A cinq mois du Mondial de football en Allemagne, une organisation de protection de consommateurs, la Stiftung Warentest, a pointé du doigt des "manquements graves" à la sécurité dans certains stades, provoquant une vive polémique avec les organisateurs.

Le stade olympique de Berlin, qui accueillera la finale le 9 juillet, le Veltins-Arena de Gelsenkirchen (ouest), où se jouera l'un des quarts de finale, et le Zentralstadion de Leipzig (est), sont particulièrement mis en cause dans cette étude publiée mardi mais dont des extraits avaient déjà circulé vendredi.

La polémique suscitée par les conclusions de l'enquête, réalisée en septembre et octobre à partir de visites d'inspection, est d'autant plus grande que des sommes colossales ont été investies dans la rénovation ou la construction des stades. Pas moins de 1,4 milliard d'euros ont ainsi été dépensés depuis cinq ans.

Les experts de la très influente et sérieuse association ont détecté dans les stades de Berlin, de Gelsenkirchen et de Leipzig des "manquements graves en cas de mouvement de panique" dans la foule "qui pourraient avoir des conséquences dramatiques".

Ainsi, dans ces trois enceintes, les spectateurs ne peuvent pas accéder au terrain de jeu en cas de bousculade faute d'issue de secours.

A Berlin, un fossé de 3 mètres sépare les tribunes du terrain tandis qu'à Leipzig, les spectateurs doivent, pour accéder au terrain, "passer un mur de béton de 90 cm puis faire un saut de 3,40 m", a détaillé Holger Brackemann de la Stiftung Warentest lors d'une conférence de presse à Berlin.

Ces conclusions sévères ont de quoi écorner l'image de ces stades qui font la fierté des Allemands.

Le Veltins-Arena de Gelsenkirchen, où évolue le club de Schalke 04, est considéré depuis son inauguration en 2001 comme le stade le plus moderne au monde avec son toit ouvrant et son gazon escamotable.

Quant au stade olympique de Berlin, construit sous Hitler pour les jeux Olympiques de 1936, il a fait peau neuve pour ce Mondial avec quatre années de travaux et 242 millions d'euros investis.

Un autre stade est également dans la ligne de mire de cette association, équivalente de "Que choisir" en France: le Fritz-Walter Stadion de Kaiserslautern (sud-ouest), où sera notamment disputé l'un des huitièmes de finale.

Cette fois-ci ce sont les mesures contre les risques d'incendie qui sont dénoncées, notamment dans les tribunes de presse construites partiellement en bois et non en béton.

Dans les huit autres stades, l'association relève ça et là des problèmes plus ou moins graves, comme des marches qui ne sont pas aux normes ou des trappes d'aération faisant défaut.

Dans l'ensemble, deux tiers des stades accueillant des matches de la Coupe du monde ne remplissent pas les critères de sécurité mis en place par la Fédération internationale de football (FIFA), conclut la Stiftung Warentest.

Alors que l'Allemagne veut faire de ce Mondial une vitrine pour promouvoir son image, ce rapport a fait l'effet d'une bombe au point que ses rédacteurs ont décidé d'avancer de neuf jours sa publication.

Franz Beckenbauer, le président du Comité d'organisation (WMOK) et véritable héros dans son pays, a assuré que la Stiftung Warentest ne cherchait qu'à se "faire de la publicité".

Les instances du football veulent à tout prix rassurer car, outre la Coupe du monde, tous les stades mis en cause accueillent chaque semaine des dizaines de milliers de spectateurs pour les rencontres du championnat d'Allemagne.

"La sécurité des spectateurs n'est en aucun cas compromise lors des rencontres normales de la Bundesliga et donc du Mondial à venir", a certifié le WMOK.


Source: AFP

Cookies